08-12-2016 17:16 - Mauritanie : Marième Derwich, poète du métissage

 Mauritanie : Marième Derwich, poète du métissage

Jeune Afrique - Elle dit dormir en France, mais vivre en Mauritanie. L’écriture a cette incroyable faculté de lui donner le don d’ubiquité. Ses identités plurielles, elle les écrit et en parle sans se lasser.

Marième Mint Derwich réside en France, où elle enseigne, et est tournée, tout aussi entière, vers la Mauritanie, où elle officie en tant que journaliste.

Les férus de la presse mauritanienne papier et digitale connaissent bien « Nous les Z’Autres », la chronique qu’elle tient depuis des années dans l’hebdomadaire Le Calame. Les Mauritaniens sont aussi nombreux à l’écouter sur la radio Kassayata, où sa voix singulièrement rauque les tire du sommeil en évoquant des sujets graves ou légers.

En 2014, elle a publié son premier recueil de poésie : Mille et un Je.

Métisse

Métisse de père mauritanien et de mère française, Marième Mint Derwich dit rêver d’une Mauritanie arc-en-ciel et, bien qu’elle vive et enseigne en France, elle se sent solidaire de toutes les luttes des femmes.

« S’il fallait choisir une seule priorité, ce serait que la Mauritanie assume sa multi-culturalité, son rôle dans une Afrique subsaharienne et maghrébine qui a les yeux rivés sur elle », revendique-t-elle.

Avant d’enchaîner, mi-sérieuse, mi-rieuse : « Et puis la France est aussi passée par là. La colonisation est terminée, mais les héritages sont là : elle a donné de la culture et des métisses, comme moi. Je suis le produit de tout cela. Je suis donc « mille et un je ». »

• Mille et un Je (Éditions 15/21, Nouakchott 2014)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 4
Lus : 1540

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Guetna (H) 09/12/2016 09:15 X

    Vous savez, des femmes comme ça, on les considère comme une richesse et une fierté dans beaucoup de pays. Mariem tout le monde la connait, elle ne laisse personne indifférent (heureusement): certains l'adorent, certains l'apprécient, d'autres ont peur d'elle. Mille et un mauritanien liront votre recueil. Merci.

  • Mackmanaman (H) 09/12/2016 07:16 X

    Félicitations, Marième ! Cette page de Jeune Afrique ne fait que confirmer ton talent. Continues ton combat ! La fin justifie les moyens !

  • CheikhaFall (F) 08/12/2016 18:27 X

    "Singulièrement rauque" dites-vous? Allez chercher, peut-être, du côté d'une hypothyroïdie...! C'est fréquent chez les gonzesses, ce truc-là...!

  • SAF-B.F.L. (F) 08/12/2016 17:51 X

    VIVE Marième Mint! Une Métisse qui assume son métissage contrairement à d'autres!!! VIVE Mint Derwich pour une Mauritanie Plurielle!