03-12-2016 23:15 - Le concert de Pape DIOUF fait Profiter au musicien mauritanien, Ousmane GANGUE, à l’UCAD

Le concert de Pape DIOUF fait Profiter au musicien mauritanien, Ousmane GANGUE, à l’UCAD

Africpost - A l’occasion du concert de la rentrée de l’année scolaire 2016-2017 organisé par le Centre des Œuvres Universitaires de Dakar (COUD), animé par le leader de la génération consciente, Pape DIOUF, Ousmane GANGUE en a profité pour montrer son talent ce Mercredi 30 novembre 2016.

Ce concert de la rentrée n’est pas du goût de tous les étudiants de l’UCAD puisque les Facultés des Sciences Économiques et de Gestion et Juridiques et Politiques n’ont toujours pas achevé les examens de semestre pair de l’année scolaire 2015-2016. De plus les occupants du campus social ne jugent pas favorable leurs conditions de vie.

Pendant qu’on organise le concert, la réfection du restaurant argentin depuis l’année dernière n’est pas encore terminée provoquant des files indiennes pour la restauration. Les toilettes des pavillons T-U-V deviennent de plus en plus impraticables et n’ont pas été refait pendant la fermeture du campus social en septembre et octobre.

L’artiste de renom mauritanien qui a émigré en Europe durant des années a fini de se rendre compte qu’on ne peut avoir un environnement propice pour la réussite personnelle et collectif autre que là où on est né et grandi d’où son retour vers la République Islamique de Mauritanie. En l’an 2008, il s’établit définitivement dans ce pays pour entreprendre ses projets.

Au Sénégal, on ne le présente plus car il entretient des relations considérables avec ses artistes et ses animateurs. Là, il est comme chez lui et se présente comme l’ambassadeur culturel de la RIM.

A la descente de la scène où il a fait danser tous les spectateurs avec son présentateur sous des applaudissements illimités des intellectuels de l’UCAD, il s’est confié à nous en récompensant son ami et frère, souhaitant à la Mauritanie de fêter les indépendances dans la paix.

Ce qui inspire Ousmane de la célébration du 56ème anniversaire de l’indépendance de la RIM est : Célébrer le fête de l’indépendance, le 28 novembre au Sénégal : C’est une fierté surtout quand on est mauritanien vivant au Sénégal. Le 28/11, tout le monde pense à la Mauritanie parce que c’est une date historique. C’est un grand plaisir de partager la fête avec tous les mauritaniens qui vivent ici et d’ailleurs partout dans le monde. En parlant de la promotion de ses confrères par le Sénégal, il réfute en faisant savoir qu’il a joué avec le meilleur artiste sénégalais. Il a eu l’occasion de réconforter les étudiants africains et en montrant la place de la culture dans son pays.

Plusieurs acteurs mauritaniens viennent souvent au Sénégal pour travailler ensemble, est-ce pour des liens d’amitié ou pour trouver de la promotion ? Ousmane GANGUE nous retrace ses liens avec les artistes du pays : Avec pape DIOUF, ce n’est pas la première fois qu’on a joué à l’université. Il n’est plus un artiste pour moi, c’est mon frère et mon jumeau à qui je partage tout. Si je viens faire une prestation à l’UCAD c’est parce que ce concert n’est pas celui de Pape DIOUF, c’est le mien. Il a fait beaucoup de chose pour moi, c’est lui qui m’a fait revenir de la France en Mauritanie en passant par le pays de la Térangua. C’est un ami et c’est pourquoi je suis venu partager avec lui et les étudiants mauritaniens d’ici et ça me fait plaisir.

Et d’ajouter : Pour moi, ce n’est pas important car un artiste doit répondre à tous les artistes partout et Pape DIOUF est quelqu’un, aujourd’hui, qu’on ne me présente plus au Sénégal. Si je chante avec Youssou Ndour, fais un album et un bercy avec lui et quand on me voit avec le leader de la génération consciente, c’est normal. J’ai fait beaucoup de chose avec le plus grand artiste sénégalais donc si on me voit jouer avec eux, ce n’est pas parce que je suis venu pour faire ma promotion. Je suis venu pour représenter quelque chose chez lui et il est un ami et frère.

Le public venu prendre part au concert comble les deux chanteurs et GANGUE de préciser : Je suis vraiment satisfait c’est pourquoi je suis monté sur scène pour chanter. Dans le cas contraire, je ne vais jamais revenir ici. J’ai chanté à plusieurs reprises ici et ailleurs avec Pape.

Se pensant sur la situation des étudiants en Afrique, il réconforte les diplômés avec ses termes : Il faut croire, toujours croire et innové. Il faut dire qu’un jour on va devenir quelques choses et on va changer les choses, on va faire quelques choses pour le continent. L’Afrique est là pour les enfants, les jeunes et les gens qui veulent la changer. Il nous faut une nouvelle génération et c’est celle qui est là aujourd’hui pour la transformer et défier les qui gens viennent de partout pour dire que l’Afrique n’existe pas. Les étudiants sont l’avenir de demain, ils doivent essayer de changer la donne.

Le mauritanien de mesurer la place de la culture dans son pays : La culture se porte très bien en Mauritanie, elle est en voie de développement elle va représenter un jour quelque chose en Afrique. Parce que la génération actuelle est ambitieuse avec ses jeunes dynamiques et courageux, je suis convaincu qu’avec leurs compétences et ingéniosités, le pays connaitra de profondes évolutions.

BA Oumar Anno



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1083

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)