23-02-2017 23:15 - Afrique : quelque deux millions de réfugiés sont confrontés à une grave pénurie d'aide alimentaire (ONU)

Afrique : quelque deux millions de réfugiés sont confrontés à une grave pénurie d'aide alimentaire (ONU)

Africanews - Les Nations unies mettent en garde contre le fait que quelque deux millions de réfugiés à travers l’Afrique (Cameroun, le Tchad, le Kenya, la Mauritanie, le Soudan du Sud et l’Ouganda) sont confrontés à une grave pénurie d’aide alimentaire. Les derniers chiffres font état de quelque deux millions de personnes (réfugiées) en sont victimes.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les opérations de réfugiés dans 10 pays africains ont connu des coupes affectant la quantité et la qualité de l’aide alimentaire.

La sécheresse persistante dans la région de la Corne de l’Afrique et dans d’autres pays (guerre et effondrement de l‘économie) a causé la souffrance des civils et des pénuries alimentaires au cours des derniers mois, par conséquent, les établissements de santé enregistrent une augmentation des cas de malnutrition.

Des pays comme le Soudan du Sud (où la famine a été déclarée lundi 20 février) sont les plus touchés par le phénomène. La mise à jour de la classification de la phase de sécurité alimentaire intégrée (IPC) publiée par le gouvernement et d’autres partenaires révèle que 4,9 millions de personnes soit plus de 40 % de la population a besoin d’une aide alimentaire, agricole et nutritionnelle urgente.

Le nombre de réfugiés en Afrique a presque doublé, passant de 2,6 millions en 2011 à près de 5 millions en 2016.

Ajouté à cela, les combats qui sévissent depuis 2013 empêchent de nombreux agriculteurs de faire des récoltes. L’hyper inflation est allée au-delà des 800 % l’année dernière ; conséquence de l’augmentation des prix des denrées alimentaires importées. Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) indique qu’il prévoit traiter 207 000 enfants souffrant d’une malnutrition aiguë sévère en 2017.

En dehors de la crise alimentaire, le Soudan du sud est l’un des dix pays confrontés à des coupes dans l’aide alimentaire, car les agences de l’aide humanitaire sur le continent sont nettement sous financées.

Les opérations de réfugiés touchées ont subi des compressions affectant la quantité et la qualité des aliments pour les réfugiés. Les rations alimentaires ont été considérablement réduites dans certains cas jusqu‘à 50 %, dans des pays comme le Cameroun, le Tchad, le Kenya, la Mauritanie, le Soudan du Sud et l’Ouganda. Farhan Haq est le porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU.

Le nombre de réfugiés en Afrique a presque doublé, passant de 2,6 millions en 2011 à près de 5 millions en 2016. Alors que le financement des donateurs pour l’assistance aux réfugiés a augmenté au cours de cette période, il n’a pas suivi le rythme rapide des besoins, sous-financé et cela a forcé la réduction de l’aide alimentaire pour certains groupes de réfugiés.

Les agences avertissent d’une aggravation de la situation – déjà inquiétante et critique – notamment des pénuries qui pourraient empirer dans les mois à venir, faute de nouvelles ressources pour répondre aux besoins alimentaires.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Africanews
Commentaires : 0
Lus : 716

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)