26-11-2016 11:11 - Religion | L’imamat, la relève [PhotoReportage & Vidéo]

Religion | L’imamat, la relève [PhotoReportage & Vidéo]

On distingue de plus en plus de jeunes imams dans nos différentes mosquées. Des imams qui dans leurs homélies du vendredi, abordent des faits de société, le rapport de la religion dans les faits quotidiens, qui renvoient en définitive, à une problématique essentielle dans une communauté musulmane à cent pour cent comme la nôtre. Cridem au cœur de la « Khoudba » dans les mosquées.

Quel est le rôle et la fonction de ces guides religieux dans notre société ? Pour donner un point de vue intéressant face à cette interrogation, il nous a semblé utile de les écouter dans leurs mosquées (voir vidéo).

Certains d’entre eux à l’image de Cheikh Tidiane Diao, de la mosquée « Tidiane », sise aux ilots L, où du jeune Zakaria Ould Mohamed, de la mosquée de Tevragh-Zeina, sont des imams qui vous mettent sur le droit chemin, en vous envoyant lors de leurs prêches hebdomadaires, la parole de Dieu.

Selon leur point de vue, « l’imam, tout en éduquant, oriente, dans le sens indiqué par son dogme. Il vous aide surtout à vous intégrer dans la société en vous amenant à trouver vos marques, à conduire votre destin, en sachant distinguer parfaitement le bien du mal tout en vous socialisant dans une spiritualité assumée et accomplie avec le créateur », confie Cheikh Tidiane Diao.

Quant au chef religieux ? « C’est l’intermédiaire qui gère la relation du disciple avec le temporel ». Les guides religieux sont des oulémas, mais si comme disait Corneille, « aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ».

Zakaria Ould Mohamed, la vingtaine d’hivernages à peine entamée, maitrise parfaitement la parole divine, « celle qui vous interdit le mal et qui aide à mettre la société à l’abri des attaques malfaisantes et des pervers, et on se doit de conformer nos actes aux paroles que nous prononçons quand on enseigne la vertu », dit-il.

Les imams sont considérés comme des témoins de la vérité, c’est ainsi que dans leurs homélies, ils reviennent souvent sur des versets coraniques ou des hadiths du prophète (PSL), pour « éclairer » le musulman à ce que l’équilibre qui assure la sécurité globale de la communauté soit maintenu. Ils veillent pour certains d’entre eux, à ce que surtout, le chef de la cité demeure à jamais juste.

L’imam doit être un authentique homme de Dieu, un homme de vérité, loin de ceux qui savent et qui se taisent.

ADN

©Cridem 2016----



Avec Cridem, comme si vous y étiez...


































Commentaires : 4
Lus : 1805

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Eclair (H) 26/11/2016 15:56 X

    L’iman Cheikh Tidjane Diao énonce, dans son prêche, de grands principes conformes à la Morale Universelle : -Le rejet des critères arbitraires (l’origine ethnique, la coloration épidermique, le statut social etc.) qui établissent une hiérarchie illégitime entre les hommes. -La sacralité de la vie humaine : la damnation, dans l’au-delà, de ceux qui donnent arbitrairement la mort ou de ceux qui en sont complices, à quelque degré que ce soit. -Le respect de la Femme : condamnation de ceux considèrent la femme comme un simple objet de plaisir et la répudient, dès que leurs désirs sexuels sont assouvis. -ETC. Lorsque la religion énonce des principes universels et est fidèle à la JUSTICE et au RESPECT d’AURUI, on ne peut que s’y retrouver. Il est dommage que les prêches ne se fassent pas aussi en pulaar, en soninké, en wolof : on continue à lire le coran sans rien y comprendre et on pratique l’islam sans le connaître vraiment. C’est sur des croyances naïves que sont bâties nos pratiques religieuses, et ceux qui nous oppriment entretiennent le mystère autour de la religion. Ils l’utilisent pour nous soumettre et sévissent contre nous lorsque nous avons l’audace de réfléchir par nous-mêmes.

  • Louwayedef (H) 26/11/2016 14:30 X

     Oui c’est un complexe de nos Oulémas négro-mauritaniens qui veulent faire comprendre leur savoir dans la langue arabe, les maures ne veulent pas prier derrière un négro ou un Harratiny cela est connu par le monde et cela n’est pas acceptable, il y’à d’autres parmi nos Oulémas qui ont le complexe de leur langue, Poulaar, Wolof ou Soninké, Dieu ne regarde pas les gestes des personnes mais leur foie, et Dieu n’aime pas les orgueilleux qui se montre avec la prière qui fait partie des cinq piliers de l’Islam, on doit faire la Khoutba dans la langue qu’on maitrise le mieux. En ce qui concerne les jeunes dans les mosquées, cela se comprend facilement, par le radicalisme et pour trouver l’argent facile, les Imams sont payés chaque fin du mois comme des fonctionnaires de l’état, s’ils n’avaient pas de salaire, aucun d’entre eux ne feraient la prière devant les autres, ces Oulémas ne font rien sans argent et politique t’intérêt il ne faut pas croire en leur sincérité, ils ne sont pas sincère ils cherchent de l’argent.

  • lass77 (H) 26/11/2016 14:17 X

    En Mauritanie les imams ne sont pas des guides religieux comme il n'en existe pas dans notre pays. En revanche on ne se décrète pas imam en célébrant les prières.un imam doit être choisi par les fidèles sans autre considération autre que la piété et la confiance. Être imam est une lourde responsabilité qu'on bafoue en Mauritanie. Il suffit de faire un tour dans le pays pour s'en rendre compte.

  • duroowo (H) 26/11/2016 12:43 X

    une parfaite maitrise de la religion c'est une bonne chose mais ma question toujours est que pour quoi en Mauritanie ont ne traduise jammais ces KHOUTBAS en poular, Soninke, Wolofs par ce que Mr DIAO beacoup de tes fideles qui vient prier derriere vous sont des africains donc ces gens la ils ne connaissent absolument pas de cette ARABE FUSSHA que meme certains maure ne comprennent pas. Donc ici aussi ont voies le lavage de cerveaux que les Oulemas Mauritanien en travaillant avec le government raciste mauritanien ont mus dans les esprits des autres que l'islam ou KHOUTBA ne peut pas etre traduit en une autre langue c'est faux et archi-faux par tous dans le monde ont traduit les KHOUTBAS et toute chose pour que ces gens comprennent tres bien l'Islam et ils le pratique si non c'est vraiment verser des bonnes paroles dans les vides.