11-10-2016 20:16 - Communiqué de presse | Journée Internationale de la fille : l’UNICEF nomme Khoudia ambassadrice de bonne volonté en Mauritanie

Communiqué de presse | Journée Internationale de la fille : l’UNICEF nomme Khoudia ambassadrice de bonne volonté en Mauritanie

UNICEF - Nouakchott, Mauritanie - Ce mardi 11 octobre 2016, à l’occasion de la Journée Internationale de la Fille, le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) a l’honneur d’annoncer la nomination de la jeune chanteuse Khoudia comme ambassadrice de bonne volonté nationale en Mauritanie.

Jeune autodidacte mauritanienne, déterminée et talentueuse, Khoudia est déjà, à seulement 14 ans, une chanteuse reconnue sur le plan international. Polyglotte, elle chante en wolof, en français comme en arabe, et utilise sa voix puissante pour plaider en faveur des droits des enfants, des femmes, des populations vulnérables. De plus, elle conjugue avec succès carrière et parcours scolaire.

Distinguée en 2016 parmi « 12 femmes mauritaniennes d’exception » par la Jeune Chambre de Commerce de Mauritanie, elle vient de devenir la première chanteuse mauritanienne récompensée par le trophée Quama Awards 2016 qui prime les chanteuses des musiques de l’Afrique et de sa diaspora.

« En nommant Khoudia ambassadrice de bonne volonté nationale, l’UNICEF a pour objectif de placer la parole et les droits des jeunes filles au cœur des priorités en Mauritanie.

Ainsi, le parcours remarquable de Khoudia, la figure symbolique qu’elle représente et son avenir prometteur font de cette nouvelle ambassadrice une alliée de taille dans les efforts de plaidoyer de l’UNICEF pour le respect des Droits de l’enfant, notamment en faveur des filles »
a déclaré Souleymane Diabaté, représentant de l’UNICEF en Mauritanie.

Situation et principaux défis des jeunes filles en Mauritanie. En Mauritanie, comparativement aux garçons de leur âge, les jeunes filles font face à de nombreux défis. Dans le domaine de l’éducation, bien que le taux de scolarisation au primaire soit relativement bon, il existe un véritable problème de transition vers le secondaire pour les filles qui abandonnent les bancs de l’école.

Dans le domaine de la protection, les filles sont confrontées à de nombreuses problématiques : un taux d’enregistrement des naissances faible parmi les enfants de zéro à cinq ans, un taux élevé de mariage (elles sont près de 38% à être mariées avant 18 ans). Elles sont aussi confrontées aux mutilations génitales féminines (70% des femmes de 15 à 49 ans ont été excisées durant leur enfance).

Nous notons également que les filles sont plus impliquées dans le travail domestique (9% des filles de 12-14 ans) que les garçons (3%). Lorsque les filles se voient imposer des responsabilités d’adultes, comme s’occuper des membres de la famille, des tâches ménagères, chercher de l’eau, le temps qu’elles consacrent aux tâches domestiques réduit celui qu’elles peuvent passer à étudier, jouer ou simplement être des enfants.

En s’appuyant sur les programmes déjà en cours dans le pays, l’UNICEF, en étroite collaboration avec les autorités gouvernementales et la société civile, soutient les initiatives visant à mettre fin à la violence à l’encontre des enfants, à garantir leur éducation et leur plein développement en termes de santé et de nutrition.

A travers ses interventions, l’UNICEF cibler en priorité les filles qui sont malheureusement plus affectées que les garçons par certaines problématiques, afin de leur offrir l’espoir d’un avenir meilleur.

****************

L’UNICEF, un des principaux organismes d’aide humanitaire et de développement, travaille partout dans le monde en faveur des droits de chaque enfant. Les droits de l’enfant commencent avec un hébergement sûr, une bonne nutrition, la protection contre les catastrophes naturelles et les conflits et durent toute la vie : soins prénataux pour une naissance en bonne santé, eau propre et assainissement, soins de santé et éducation. L’UNICEF s’efforce depuis près de soixante-dix ans d’améliorer la vie des enfants et de leurs familles.

Pour de plus amples informations :

Zahra Cheikh Malainine
Spécialiste Communication & Plaidoyer
UNICEF en Mauritanie
zcmalainine@unicef.org

Béatrice Ba
Chargée de Communication
UNICEF en Mauritanie
bba@unicef.org

11 octobre 2016








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : UNICEF
Commentaires : 1
Lus : 1164

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mdmdlemine (H) 11/10/2016 20:43 X

    félicitations. c'est le citoyen mauritanien modèle, idéal qui se confond dans toutes les cultures, capitalisant la diversité au lieu d'en faire une faible ou un moyen de discvriminiation Grand merci pour l'UNICEF d'oeuvrer pour les valeurs qui rassemblent bon succès pour l'ambassadrice Khoudia