08-09-2016 00:41 - Distribution de produits alimentaires à Foum Gleita

Distribution de produits alimentaires à Foum Gleita

AMI - Le Commissaire à l'Aide Alimentaire, M. Mohamed Ould Ahmed Salem Ould Mohamed Rara, a supervisé, mercredi, dans la localité de Foum Gkeita, une opération de distribution de produits alimentaires aux familles victimes de la tempête qui a, dernièrement, frappé cette localité relevant de la Moughataa de M'Bout, wilaya du Gorgol.

Les 143 familles victimes de cette tempête ont bénéficié de produits couvrant leurs besoins en aliments pour une durée de deux mois, tendis que les familles ayant perdu leurs abris et meubles ont eu droit à des quantités de tentes, de couvertures, de tapis en plus de rations alimentaires suffisantes pour une durée de deux mois.

Dans une déclaration à l'AMI, le Commissaire à l'Aide Alimentaire a indiqué qu'il s'est rendu sur le terrain sur ordres du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, pour superviser en personne les opérations d'aide aux familles victimes de cette catastrophe naturelle.

Il a ajouté qu'il a présenté au père de l'enfant décédé au cours de la tempête, les condoléances du Président de la République, soulignant également que n'eut été la route bitumée reliant Kaédi à M'Bout, il ne serait certainement pas arrivé à Foum Gleita si rapidement.

Les populations de cette localité ont demandé au Commissaire de bien vouloir communiquer leurs remerciements à Monsieur le Président de la République pour le soutien et l'aide dont ils ont bénéficié de sa part.

Au cours de cette opération de distribution de produits alimentaires, le Commissaire à l'Aide Alimentaire était accompagné du wali du Gorgol, M. Yahya Ould Cheikh Mohamed Val et des autorités administratives et sécuritaires de la wilaya.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1201

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cheikh tourad (H) 08/09/2016 01:49 X

    Il dit que c'est sur ordre du président, cela veut-il dire qu'il n'aurait pas fait son travail sans l'ordre du président. Le président doit être vraiment être fatigué de ces ministre ou responsables qui ne font pas leur travail et attendent ses instructions même pour secourir des citoyens. j'avais déjà entendu un préfet dire qu'ils ont combattu un incendie et l'ont maîtrisé sur instruction du président il est vrai que c'est à l'époque de maaouiya mais cet article m'a rappelé le style des articles de l'époque.