31-01-2016 06:45 - VIDÉO. Exposition "Maayo" de Mamadou Anne à la Galerie Zein'art [PhotoReportage]

VIDÉO. Exposition

Culturim - La Galerie zeinart, à Nouakchott, présente depuis le 22 Janvier une exposition de l’illustre artiste-peintre Mamadou Anne. Les œuvres de l’artiste, douze au total, peuvent être visitées jusqu’au 10 février.

L’exposition "Maayo" (fleuve en Peul) consacre "les légendes du fleuve (qui) ont bercé l’enfance de Mamadou Anne", explique la galeriste Isabel Fiadeiro.

"Génies, esprits et animaux sont présents dans les toiles de l’artiste Mamadou Anne et nous transportent dans un voyage mystique aux sources ancestrales de l’imaginaire Peul et Wolof. Ses tableaux entre le figuratif et le symbolique sont mystérieux, chargés de peinture, lignes et lumières. Prenez le temps d’observer ses tableaux et découvrez lentement comment la peinture raconte le fleuve", décrit Isabel Fiadeiro.

-"Légendes ou pas ? Je ne sais pas"

Qui n’en a pas entendu cette histoire de "Satala war Ngouda Warr" ou encore "Warale mba ma ware"? Ces légendes ou histoires qui se racontent depuis des siècles, de générations en générations. Comme la ville engloutie de Thonis-Héracléïon, une ancienne cité de l'Égypte antique, "Maayo", en référence ici au Fleuve Sénégal, a aussi ses mystères. Natif de Bababé, Mamadou Anne met en lumière ces légendes qui ont bercé son enfance.

"Pour moi, c’est une évidence : c’est mon parcours, c’est ma culture. Le fleuve a altéré mon enfance. Ça ne peut qu’être une évidence de parler aujourd’hui du Maayo. J’ai été toujours fasciné par toutes ces histoires que l’on raconte. Je suis né dans cet univers spirituel et mystique. Et même dans ma religion, on me dit : crois aux mystères. Attends : je n’ai pas besoin de vérifier. D’ailleurs, est-ce que vérifier, c’est ça la solution. Non ! En plus, Maayo, c’est une source de vie, c’est l’eau. La maitrise de l’eau, c’est aujourd’hui une problématique. Tout le monde cherche à maitriser l’eau".

Mais au-delà de ce retour en arrière, c’est avant tout un besoin de mettre en valeur l’eau, une source de vie, pour lutter contre la pauvreté, en cultivant la terre.

-"Un message écologique"-

A travers cette exposition, l’artiste veut alerter sur la menace d’extinction qui pèse notamment sur les ressources, les écosystèmes et les espèces.

"Dans cette exposition, le caïman est très récurrent dans mon travail.C’est une espèce en voie de disparition. Aujourd’hui, au fleuve, c’est très rare de voir un caïman et pourtant il y’en avait plein à des moments donnés. Pourquoi on ne les voit plus. Ont-ils été décimés ? Je ne sais pas, mais il faut se poser des questions. Pendant ce temps-là, quelque part au Mali, on élève des caïmans. Quelque part, en Irlande, on élève des caïmans", explique Mamadou Anne.

Cette exposition s’achève le 10 février.

Par Babacar Baye NDIAYE
©Cridem 2016





Avec Cridem, comme si vous y étiez...






















































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1863

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • pyranha (H) 31/01/2016 10:15 X

    Un véritable culte qu'est la peinture .Pour comprendre ce langage seuls les inities peuvent se retrouver dans ces labyrinthes sinueux .Ces tableaux illustrent éloquemment le vécu particulier de ce peintre-poete du pinceau.Merci Mr Anne.