11-02-2017 09:12 - Les squatteurs occupent l’espace : A la recherche de terrains

Les squatteurs occupent l’espace : A la recherche de terrains

L'Authentique - Les populations des périphéries de Nouakchott n’ont pas attendu longtemps pour se faire entendre. 72h après l’annonce faite par le gouvernement, de parachever une bonne fois pour toutes, l’opération de restructuration des quartiers précaires, elles se sont manifestées en occupant simultanément, les bureaux régionaux de l’Agence de développement urbain (ADU) qui avait été de la légalisation des squats.

Il s’agissait pour chaque ménage, le cas échéant, à chaque adulte, de réclamer « sa » parcelle en s’employant à se faire inscrire sur la liste des réclamants. Le mouvement de foules a été si intense qu’il a fallu dépêcher les éléments des forces de l’ordre pour les disperser.

Ils étaient plusieurs milliers, jeunes et moins jeunes, adultes, et personnes du troisième âge, à faire le déplacement, chacun s’évertuant à se procurer une place devant les bureaux où étaient annoncés des recensements. En fait, il s’agissait d’une fausse rumeur qui soutenait que les Agences avaient été sommées d’enregistrer les plaintes foncières.

Ce qui n’était pas le cas.

Au demeurant, la situation de flux populaire intense devrait faire craindre le pire ; notamment quand le ministère de l’Habitat sera amené à aborder la question. Pour nombre d’observateurs, la demande sera plus importante que l’offre.

Comme d’habitude, non seulement, les réclamations et les demandes verront leur nombre grossir à partir de la capitale, mais comme d’habitude, la perspective créera sans nul doute un important exode des populations de l’intérieur du pays vers la capitale.

Faut-il rappeler que lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a décidé d’un nouveau programme qui devrait permettre l’installation et la réinstallation de près de 41.000 ménages mais également l’instruction de 5868 plaintes et réclamations enregistrées par les services compétents.

C.A




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1171

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)