19-02-2017 21:45 - Santé publique : des pratiques que certains prétendent révolues sont loin de l’être

Santé publique : des pratiques que certains prétendent révolues sont loin de l’être

Le Calame - Les choses ne vont pas mieux au ministère de la Santé. Comme rapporté dans deux articles parus récemment dans Le Calame (1er et 8 Février 2017), c’est un véritable chemin de croix que doivent accomplir les usagers des structures sanitaires nationales, pour accéder, à leurs frais propres, aux prestations les plus simples.

Des pratiques que certains prétendent révolues sont loin de l’être. A titre d’exemple, la vente, comme des petits pains, de certificats médicaux vierges signés (voir fac-similés) dans les épiceries et boutiques, qui tiennent pignon face à nombre d’établissements privés et publics.

Le client débourse deux cents ouguiyas, contre un certificat vierge, paraphé par un médecin, pour ensuite le remplir lui-même et s’en servir à sa guise : justification d’absence, examens nationaux ou concours professionnels…





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1460

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • jamarii (H) 20/02/2017 16:38 X

    Ceci n'est secret pour personne...C'est meme polishinel..

  • elbadiya (H) 20/02/2017 09:37 X

    Un chemin de croix pour des musulmans, il fallait oser cette expression. Oxymore?

  • injector (H) 19/02/2017 23:37 X

    Ce ci n est une partie infime de la montagne de betises,tout à l 'heure à la TVM ,nousq voyons des infimières utilisent des gants comme garrot ,le seul pays au monde ou les structure ne respêctent pas les normes sanitaires. A l'interieur de pays comme l'exemple de la pharmacie de l'Hopoital Régional d'AKJOUJT INCHIRI ,ou les produits sont plus chers que dans les pharmacies de la ville. Une pharmacie d'un Hôpital qui ne fait point l'inventaire pour en faire bénéficier le personnel,c est une Pharmacie privée du Médecin chef qui ne sert les médicaments gratuits pas aux indigents mais aux nantis bien que le Président des pauvres a attribué une somme de 10.000.000 um pour les indigents qui se sont volatilisés en un mois dans un compte privé de la BMCI ,c 'est désolant et ecoeurant. Un Hopital d'un budget de 38.000.000 UM qui ne servent meme pas à payer le gas oil pour l'ambulance lors de l’évacuation des indigents . Pour se faire évacuer il faut 40.000 Um sinon tu te débrouilles et les certificats médicaux à 200 Um LA SANTE C EST DIFFICILE CE LA TROUVER EN RIM