18-11-2016 18:00 - Nouvelles d’ailleurs : Que Dieu nous pardonne...

Nouvelles d’ailleurs : Que Dieu nous pardonne...

Le Calame - Voici une chronique, la mienne, qui, en temps normal, en temps de paix des cœurs, d'intelligence et de savoir, de justice, n'aurait pas dû être écrite. N'aurait eu aucun motif.

Et j'aurais été heureuse de ne pas avoir à l'écrire car cela aurait signifié que la raison, la tolérance, la connaissance, la justice auraient eu toute la place qui leur revient ; que nous serions dans un pays apaisé, un pays qui se serait souvenu qu'il fut des temps où nous avons été célèbres pour notre Islam humaniste, notre Islam de tolérance, notre Islam qui ne se vivait pas dans une opulence mais dans la dureté d'une vie quotidienne âpre et qui avait fait de notre Foi un modèle que nos oulémas enseignaient partout dans le monde musulman.

Mais voilà... De ces passés, pourtant si proches, nous n'avons rien gardé. De cet Islam ouest Africain, Islam soufi, nous avons tout oublié, devenus aveugles et repliés sur une vision de notre religion si étriquée, si rigide, si idéologisée que nous en sommes arrivés à perdre le sens du Message. Et le sens de Dieu et de ce qu'il nous a transmis dans le Coran.

Au moment où vous lirez ces lignes, Ould Mkhaytir jouera sa vie devant la Cour Suprême.

Quasiment seul et abandonné par tous, dans un pays où la populace a hurlé à la mort, a menacé ceux qui osaient défendre le jeune homme, où une partie des Oulémas a enflammé les mosquées, mis le feu à la rue, interpellé le Président, menacé de mort celles et ceux qui tentaient de garder la raison et de raisonner en termes humains et précis.

Il est seul, défendu par des avocats qui, aujourd'hui, dans notre pays, sont les citoyens les plus courageux. Car en défendant cet homme, ils se sont attirés insultes et menaces. Et quand on connaît le poids et l'influence de certaines franges des oulémas chez nous, on ne peut qu'admirer le courage de ces avocats là. Eux mêmes risquent leur vie. Il suffira, dans notre pays, où tout tourne à l'envers, d'un illuminé chauffé à blanc par des prêcheurs pour que tout dérape.

Les dernières gesticulations contre Mkhaytir viennent d'un regroupement d'Oulémas qui vont tellement loin dans leurs arguties, et en mon nom, que je suis en droit, moi simple citoyenne musulmane, de leur demander s'ils ont jamais lu le Coran ou, s'ils l'ont lu, qu'est ce qu'ils en ont compris....

Je ne suis pas savante. Je suis une simple femme, musulmane, profondément croyante.

Mais je sais une chose : leur Islam ( celui de tous ceux qui réclament le sang, encore le sang, toujours le sang) n'est pas le mien. Et il ne sera jamais le mien.

J'ai relu attentivement le Coran afin de chercher dans le Livre Saint la moindre référence à un quelconque châtiment contre l'apostat. Je n'ai point trouvé de châtiments hormis celui que Dieu se réserve, dans l'au delà. Il n'est nulle part fait mention de la peine de mort à appliquer à celui qui aurait apostasié. Nulle part.

Par contre j'ai retrouvé cette phrase lumineuse : «En religion point de contrainte »... Je ne l'ai pas inventée.

Ma seule référence est le Coran. Seul lui est. Seul lui. Tout le reste n'est qu'interprétation humaine et manipulations graduées selon le temps et l'époque de ceux qui l’interprétèrent.

Comme nous tous, j'ai vécu et été élevée dans un Islam dont chacun prétend être le meilleur dépositaire, ramenant ainsi le Message à une argutie justifiant « je suis le meilleur des musulmans ». On m'a appris à haïr les Chiites. Les Chiites prétendent être les vrais musulmans. Les hanbalites disent autre chose. Les Ismaéliens disent encore autre chose.

Et les Zeydistes encore une autre chose, le soufisme lui même n'a pas échappé aux clivages, se scindant entre Tijaniyya et Qadiriya, onze grains ou douze grains, etc, etc...Il m'a fallu arriver à l'âge de l'adolescence pour me rendre compte que ma religion était profondément divisée, que nous nous haïssions allègrement entre nous. Que nos rapports étaient ceux de la haine et du sang, de la rancune, des interprétations diverses et variées.

Que chacun s'était approprié le Message jusqu'à l'oublier parfois pour ne plus que se complaire dans les hadiths faibles au lieu des Hadiths avérés.

Aujourd'hui j'ai honte. Encore plus honte que d'habitude. J'ai honte quand je vois l'hystérie collective, quand je vois les principes de notre religion être foulés aux pieds, captés par des ignorants, des sectaires, des illuminés arc boutés sur leur extrémisme et qui osent, qui OSENT émettre une fatwa qui dit, je la cite : « Nous, forum des ulémas et des imams pour le soutien au prophète, émettons notre fatwa en rapport à l’apostasie d’insulte à l’envoyé d’Allah paix et salut sur lui, (crime) dont s’est rendu coupable Ould Mkhaitir avec son hérésie, en rappelant que la peine légale dans son cas est la mort sans aucune acceptation de son repentir s’il se repent.

« … Même s'il se repent...( et qui, au passage, en vertueux Gardiens du Temple, ont oublié qu'en 15 siècles d'Islam, seuls 3 hommes furent condamnés et exécutés pour apostasie alors que des exemples d'apostasie ont pullulé, même au temps de notre Prophète, SAWS, et qu'Il n'a fait exécuter personne pour ceci)

Phrase terrible. Terrible.

Notre corpus de loi stipule pourtant que, article 306 du Code Pénal, « Tout musulman, homme ou femme, s’étant rendu coupable publiquement d’apostasie ou d’acte qui lui est assimilable ou a nié un segment de l’Islam unanimement connu, ou a médit envers Allah, ses anges, ses livres et ses messagers doit être invité à se repentir ; s’il ne se repentit pas, il est condamné à mort et ses biens reviennent au trésor des musulmans.

S’il se repentit avant l’application du jugement rendu contre lui, son affaire est transférée à la cour suprême par le parquet. Celle-ci doit s’assurer de la sincérité du repentir. Auquel cas, elle doit décider d’annuler la sanction retenue contre lui et lui restituer ses biens conformément aux articles (de 293 à 306). Dans tous les cas où on annule la peine retenue contre le soupçonné d’apostasie, on peut lui appliquer les sanctions correctionnelles stipulées à l’alinéa un de cet article. »...


Cet article existe bel et bien. Il n'a pas été appliqué, notre Justice préférant surfer sur le populisme de la rue, le populisme des sectaires de tout bord. Notre Justice a préféré la honte à la justice et a laissé Ould Mkhaytir en prison alors qu'il s'était repenti, repentir accepté par le Procureur...

Mais, pour aller encore plus loin dans la honte, notre justice n'a pas reconnu le repentir.

Notre Justice et nos Oulémas se sont donc pris pour Dieu, décidant de ce qu'il y a dans le cœur du jeune condamné.

Non, ils ont été plus loin que cela. Ils ont été plus loin que Dieu. Ce qui est une abomination et, dans ce cas, une apostasie... Ils ont décidé, tous ces bien pensants défenseurs de notre religion, que cell -ci est imparfaite puisque qu'ils ont ajouté au Coran, au Livre Saint, des choses qui n'y étaient pas, à savoir des châtiments pour les apostats....

J'ai honte de cette Mauritanie là, celle qui défait, celle qui se défait, qui se délite, abreuvée par les millions des petrodollars wahhabites et acceptant de se renier.

J'ai honte car nous avons oublié l'Amour que Dieu a pour nous, l'amour que nous lui devons, la tolérance, l'ouverture aux autres, l'acceptation, l'intelligence, l'obligation du Savoir.

J'ai honte car nous prétendons défendre notre Prophète Mohamed ( SAWS), Lui qui fut Lumière, Bonté, Amour. Nous nous prétendons même meilleurs que Lui puisque nous faisons du mal quand Lui pardonnait.

Nous sommes devenus tellement ignorants, nous contentant d'ânonner nos prières sans plus en entendre le sens, que nous en avons oublié la compassion et la bonté. L'altruisme. La morale.

Et le Coran. Et Dieu. Et Mohamed (SAWS).

Alors Mardi il y aura les éternels excités devant la Cour Suprême qui réclameront au nom de Dieu le sang d'Ould Mkhaytir. Ils auront la mine pieuse des Inquisiteurs. Ils jouiront de la vision d'un Mkhaytir mort, exécuté. Ils crieront « Allahou Akbar ».

Et ils auront oublié Dieu.

J'ai honte de nos « droits de l'hommistes » officiels qui ont demandé la tête de Mkhaytir.

J'ai honte de l'image que notre pays véhicule dans le monde : celui d'un pays raciste, corrompu, fortement inégalitaire, extrémiste, intolérant, ignorant,...

On se fait à cette honte là. On se fait à tout. Mais pas au déni humain. Pas aux mensonges, pas à l'ignorance, pas à la bêtise.

Il y a dans ce pays des femmes et des hommes qui sont contre ce qui arrive à Mkhaytir. Mais la peur règne. Seule la peur a pignon sur rue aujourd'hui. Et ils ne diront rien, ne s'indigneront pas publiquement, abandonnant ainsi la place aux fanatiques ignares. A eux, ceux qui s'indignent dans les secrets de leurs salons, de dealer avec leurs consciences... leur silence permet tout. Leur silence a la couleur de la mort...et du reniement du Message.

Nous avons perdu l'humilité et le savoir. Nous nous sommes vendus à l'ignorance et à la vanité. Orgueil, orgueil, orgueil...Que Dieu nous Pardonne.. Que Dieu nous Pardonne....

PS : Lettre à celui qui réclame la mort d'Ould Mkhaytir : A quoi cela sert il de te prosterner 5 fois par jour, d'arborer une figure pieuse, de penser que tu es un homme bon si tu n'entends pas l'Amour dans ton coeur, si tu n'entends pas Dieu dans tout ce qui t'entoure?

A quoi cela sert-il d'avoir la Foi si celle ci s'accommode du sang et de l'invective? A quoi cela sert-il d'aller à la mosquée, d'invoquer Dieu, si tu n'entends pas, si tu ne L'entends pas? A quoi cela sert-il si tu te penses plus grand que Dieu, plus "juste" que notre Prophète Mohamed ( SAWS) en accomplissant et agissant en mal là où Il a fait preuve de tolérance, de compréhension, d'ouverture, de pardon, si tu vas au delà de ce que Dieu a apporté?

A quoi cela sert il de te dire humble si ton humilité ne réside que dans ton arrogance?

A quoi cela sert-il de dire que tu aimes Dieu et ses Prophètes si, à cet Amour, tu donnes une couleur de mort et de sang? Si tu utilises les mosquées comme tribune à tes instincts meurtriers et à ton intolérance, salissant ainsi le lieu où nous ne devrions n'être qu'humanité en prières et non en insultes, en attaques, en lynchages?

A quoi sert-il d'être pieux et soumis à Dieu si tu te permets de rajouter ce qui te plait au Message, trouvant apparemment, selon toi, que le Coran n'est pas complet et ajoutant des peines qui n'y sont pas transcrites?

A quoi cela te sert-il de marmonner des prières dont tu as ôté tout sens, tout Amour, tout l'Amour que Dieu a pour nous, de réciter une suite de mots que tu as vidés de leur sens?

A quoi cela te sert-il, dis-moi, à toi qui as oublié Dieu, tout occupé à te regarder le nombril et à penser ta vérité comme seule et acceptable?

Salut

Mariem Mint DERWICH



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2152

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • diambarardo (H) 20/11/2016 11:05 X

    Excellent plaidoyer pour le triomphe du bon sens dans notre pays au moment où la folle passion de l'obscurantisme chasse la lueur de la raison. Vous rendez-vous à juste titre hommage aux avocat de Mkhaitir pour leur courage, je salue admirablement le votre qui en réalité vous rapproche davantage d'Allah et de ses saints commandements. Félicitations Madame vous êtes un exemple à suivre. Oulemas entoum vem?

  • Abdel Jabarr (H) 20/11/2016 11:02 X

    الشهادة للنبي صلى الله عليه وسلم بالرسالة من أركان الإسلام ، وقد أُمر المسلمون بتعظيم نبيهم صلى الله عليه وسلم ومحبته ، وهو مستحق لذلك ؛ لما له عند الله تعالى من منزلة رفيعة ، ولما له من فضل على هذه الأمة ، فقد كان سبباً في خروجها من جاهليتها ، وسبباً في حصول كل خير لها ، فكيف يجتمع هذا مع تجرؤ واحد من المسلمين على سب النبي صلى الله عليه وسلم ؟! ولهذا اتفق العلماء على أن من سب النبي صلى الله عليه وسلم فهو كافر مرتد خارج عن الإسلام . قال شيخ الإسلام ابن تيمية رحمه الله : إنَّ سبَّ الله أو سبَّ رسوله كفر ظاهراً وباطناً ، سواء كان الساب يعتقد أن ذلك محرَّم أو كان مستحلاًّ له ، أو كان ذاهلاً عن اعتقاده ، هذا مذهب الفقهاء ، وسائر أهل السنَّة القائلين بأن الإيمان قول وعمل . " الصارم المسلول " ( 1 / 513 ) . وجاء في " الموسوعة الفقهية " ( 40 / 61 ) : "ورد في الكتاب العزيز تعظيم جُرم تنقص النبي صلى الله عليه وسلم أو الاستخفاف به ، ولعن فاعله ، وذلك في قول الله تعالى : ( إن الذين يؤذون الله ورسوله لعنهم الله في الدنيا والآخرة وأعد لهم عذابا مهيناً ) ، وقوله تعالى : ( ولئن سألتهم ليقولن إنما كنا نخوض ونلعب قل أبالله وآياته ورسوله كنتم تستهزئون لا تعتذروا قد كفرتم بعد إيمانكم إن نعف عن طائفة منكم نعذب طائفة بأنهم كانوا مجرمين ) ، وقد ذهب الفقهاء إلى تكفير من فعل شيئاً من ذلك" انتهى . وجاء فيها – أيضاً - ( 22 / 184 ) : "وحكم سابِّه صلى الله عليه وسلم أنه مرتد بلا خلاف" انتهى . وإذا كان ساب النبي صلى الله عليه وسلم مرتداً ، فعقوبته الشرعية هي القتل ، بلا خلاف بين العلماء . قال ابن المنذر رحمه الله : "أجمع عامة أهل العلم على أنَّ مَن سبَّ النبيَّ صلى الله عليه وسلم عليه القتل" انتهى . انظر " تفسير القرطبي " ( 8 / 82 ) . وقال الخطابي رحمه الله : "لا أعلم أحداً مِن المسلمين اختلف في وجوب قتله" انتهى . " معالم السنن " ( 3 / 295 ) . ثانياً : إذا تاب مَنْ سَبَّ النبي صلى الله عليه وسلم وندم على ما فعل ، ورجع إلى الإسلام ، فهذه التوبة تنفعه فيما بينه وبين الله ، فيكون مسلماً مؤمناً عند الله تعالى ، أما قتله فلا يرتفع عنه وجوب القتل ، فيقتل مسلماً ، فيغسَّل ويصلَّى عليه ويورث ويُدفن في مقابر المسلمين ، أما المرتد الذي لم يرجع إلى الإسلام فيقتل كافراً . وقد سئل الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله : هل تُقبل توبة من سب الله عز وجل أو سبَّ الرسول صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ؟ . فأجاب : "اختُلف في ذلك على قولين : القول الأول : أنها لا تُقبل توبة من سبَّ الله ، أو سب رسوله صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، وهو المشهور عند الحنابلة ، بل يُقتل كافراً ، ولا يصلَّى عليه ، ولا يُدعى له بالرحمة ، ويُدفن في محل بعيد عن قبور المسلمين . القول الثاني : أنها تُقبل توبة من سبَّ الله أو سب رسوله صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ إذا علمنا صدق توبته إلى الله ، وأقرَّ على نفسه بالخطأ ، ووصف الله تعالى بما يستحق من صفات التعظيم ؛ وذلك لعموم الأدلة الدالة على قبول التوبة ، كقوله تعالى : (قُلْ يَا عِبَادِيَ الَّذِينَ أَسْرَفُوا عَلَى أَنْفُسِهِمْ لَا تَقْنَطُوا مِنْ رَحْمَةِ اللَّهِ إِنَّ اللَّهَ يَغْفِرُ الذُّنُوبَ جَمِيعًا) ، ومِن الكفار مَن يسب الله ومع ذلك تقبل توبتهم ، وهذا هو الصحيح ، إلا أن ساب الرسول عليه الصلاة والسلام تُقبل توبته ويجب قتله ، بخلاف مَن سبَّ الله فإنها تقبل توبته ولا يقتل ؛ لأن الله أخبرنا بعفوه عن حقه إذا تاب العبد ، بأنه يغفر الذنوب جميعًا ، أما ساب الرسول صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، فإنه يتعلق به أمران : أحدهما : أمر شرعي لكونه رسول الله صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، وهذا يُقبل إذا تاب . الثاني : أمر شخصي ، وهذا لا تُقبل التوبة فيه لكونه حق آدمي لم يعلم عفوه عنه ، وعلى هذا فيقتل ولكن إذا قتل ، غسلناه ، وكفناه ، وصلينا عليه، ودفناه مع المسلمين . وهذا اختيار شيخ الإسلام ابن تيمية ، وقد ألَّف كتاباً في ذلك اسمه " الصارم المسلول في تحتم قتل ساب الرسول " وذلك لأنه استهان بحق الرسول صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، وكذا لو قذفه صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فإنه يقتل ولا يجلد . فإن قيل : أليس قد ثبت أنَّ مِن الناس مَن سب الرسول صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ في حياته وقَبِل النبي صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ توبته ؟ . أجيب : بأن هذا صحيح ، لكن هذا في حياته صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، والحق الذي له قد أسقطه ، وأما بعد موته فإنه لا يملك أحدٌ إسقاط حقِّه صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، فيجب علينا تنفيذ ما يقتضيه سبه صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ، من قتل سابِّه ، وقبول توبة الساب فيما بينه وبين الله تعالى

  • Gorkovitch (H) 19/11/2016 15:27 X

    Très beau texte et plein de bons sens, de Mariem comme d'habitude! Où étaient ses "Oulémas" durant les années de braises? Où étaient-ils après une vidéo où on voyait de jeunes mauritaniens parodiant l'Islam à travers une "prière" tout en déformant les Paroles d'ALLAH par des propos obscènes. Mais non! mais non! Les "Z'autres" sont de la "grande noblesse" tandis que Mkhaytir est de la basse caste. Mkhaytir a été surpris comme le Loup; lui qui appelait ses COMPATRIOTES à un Débat d'idées pour aplanir les inégalités sociales. Cette Foule d'Écervelés qui réclament son exécution sont "Musulmans" pour RIEN! Car Seule la Justice Divine est JUSTICE Ici-bas et dans l'Au-delà. Texte à traduire en arabe et dans les autres langues nationales, pour faire comprendre à ces Écervelés que Nous sommes TOUS des Pêcheurs! Et ALLAH EST MISÉRICORDE. LA LUTTE CONTINUE ET LE PEUPLE VAINCRA!

  • venvan (H) 19/11/2016 11:04 X

    Le problème ce n'est pas Ould Mkhaitir , nous ne sommes pas un pays Laïc. les chrétiens,les juifs,les occidentaux encouragent émergence d'une génération comme ould Mkhaitir pour nous détruire et nous ne devons pas les aider dans leur démarche

  • Mackmanaman (H) 19/11/2016 09:25 X

    J'ai eu la chair de poule en lisant ton article, Mariem (excuses-moi de te tutoyer mais à force de lire tous tes écrits, je me permets cette familiarité). Cette affaire a mis comme une boule de feu dans ma poitrine et qui ne cherche qu’à exploser. Nous vivons dans un monde de barbares. Personnellement, je n’ai ni lu ni entendu les arguments de ce jeune homme et je parie que c’est le cas de plusieurs personnes qui, pourtant, sont dans la rue pour réclamer sa tête ; il suffit d’aller dans la rue et demander à quelques uns ce qu’a écrit réellement Ould Mkhaytir et vous serez surpris de voir que l’on condamne sans savoir. Je reste persuadé que tu as crié fort ce que beaucoup de gens ressentent. Quelques soient les arguments de Ould Mkhaytir, n’y avait-il pas matière à débat ? Lui a-t-on laissé le loisir d’étayer son argumentation et lui prouver sur le net (comme il l’a fait, je crois), à la radio, à la télévision etc… qu’il avait tort et lui donner des explications basées sur l’Islam pour le convaincre ? Et ainsi le ramener à la raison si nécessaire (comme une brébis égarée). Le rôle des imams et autres théologiens n’est il pas d’éduquer dans le sens du respect de notre réligion ? Quelle que soit la sentence, Ould Mkhaytir aura-t-il jamais la paix ?

  • medabdul (H) 18/11/2016 19:02 X

    Très bien dit, cet islam perverti, prostitue en Mauritanie ou des semblants d'oulémas mettent en doute le coran,terrible,terrible,ce pays.