07-06-2013 09:24 - Le Ministre du Développement Rural au Guidimakha :

Le Ministre du Développement Rural au Guidimakha :

les paysans sont restés sur leur soif et Kollé Mukké au menu d’interventions.

Après le Trarza, le Brakna et le Gorgol c’est le tour du Guidimakha d’accueillir le Ministre du développement rural qui s’est rendu à Diogountouro, Sollou et Khabou pour s’enquérir de l’avancement des travaux d’aménagement des périmètres dans ces localités avant de rencontrer au cours de réunion de cadres quelques personnalités politiques surtout et des chefs de services régionaux.

C’est dans ce cadre que la salle de conférence de la wilaya du Guidimakha a abrité ce mercredi, 05/6/2013 la rencontre entre le Ministre en visite et les personnalités de la 10ér région. Ont pris part à cette rencontre des chefs de services, des responsables régionaux de l’U P R, des leaders d’opinions et autres personnalités.

Venu pour sa quatrième fois au Guidimakha depuis sa nomination, le ministre accompagné du wali du Guidimakha a fait son entrée dans la salle de conférence aux environs de 19 heures passées où on ne trouvait aucune organisation paysanne parmi les 1200 coopératives femines que compte cette wilaya du sud.

Le Maire de Sélibaby prenant la parole le premier a souhaité la bienvenue à la délégation ministérielle avant d’évoquer quelques réalisations faites dans le domaine de la protection de cultures par des clôtures d’espaces arables, des réalisations en matière de santé animale pour ensuite poser des problèmes que rencontrent les populations de sa commune et celle du Guidimakha surtout celle relatives au suivi des réalisations et pour saluer par la suite les efforts du gouvernement.

Le Ministre du développement rural a remercie les populations de cette wilaya pour l’importance que ces dernières accordent à l’intérêt national, importance qui se traduit par la forte mobilisation pour la réussite de la rencontre de ce mercredi , 05/6/2013 avant de parler de la sécurité d’avant 2009 et d’évoquer les réalisations du gouvernement en eau, en santé animale, en aménagement et construction des barrages.

Soulignant l’importance que le pouvoir accorde aux populations du Guidimakha, il a aussi mis en exergue quelques réalisations dans le domaine de l’aménagement des périmètres de sollou, Khabou et Diogountouro en cours de réalisations et ceux en perspective pour Gouraye, Tagou talla, Wompou.

Par la même occasion il n’a pas manqué des mots pour évoquer les réalisations liées à l’eau, la santé animale, la disponibisation d’aliments de bétail dans le cadre du programme El Emel 2012, qui avait surtout profité aux commerçants déguisés en d’éleveurs.

Cependant au cours de son intervention, le Ministre du développement rural n’a pas une seule fois évoqué la campagne agricole 2013/2014. Alors que le Guidimakha est une région où la culture sous pluie occupe d’essentiel d’activités des paysans. Pire les puits pastoraux n’ont pas été au menu du programme du Ministre en visite dans cette parti de la Mauritanie où les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont fréquents et s’expliquent en parti par l’absence des points d’eau.

L’irrigué occupant une place de choix du programme du Ministre qui serait mieux en se présentant comme chef d’un parti politique venu en campagne qu’en responsable d’un département dont la représentation régionale n’a pas une seule fois été cité. Alors que dans le temps (avant 2009) qualifié de mauvais par l’hôte du Guidimakha en juin déjà les cultivateurs pensant aux champs pouvaient espérer quelque chose de la délégation du M D R.

Au Ministre du développement rural et de l’élevage d’ajouter que l’aménagement est passé de 19 000 hectares à 40 000 hectares pour 2013. La construction des barrages permettra la mise en œuvre de plus de 50000 hectares de terres et le Guidimakha bénéficiera de deux barrages, l’un dans la commune de Tachoot et l’autre dans la commune de Daffort.

Après l’exposé du Ministre du développement rural, qui pour certains est venu en campagne, ce fut le tour des intervenants qui ont évoqué des difficultés liées à l’eau, les barrages inexistants au Guidimakha, les problèmes de sécurité des biens quand on sait que le vol de bétail est en vogue.

Cependant Sakho Mamadou, ancien Ministre de l’intérieur, ancien maire et député de sélibaby a exprimé sa volonté de voir le problème de Kollé Mukké trouvé une solution comme celui de motopompe de périmètre de Diaguily, village où les féodaux sont à couteau tiré avec les anciens esclaves au sujet de l’exploitation de 34.9 hectares.

Chose qui suscite d’interrogation chez certains ,car comment penser à l’autosuffisance alimentaire dans une région alors qu’il est interdit à des personnes prêtes à travailler d’exploiter des terres quatre ans durent pour des raisons inavouées et parler du développement agricole?

Au cours de cette rencontre avec des personnalités politiques du Guidimakha (sans les maires, excepté celui de sélibaby),, il importe de noter que sous la conduite de Diabira Fousseinou, ancien ministre de la transition de 2005-2007 et de Timera Boubou ,le groupe taclé par Diarra Moussa Diabira dans l’affaire de Kollé Muké a fait son entrée pour demander parole.

C’est ainsi que Diabé touré, parlant à la place du chef du village Diadié Diabira s’est d’abord lancé dans la défense de l’irrigué avant d’être interrompu par le patron du développement rural en visite au Guidimakha. Toutefois il a appelé à trouver solution pour le problème de Kollé Mukké.

La visite du Ministre du développement rural et de l’élevage au Guidimakha après le ballet pour ne pas dire le défilé des Ministres au Guidimakha n’est pas de nature de s’informer des problèmes des populations ou de les résoudre contrairement aux instructions du président de la République mais elle les occulter soutient un cadre du milieu.

A l’occasion de sa quatrième visite au Guidimakha, le Ministre du développement rural n’a eu cadeau des certains cadres présents à la réunion qui d’ailleurs n’ont hésité à le rappeler de promesses tenues et non respectées au cours de ses visites antérieures dans certaines localités du Guidimakha, oublié dans le cadre de la stratégie nationale de développement.

Signé Amadou Bocar Ba /Gaynaako.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité




Commentaires : 0
Lus : 993

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Les commentaires sont temporairement suspendus durant l'absence du webmaster (Hospitalisation). Ils devraient être réactivés d'ici une dizaine de jours

Commentaires (0)