25-02-2017 11:11 - 34 millions de dollars annuellement pour la commercialisation du poisson mauritanien

34 millions de dollars annuellement pour la commercialisation du poisson mauritanien

Saharamédias - L’organisation arabe pour l’investissement et le développement agricole a annoncé jeudi, par la voix de son président, Mohamed Oubeid El Mezroui au Soudan, la création d’un projet pour l’industrialisation et la commercialisation du poisson de surface mauritanien, dans le cadre de ses nouveaux projets.

Il s’agit d’un financement annuel de 34 millions de dollars pour la production de 65.000 tonnes de poisson.

Autres projets envisagés par cette institution, la production de la patate en Tunisie (15 millions de dollars) pour la production de 10 millions de tonnes, les intrants de bétail en Egypte (35 millions de dollars) pour produire 150.000 tonnes annuellement pour l’aviculture et les poissons.

Le fonds arabe d’investissement en Arabie saoudite devrait porte son capital à 600 millions de dollars.

Le président de l’organisation arabe a révélé que celle-ci dispose déjà de 30 sociétés déjà existantes et 4 autres en constitution, réparties entre 12 pays arabes pour des investissements de 573 millions de dollars, pour un capital de 4,2 milliards de dollars.

Il a par ailleurs ajouté que son institution a intégré les capitaux de certaines sociétés pour leur réhabilitation ou la modernisation de leurs outils de production afin qu’elles puissent jouer leur rôle dans l’amélioration de la sécurité alimentaire dans le monde arabe.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1927

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 27/02/2017 10:43 X

    le poisson; une des grandes ressources de la Mauritanie, or dommage qu'on a chassé nos voisins pêcheurs sénégalais, mais Dieu ne Ferme pas toutes les portes et fenêtres, ils ne chômeront pas, croyez moi notre pauvre pays a des problèmes, et il doit revoir ses attitudes honteuses, nous avons besoins de ces pêcheurs habiles, afin de fructifier le développement de la pisciculture et le développement économique du pays, on verra si on peut compter sur nos propres pêcheurs comme ces imraguens et autres, on doute fort que l'habileté sera là, bonne chance !