20-08-2016 11:54 - Colloque culturel sur la bataille de Oum Tounsi louant les efforts visant la réhabilitation de la résistance nationale

Colloque culturel sur la bataille de Oum Tounsi louant les efforts visant la réhabilitation de la résistance nationale

AMI - Le colloque culturel organisé, jeudi soir à Nouakchott, par l'association nationale pour la glorification des combats héroïques de la résistance, à l'occasion du 84eme anniversaire de la bataille de Oum Tounsi, a loué les efforts déployés par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz pour la réhabilitation de la résistance nationale contre la colonisation.

Le colloque a passé en revue les détails de cette bataille qui s'est déroulée sous le commandement de Sidi Ould Cheikh Ould Laroussi avec la participation de plus de 120 résistants, le 18 août 1932.

Au cours de cette bataille le colonialisme a subi de lourdes pertes malgré le fait qu'il disposait de 170 soldats dotés d'armes supérieures à ceux des combattants et de munitions abondantes.

Le président de l'association, Dr Saad Bouh Ould Mohamed El Moustapha a indiqué, à l'ouverture du colloque, que "la célébration de cette bataille décisive dans l'histoire de la glorieuse résistance constitue pour nous une occasion pour rendre hommage aux efforts déployés par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz pour la réhabilitation de la résistance nationale", se félicitant du fait que le Chef de l'Etat a récité la "Fatiha", à l'occasion de la célébration de la fête nationale, à la mémoire des héros de la résistance, nom qu'il a donné aussi à la plus grande rue de Nouakchott.

Il a ajouté que la décision de donner le nom de Oum Tounsi au nouvel aéroport de Nouakchott restera inscrite dans la mémoire de tout mauritanien comme une action supplémentaire du Président de la République visant à insister sur l'importance de la résistance nationale et à relier le passé du pays à son présent, rappelant que cette mesure intervient aussi après l'expulsion de l'ambassade d’Israël de la Mauritanie.

Il a par ailleurs noté que l'association a réalisé d'importants acquis au plan national et international dont il a cité, notamment l'organisation en Mauritanie de plusieurs colloques de sensibilisation sur les combats menés par la résistance et la définition de leurs lieux, soulignant qu'au niveau international, l'association est devenue membre de plusieurs organismes arabes et internationaux semblables.

Il a enfin appelé tous les mauritaniens à adhérer à l'association pour encourager la recherche historique en vue d'une lecture nationale correcte des évènements liés à la résistance et à ses symboles et à coordonner, dans ce domaine avec les services pédagogiques nationaux.

Le colloque s'est déroulé en présence de chercheurs, de parlementaire et de représentants des partis politiques et de la société civile.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1720

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • zelimkhan2 (H) 20/08/2016 19:08 X

    Un colloque pour la falsification de l'histoire. Quelle resistance.? Ces brigands ont été chassés partout dans le pays, terrassés sur tous les fronts et les archives du colons sont là. Notre indépendance à l'image de celle de nombre de pays ouest africains nous a été octroyé à la dernière minute. Nous n'étions même pas une entité. De vrais menteurs nous dirigent. Non contents des sous qu'ils nous dérobent, ils veulent nous faire croire que nous sommes des résistants. Et comme par hasard, cette idée ne germe qu'avec l'arrivée du chef de l'État le plus inculte que nous n'avons jamais. Le bath est derrière tout cela car c'est la mêmellégende qui a été construite pour takrit et Saddam Hussein.

  • sybasarr (H) 20/08/2016 14:05 X

    Depuis sa creation en 1933 par le colon francais, la Mauritanie est devenue un pays qui fait reference au sang verse, aux larmes, et a la vindicte et vegeresse. Tout de la basse et de la barbarie humaine. LEs batailles de Sidi Ely, Char baba, Bilbassi, Tidjikja,... Recemment des referrences sont meme donnees au sang verse au Golf et aileurs dans le monde. Un referentiel sanguinolant: Kosovo, Bagdad, Felloujah, Qods, Sabra, Chatila, Oum Tounsi, Koweit, Andalouss, Saddam, Taya, carences, obsucrantisme et replis ethno-identitaires... et non de savants, d'heros, de philosophes, de realisations, de creativite, de genies, de fierte, de progres social. Un pays qui ecrit une histoire de sang, d'homicide organise, de progroms, de gabegie, de desordre, de mafias et de chaos. La tragedie d'une peuplade a trajectoire suicidaire.

  • Pr ELY Mustapha (H) 20/08/2016 12:40 X

    Tous les peuples ont leur histoire de malheur et de résistance. La différence est qu'il y a ceux qui font de leur histoire une leçon pour l'avenir et se construisent un présent radieux (fait de pardon, et d'espoir et de travail). Et il y a ceux qui font de leur histoire un sombre présent (fait de misère revancharde, d'espoirs rétrogrades et de gamelles tendues) et sacrifient leur futur (au servir des dictatures). C'est à ces derniers que cette "intelligentsia" historiciste, à défaut d'être historienne, au service d'un pouvoir éphémère, veut rattacher le peuple Mauritanien. Ould Abdelaziz, lui-même fera partie de l'histoire, la mauvaise histoire; tout comme les chefs de ces dictatures militaires qui gouvernent depuis 1978 ce pauvre pays et s'aident de cette marmaille d'intellectuels corvéables à merci pour leurs desseins de fortune personnelle et d’infortune pour tout peuple. Le miasme de la pensée humaine au service de la politique du ventre. Triste pays, tristes gens.

  • algorithme (H) 20/08/2016 12:19 X

    C'était une bataille entre tribu d'une même nation dont l'une était soutenu par des colonS. Un président communautairiste mal à point.il sera certainement victime de son propre jeu de satanique inchallah