14-02-2017 11:11 - Encore des Privilèges à un proche du Président !

Encore des Privilèges à un proche du Président !

Mauriweb - Le dernier Conseil des Ministres qui s'est réuni le Jeudi 9 Février 2017 sous la Présidence de Mohamed Ould Abdel Aziz, a entre autres mesures « importantes » examiné et approuvé le Projet de décret portant concession définitive d'un terrain au Trarza au profit du promoteur agricole RIM FRUIT ROSSO.

Jusqu’ici rien que de très habituel. Notre illustre Conseil des Ministres étant surtout attendu sur le plan des « mesures individuelles », la plus part des autres décisions et à plus forte raison, les attributions de terrains surtout au profit d’entités aux acronymes inconnus, passent souvent inaperçues.

En remontant un peu plus loin nous constatons que le Conseil des Ministres qui s'est réuni le Jeudi 6 Octobre 2016 a lui aussi examiné et adopté entre autres projets « importants », le Projet de décret portant concession provisoire d'un terrain au Trarza au profit du promoteur agricole RIM FRUIT ROSSO. Entre ces deux décrets quatre mois seulement.

Alors que le décret N° 2000-089 du 17 Juillet 2000 abrogeant et remplaçant le décret N° 90.020 du 31 Janvier 1990 portant application de l’ordonnance 83.127 du 5 Juin 1983 portant réorganisation foncière et domaniale dispose en son article 59 que « Le concessionnaire provisoire est tenu d’assurer l’exploitation du terrain pendant cinq années consécutives, sauf cas de force majeure ou de mise en jachère constatées par la commission foncière compétente. »

Et en son article 91 que «La concession définitive est accordée à la demande du concessionnaire provisoire après constatation de la réalisation du programme de mise en valeur et à l’issue de délai prévu à l’article 57 ci-dessus. Dans le cas où la concession définitive provisoire aura été faite à des fins d’exploitation agricole, la concession définitive pourra être obtenue à titre exceptionnel à la demande du concessionnaire provisoire, avant expiration de ce délai, si la mise en culture a été réalisée pendant trois années consécutives et constatée par la commission compétente. »

Par quel miracle donc trois années se sont transformées en quatre mois ? Le miracle est pourtant bien simple. La société RIM Fruit Rosso appartient à Monsieur Cheikh Ould Lahah cousin germain du président Aziz (frère de Foyl Ould Lahah) et un groupe d’investisseurs espagnols.

Elle couvre une superficie de 70 HA où sont cultivées différentes spéculations de légumes (Tomate, poivron, chou, courge, melon, et pastèque etc). Les légumes et fruits produits au niveau de ce périmètre sont destinés essentiellement à l’exportation (4.000 T l’année dernière) surtout vers l’Europe en plus de l’approvisionnement du marché national. Ce périmètre est bien entendu le premier bénéficiaires des travaux d’aménagement du périmètre de Beguemoune (plus de deux milliards d’ouguiya sur budget de l’Etat).

Mais RIM Fruit ne s’est pas contentée de ces quelques « menus » avantages, une société hollandaise installée à Saint-Louis du Sénégal et qui exporte des pastèques et des haricots verts vers l’Europe s’est vu imposer par le général Ould Mamy directeur général des Douanes une « redevance » de 1000 euros par camions, payable à …. RIM fruits Rosso. Bien entendu ce droit de passage payé à Rim Fruit n’a aucune espèce de justification juridique sauf qu’il va dans la poche d’un proche du Président de la République. Même s’il va à l’encontre de l’Accord de facilitation du commerce de l’OMC, de la Convention de Kyoto révisée et des accords avec la CEDEAO.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5703

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • boubou_kibili (H) 18/02/2017 15:54 X

    Félicitations a Mr Ndiaye qui est si vous ne savez pas d'abord sénégalais de père et originaire du village de Dembakani mais de mère mauritanienne seour de notre non moins ministre et sénateur SE Oumar soumare. Il affectivement réussi et aurait pu l'être plus tôt s'eut été 1989 quand ces amis dont Mr Hamza et Bouamatou l'ont fait fuir car les renseignements savaient qu'il était sénégalais. Bravo Mr Ndiaye.

  • als mauritanie (H) 14/02/2017 12:02 X

    Chers compatriotes restent tranquille, je pense que les tous biens de ce pays appartiennt toujours les parents proches ou les amis du président,il ne faut pas que nous nous fatiguons puisque ici en Mauritanie, une seule personne ne peut pas avoir plusieurs terrains, maisons, etc sans être ami ou parent du pouvoir . Même les postes de responsabilités sont toujours confiés à ces gens et non par competence c'est trés clair dans notre pays. l'égalité de citoyen est dans les bouches ou les texte et qui n'a jamais été en compte par le pouvoir en place.

  • mauritanievive (H) 14/02/2017 11:44 X

    Ces choses si elles s'averent verifiees sont consternantes. devra-t-on continuer a sombrer dans le clintetelisme a jamais. Si au contaraire ce monsieur a fait du bon boulot et cree des emplois il faut alors nous le dire et l'encourager en consequences.

  • Reymy1234 (H) 14/02/2017 11:40 X

    Ne cherchons pas tout le temps la petite bête dans le coin. Et puis, chez nous, on est toujours parent de quelqu'un, au sens large du terme. N'enlevons donc pas à ces citoyens, qui par leur lien de parenté avec le Président, ont le droit d'obtenir des avantages au même titre que tout citoyen "éligible" pour ces avantages.