08-02-2017 21:00 - Vente des Produits pharmaceutiques en Mauritanie, l’autre face de votre ordonnance

Vente des Produits pharmaceutiques en Mauritanie, l’autre face de votre ordonnance

Les produits pharmaceutiques constituent un élément fondamental de la médecine moderne et même traditionnelle. Toutefois leur utilisation, comme n’est pas sans risque pour l’individu, cela est le plus souvent mentionné sur la notice du médicament.

C’est donc des produits qui doivent absolument être sûrs, de bonne qualité, et ne doivent être prescrits et utilisés que sous l’égide d’un spécialiste. Voici des produits qui sont légion dans le pays, du fait d’un nombre impressionnant d’officines, s’ils épousent les normes requises pour être usités, le sont-ils vraiment, s’ils sont vendus à l’emporte-pièce, comme un vulgaire article dans une boutique ? La question mérite bien d’être posée.

C’est une question opportune qui taraude l’esprit de plus d’un acheteur, dès qu’il franchit le seuil d’une pharmacie. Si la Mauritanie bénéfice d’un ordre des pharmaciens, force est de constater que des amateurs les côtoient et parfois réussissent même à leur ravir la vedette.

Visiblement, on ne fait aucun effort pour mieux s’acquitter d’une tache aussi noble que de soulager son prochain, l’essentiel ici c’est de vendre. S’il est vrai que l’habit ne fait le moine, n’est toutefois pas docteur en pharmacie qui veut.

Autre épée de Damoclès qui pèse sur nos têtes, c’est le coût de la facture médicamenteuse. Ce sont en général, des médicaments qui coutent très chers et sans négoce, pour la bourse de pauvres mauritaniens qui vivent pour la plupart dans la précarité. La majorité de ces gueux aux difficiles conditions de travail, cherche son salut dans les mosquées, l’ordonnance en main, quémandant après chaque prière de quoi acheter ce qui leur a été prescrit.

La mosquée semble être le lieu obligé après la prescription de votre ordonnance.

C.O.T

©Cridem 2017

------



Commentaires : 2
Lus : 1143

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Ksaleh (H) 08/02/2017 22:50 X

    Est ce que quelqu'un s'est hasardé à compter le nombre de dépots pharmaceutiques sur la route de l'espoir qu rond point Madrid à la sortie de NKTT ? Il faut reconnaitre que le ministère de la santé ne fait pas son travail quand ces officines ne servent qu'à empoisonner la population, avec l'absence totale d'un prescripteur et un vendeur professionnels.

  • Esprit Critique (H) 08/02/2017 22:15 X

    Avec une croissante évolution de la pauvreté dans ce pays la population ou la plus grande majorité a du mal à joindre les deux bouts.imagine si tu tombe malade avec peu de revenu que tu gagne et que les de soins sont tellement élevé,et que l’état ne prend pas en charge ses propres enfants,ces derniers passent tout leurs temps à demander de l'aide dans les rues et dans les mosquée pour tout juste avoir de quoi payer ses propres frais d'ordonnances.C'est vraiment très désolant et j'en profite pour denoncer l'arnaque que subissent les patients dans le privée ou ils payent des frais colossaux de consultation sans compter les frais de médicaments qu'ils doivent acheter de leurs propres poches.Ces médecins qui t'obligent à revenir chaque semaine tout en s'acquittant des frais de consultations qui sont exagérés tout en faisant exprès de te donner un faux diagnostique et les mêmes médicaments qu'ils te prescrivent ne font aucun effet.Ces médecins mal intentionnés qui ne connaissent rien et qui passent tout leurs temps à profiter sur le dos des pauvres patients,c'est vraiment inhumain et désolant.Dans ce pays les gens ne font que semer la misère et la désolation ne méritent même pas leurs fonctions et leurs postes.C'EST C'EST C'EST DÉSOLANT ET VRAIMENT DOMMAGE.