21-02-2017 06:30 - Hodh Chargui : des éleveurs formés sur la production laitière et les bonnes pratiques d’hygiène [PhotoReportage]

Hodh Chargui : des éleveurs formés sur la production laitière et les bonnes pratiques d’hygiène [PhotoReportage]

Ecodev - Ces ateliers sont organisés par l’ONG ECODEV en partenariat avec le ministère de l’élevage (délégation de l’élevage de Hodh Chargui), dans le cadre de la mise en œuvre du projet PROGRES Lait (Programme Régional chaine de valeur Lait et Energie Solaire) en Mauritanie.

PROGRES-Lait est financé par l’Union européenne du Sénégal. Ce programme sous régional est exécuté au Sénégal et en Mauritanie, respectivement par Enda Energie et Ecodev.

Ces ateliers de formation ont été organisés du 14 au 20 février 2017 ont permis de former plus de 40 éleveurs relais par zone. L’objectif est de développer les compétences des acteurs locaux de la filière lait notamment les éleveurs sur la production laitière et les bonnes pratiques d’Hygiène.

Les thèmes abordés lors de l’atelier sont :

- Les principales maladies qui affectent la production laitière

- La maitrise des bonnes pratiques d’hygiène afin de minimiser les différents risques de contamination du lait au cours de la collecte du stockage et du transport.

- Alimentation et abreuvement des vaches laitières

- Les sources de contaminations du lait

-transport du lait

- le contrôle de la qualité du lait au centre de collecte

Les deux formations ont été dispensées par un inspecteur de l’élevage avec les contributions de différentes inspections de l’élevage sur place.

Les cérémonies d’ouverture officielle ont présidées par : le Hakem d’Amourj et le Maire de Timbédra. Ces ateliers de formation ont été marqués par des cours théoriques suivis d’exercices pratiques et des questions réponses. En effet, la dernière journée de chaque atelier a été consacrée à la pratique de la traite. Les éleveurs ont pu déceler les mauvaises pratiques qui font que, souvent une grande part du lait est renvoyée par les usines et les centres de collectes. A la fin de ces formations, tous les participants ont bénéficié d’une attestation de formation.

Ce programme de formation vient compléter l’encadrement des éleveurs relais dans le processus de professionnalisation des producteurs de lait et le ravitaillement de l’usine du lait de Néma (SMPL) en lait de qualité.

« Le PROGRES-Lait est un programme de développement de la chaine de valeur lait, qui met l’entreprenariat rural au cœur de sa démarche, en mettant à la disposition des acteurs notamment les femmes à la base, d’abord des plateformes énergétiques pour la conservation du lait et, ensuite une approche de Partenariat Public Privé à Vocation Communautaire comme instrument de développement du marché du lait.

Le PROGRES-Lait vise à renforcer le pouvoir économique des éleveurs, à travers leur équipement en plateformes solaires de collecte décentralisées dans les différents bassins de production de lait. Le concept de plateformes combine à la fois les équipements de conservation alimentés à l’énergie solaire et des installations qui garantissent l’électrification des villages centres. Il permet dès lors la fourniture de services annexes tels que l’éclairage, la recharge téléphone, la mouture et la soudure, etc.

Ainsi, un nouveau processus est engagé pour impulser une dynamique locale de création d’emplois et de richesse notamment pour les femmes. Par ailleurs, l’utilisation de ces plateformes d’énergies renouvelables contribue globalement à un développement sobre en carbone. Sa finalité est de professionnaliser le système de collecte du lait en créant de petites entreprises rurales pour stimuler l’économie rurale verte et ainsi apporter de réelles transformations économiques, sociales et environnementales. »


Pour plus d’info : www.progreslait.com ou www.ecodev.mr

--------



Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ECODEV
Commentaires : 1
Lus : 815

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • als mauritanie (H) 21/02/2017 09:26 X

    Je pense que nos ONGS en place qui veulent faire des formations pour la population, à mon avis , ellles n'ont qu'à faire une étude trés profonde pour les bénéficiaires puisque ce que nous voyons ici sur la photo ce sont des vieux alors que une formation de ce genre doit cibler les jeunes surtout les jeunes diplômés qui en ont à la recherche de leur prémier emploi au moins mais quand on fait une formation pour des vieux ça n'a aucun sens . c'est trés bon pour ONG et la population . certains de ces vieux , ils ne savent pas l'importance de l'attestation qu'on leur donne pour eux c'est juste un carton à la main.