06-03-2017 16:33 - Retour sur la Journée Africaine de l’Environnement et de Wangari Maathai, Edition 2017 [PhotoReportage]

Retour sur la Journée Africaine de l’Environnement et de Wangari Maathai, Edition 2017 [PhotoReportage]

MEDD - Belle performance pour le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Son Excellence Monsieur Amedi Camara, dont le Département vient de réussir l’organisation conjointe avec la Commission de l'Union Africaine, des activités commémoratives de la Journée Africaine de l'Environnement (JAE) et de Wangari Maathai, au titre de l’année 2017.

Cet important événement panafricain s’est déroulé au Centre International des Conférences de Nouakchott, du 1er au 3 mars 2017, sous le Haut Patronage de Son Excellence le Premier Ministre Monsieur Yahya Ould Hedemine et sous le thème « la protection de l’environnement en Afrique au profit des générations actuelles et futures ».

Retour sur les moments forts de cette édition
Ouvert le mercredi 1er mars 2017 par Son Excellence Monsieur Amedi Camara, Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, le forum pré événement a été marqué par une série d’allocutions à cette occasion.

Dans un auditorium entièrement plein, cette cérémonie a commencé par un mot de bienvenue prononcé par Madame Fatimetou Mint Abdelmaleck, Maire de Tevragh-Zeina, suivi par le discours prononcé par Monsieur Souleymane Diabaté, Représentant de l’UNICEF au nom du Système des Nations Unies en Mauritanie.

Par la suite, il a été prononcé le discours du Représentant de la Commission de l’Union Africaine M. Almami Dampha.

Venu enfin le moment d’ouverture du forum suite au discours d’ouverture par Son Excellence le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Monsieur Amedi Camara.

Quatre ateliers ont été tenus en salle plénière. Le 1er a porté sur les processus globaux et le développement durable et a été présidé par Monsieur Sid’Amine O. Ahmed Challa, Conseiller du Premier Ministre.

Le 2ème a porté sur le thème : l’Afrique face au changement climatique et a été présidé par Monsieur Djibi Sow, Conseiller du Premier Ministre, alors que le 3ème a été consacré à la thématique « conservation de la biodiversité » et présidé par Monsieur Samba Harouna Thiam, Représentant du Programme des Nations Unies pour l’Environnement auprès de la Commission de l’Union Africaine à Addis Abeba.

Le 4ème atelier a concerné la Gestion durable des Terres et a été présidé par Monsieur Sidi Baba O. Lahah, Député de Ouadane et Président du Réseau des Parlementaires et Elus sur l’Environnement tandis que le 5ème atelier s’est intitulé « gestion environnementale et défis des pollutions » et a été présidé par le Professeur Saleh O. Moulay Ahmed, Président de l’Autorité Nationale de Radioprotection, de Sûreté et de Sécurité Nucléaire.

Vingt huit présentations centrées sur les cinq thèmes ont été assurées et suivi par d’intenses discussions et débats modérées.

Vendredi 3 mars les hôtes de marques de la Mauritanie ont été reçus en audience par Son Excellence le Premier Ministre qui a reçu le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable de la République du Sénégal, M. Abdoulaye Baldé ainsi que la Commissaire de l’Union Africaine chargée de l’Economie Rurale et de l’Agriculture, Madame Tumusiime Rhoda Peace et Monsieur Samba Harouna Thiam, Représentant du Programme des Nations Unies pour l’Environnement auprès de la Commission de l’Union Africaine.

Cette audience s’est déroulée en présence du Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Son Excellence Monsieur Amedi Camara. Vendredi 3 mars au matin également, lancement de la cérémonie solennelle commémorative de la Journée Africaine de l’Environnement et de Wangari Maathai sous la présidence effective de Son Excellence le Premier Ministre et échange d’allocutions.

La Présidente de la communauté urbaine de Nouakchott, Madame Maty Mint Hamady a souligné, dans son mot, les grands défis environnementaux posés au continent africain, "nécessitant une action conjointe entre les divers acteurs gouvernementaux et locaux, de la société civile et du secteur privé", a-t-elle ajouté.

"Le travail visé doit s'effectuer suivant une stratégie visionnaire, efficace, participative et ambitieuse pour un avenir durable, permettant de relever les défis et de s'adapter aux changements climatiques tout en garantissant l'accès des groupes sociaux vulnérables au bien-être", a-t-elle poursuivi.

La Commissaire de l'Union Africaine chargée de l'économie rurale et de l’Agriculture, Madame Rodha Peace Tumusiime, a exprimé dans son discours, ses vifs remerciements au gouvernement et au peuple mauritaniens ainsi qu'à l'esprit de leadership du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a répondu favorablement à la demande de l'Union africaine d'abriter cette présente édition, a-t-elle dit.

La tenue de cet événement s'harmonise avec les principes de l'organisation dans ce domaine et dans le cadre des efforts déployés par les femmes mauritaniennes afin de préserver l'environnement et la biodiversité, a-t-elle ajouté.

La Commission organise cette édition en hommage à Madame Wangari Maathai, pour ses efforts consentis dans le domaine de la préservation de l'environnement, a-t-elle ajouté, rappelant que l'événement est célébré chaque année dans l'un des Etats membres de l'Union africaine, en exécution de la vision mondiale sur le climat.

Les pays africains ont travaillé, à travers leurs contributions nationales à la préservation de l'environnement, a-t-elle dit, soulignant à ce propos, la portée du slogan de la Journée africaine de l'environnement africain, pour une vie digne des actuelles générations.

M. Adam Janssen, le chargé d'affaires assurant l'intérim à la Délégation de l'Union Européenne à Nouakchott, a souligné l'importance accordée par l'Union aux politiques nationales et internationales de la dimension environnementale, du développement durable, de la biodiversité et de la lutte contre les changements climatiques.

La Mauritanie peut compter sur l'appui de l'Union Européenne dans ce domaine, à travers le financement et le soutien des diverses initiatives telles que l'appui institutionnel, le renforcement des capacités des services publics et la promotion des énergies renouvelables ainsi que l'optimisation de la gestion de l'eau à la désertification et au surpâturage, les plantations d'arbres et restauration de milieux dégradés, le soutiens aux parcs naturels du banc d'Arguin et du Diawling et la protection des aires de reproduction du poisson.

Monsieur Samba Harouna, Représentant du Programme des Nations Unies pour l’Environnement auprès de l’Union de l’Union Africaine du représentant du PNUE auprès de la Commission de l’Union Africaine a exprimé sa joie de participer à la célébration de cet événement, qui dira-t-il, reflète l'engagement de l'Union africaine de faire du 3 mars, une journée de mobilisation des africains aux niveaux national et régional sur les défis environnementaux du continent.

Cette journée a été l'occasion de faire l'éloge des efforts consentis par des millions de femmes à travers le continent africain, a-t-il ajouté, affirmant que le slogan de Journée pousse à la réflexion sur la protection de l'environnement au profit des actuelles générations ainsi que pour permettre aux générations montantes de satisfaire les besoins similaires.

Le Ministre de l'Environnement et du Développement Durable Monsieur Amedi Camara a présenté dans son intervention le bilan réalisé, marqué par des pas importants franchis dans le domaine de la préservation de l'environnement, de la biodiversité et de la limitation des effets négatifs des changements climatiques.

Il a passé en revue par la suite, les traités et les accords signés et ratifiés par la Mauritanie de 1992 à 2012 à Rio, de 2002 à Johannesburg et Copenhague en 2009, à Durban en 2011, à New York en 2015 et 2016 et à Marrakech en 2016, en plus de plusieurs stratégies, politiques nationales et plans d'action élaborés dans le domaine de la préservation de la biodiversité et de l'environnement, dont la création réserves naturelles protégées, dans lesquelles vivent de nombreuses espèces vivantes.

Ladite cérémonie a été marquée par un important discours de la Mauritanie par la Commission Africaine pour abriter cette journée prononcé par Son Excellence le Premier Ministre dans lequel il a souligné que le choix du thème cette année, montre l'efficience de nos politiques en matière de protection de l'environnement et de gestion de nos ressources naturelles.

Son Excellence le Premier Ministre a précisé que la bataille pour l'environnement doit être collective et transfrontière surtout que les facteurs qui induisent les déséquilibres environnementaux et les conséquences qui s'ensuivent sont des facteurs planétaires globaux et requièrent des efforts devant être l'objet de concertation et de coordination non seulement au niveau africain mais aussi au plan international.

Il s’agit là d’une opportunité pour pays africain d'évaluer le bilan de ses engagements pris dans chaque domaine de la protection de l'environnement et du développement durable.

Son Excellence le Premier Ministre a précisé que grâce à ces politiques, le secteur de l'environnement jouit désormais d'un cadre stratégique, institutionnel et juridique riche et intégré considéré actuellement parmi les plus développés de la région.

Son Excellence le Premier Ministre a par la suite inauguré l’exposition des stands. Une visite guidée sur l’aire d’exposition des stands où 42 départements, organismes et compagnie ont présenté et partagé des informations sur leurs expériences et leur exercice de la gestion environnementale.

Les participants ont par la suite, visité des sites d'énergies renouvelables dont le parc éolien Cheikh Zayed pour l'énergie solaire, à Tevragh-Zeina, où ils ont suivi des explications sur la production en énergie propre.

Les délégations ont visité par la suite le projet de résilience des villes côtières avec les changements climatiques et pris connaissance des travaux de réhabilitation du cordon dunaire protégeant la ville de Nouakchott contre les inondations avant de regagne le site du parc éolien de Nouakchott situé sur la route de Rosso.

Au niveau du bloc 7 de la Ceinture Verte de Nouakchott (Parcelle de l’Union Africaine), les participants ont procédé à des opérations de reboisement et ont pris connaissance des efforts de fixation biologique des dunes de sable.

Dans une intervention sur la chaine de Télévision publique TVM, le Ministre de l'Environnement et du Développement Durable de la République du Sénégal, M. Abdoulaye Baldé, a mis en exergue l'intérêt de l'environnement pour la survie de l'être humain. Il a ajouté que la Mauritanie et le Sénégal ont plusieurs similitudes au plan environnemental et partagent plusieurs ressources naturelles.

Le ministre a enfin apprécié l'expérience mauritanienne dans la recherche des énergies alternatives et la préservation des énormes maritimes.

Notons que la Mauritanie a été notifiée officiellement par la Commission de l’Union Africaine de son choix pour abriter cette commémoration qu’en fin du mois de janvier 2017.

MEDD COMM

-----



Avec Cridem, comme si vous y étiez...






























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : MEDD
Commentaires : 0
Lus : 851

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)