07-03-2017 07:45 - Incroyable, mais vrai! Vexé par l'accueil reçu en Gambie, le Pr Aziz ferme l'ambassade de Mauritanie en Gambie

Incroyable, mais vrai! Vexé par l'accueil reçu en Gambie, le Pr Aziz ferme l'ambassade de Mauritanie en Gambie

Dakarposte - Deux jours après avoir assisté aux festivités du 52e anniversaire de l’indépendance en Gambie, le Président Mohammed Ould Abdel Aziz, vexé par l'accueil qu'il y a reçu, a rappelé son ambassadeur en poste à Banjul pour le nommer à Washington. Le siège du diplomate restera-t-il vacant comme à Rabat?

Invité à prendre part à la célébration du 52e anniversaire de l'indépendance de la Gambie, Ould Abdel Aziz, le président mauritanien, s'est senti vexé d'être reçu dans la simplicité au moment où, Macky Sall, son homologue du Sénégal avait droit à tous les honneurs. Sa réaction ne s'est pas fait attendre.

Jugeant cruciale sa participation au dénouement pacifique de la crise post-électorale gambienne, Ould Abdel Aziz aurait souhaité être reçu avec plus d’égards. De fait, grande a été sa surprise d’être accueilli à son atterrissage à Banjul par Madame Fatoumata Tambajang, la vice-présidente gambienne.

Sa déception fut d’autant plus grande que la veille de la cérémonie, son homologue du Sénégal, Macky Sall, avec qui ce n’est pas le grand amour, avait été reçu en héros par le président Adama Barrow et le peuple gambien.

De même le 18 février, jour des festivités, Adama Barrow n’eut d’yeux que pour Macky Sall, son invité d’honneur. A l'inverse, tout le monde a pu le constater, le président gambien a très peu échangé avec son hôte mauritanien. Or, la presse mauritanienne acquise à la cause d’Ould Abdel Aziz ne cesse de rappeler que c'est lui qui «a convaincu Yahya Jammeh de quitter le pouvoir sans effusion de sang». Le président mauritanien lui-même a affirmé sur France24 avoir "convaincu Yahya Jammeh en seulement 6h chrono de quitter le pouvoir".

Certes, le Président Ould Abdel Aziz a passé une nuit blanche à persuader Yahya Jammeh de quitter le pouvoir, mais, selon la presse du côté de Banjul, son implication relevait plus du désir de sauver un ami en difficulté que du souci de maintenir la paix et la stabilité en Gambie. C'est un secret de Polichinelle qu'il a toujours entretenu de bonnes relations avec Yahya Jammeh. Sentant ainsi le danger venir, il ne pouvait pas rester en retrait. Sa médiation est ainsi qualifiée, par la presse gambienne, «d’acte de sauvetage de son ami Jammeh».
Quoi qu'il en soit, tout le monde a l'impression que l'homme fort de Nouakchott a purement et simplement décidé de refaire avec Banjul la même chose qu'à Rabat. Le dernier ambassadeur mauritanien au Maroc a quitté son poste depuis cinq ans et il n'est toujours pas remplacé. Sauf qu'avec Banjul, jouer ce jeu risque d'être un peu plus compliqué. Il existe une très forte communauté mauritanienne installée en Gambie et qui s'active dans le commerce à tous les niveaux. Ne pas nommer un nouvel ambassadeur pourrait être mal vu par Banjul, ce qui n'arrangera pas les affaires des commerçants maures de la capitale et des autres villes du pays d'Adama Barrow.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 11
Lus : 7732

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • enfantnoir (H) 11/03/2017 13:30 X

    Aziz se croit important on a compris son jeu il est un dictateur comme Yahya jammeh .il pensait qu'on allait l'applaudir va te faire voir ailleurs soldat.

  • jamarii (H) 08/03/2017 02:06 X

    leguignolm,tu as raison deh.En ce qui concerne le budget des ambassades,c'est mieux ''ga''.LooooL.

  • jakuza (H) 07/03/2017 22:34 X

    Aziz a empêché un affrontement qui aurait tourné au bain de sang! Et voilà qu'il ne récolte que des ineptes allusions. Il a fait une bonne action et c'est ce qui vaut devant Allah!

  • Délégué (H) 07/03/2017 21:41 X

    Je trouve que Président AZIZ s’est précipité à la dernière minute pour demander à JAMMEH de partir pour plusieurs raisons. La Mauritanie était un des rares pays au monde d’avoir soutenu yaya dans cette crise postélectorale. D’abord je le trouve comme un manque de respect au choix du peuple gambien et par conséquent un déni de démocratie total ; AZIZ a joué toutes les cartes au début de cette crise pour maintenir yaya au pouvoir, comme il avait roulé la communauté internationale dans la farine lors de son coup d’état en 2008 contre SIDIOCA. Donc AZIZ se précipite pour faire une volte-face en Gambie si non il se portera la responsabilité de l’assassinat de son homologue dictateur. Pour moi le président AZIZ n’a fait que gommer la page qu’il avait écrit avec sa propre main et ceci n’est un secret pour personne

  • moukhabarat (F) 07/03/2017 17:12 X

    tout ce vacarme est orchestré par les toucouleurs du Sénégal. Je prie ALLAH qu'il ne préparent pas un autre 89 cette fois en Gambie contre les commerçants mauritaniens. La Gambie ne survie que grâce au trafic frontalier avec le Sénégal donc les relations entre ces deux pays sont appelées à vivre une tension permanente Aux mauritaniens d'être patients et d'ici à quelques mois les vieux problèmes apparaîtront au grand jour entre la Gambie et son unique voisin.

  • foutatoro (H) 07/03/2017 13:15 X

    @Mohamed.w.l. Va faire un tour au Yémen, en Libye, en Irak et en Syrie. La barbarie, la boucherie, la sauvagerie des massacres sont telles que dans ces pays, les guerres du continent noir sont comme des combats de coqs.

  • mohamed w.l (H) 07/03/2017 12:16 X

    barow maki sal deux complexe Aziz devait ne pas intervenir et que ses sauvage comme ont fait d autre en afrique mette en feu leur pays s est leur probleme des ingrats

  • leguignolm (H) 07/03/2017 11:27 X

    Oho! Je ne sais pas ce qu'ils veulent ces gents là, Aziz a fait ceci ou cela mais ça suffit si les sénégalais ou la nouvelle autorité Gambienne. Ils n'ont pas constaté ou faisant semblant de ne rien vu sur tes faits alors il faut te remettre à ce que Grand Barbu a vu. Autrement je dirais si tu as fait quelque chose de bonne alors t'en mieux! Ce Jammeh que vous le regrettez, il pareil depuis qu'il est au pays d’accueil, il n'a pas pu soulevé la tête vu le manque de sommeille durant la période de la crise! Et s'il nous arrive de fermer plusieurs ambassades s'est mieux "ga" pour au moins le budget puise reprendre son souffle!

  • boubou_kibili (H) 07/03/2017 10:29 X

    Malgré ce que l'on peut reprocher au Senegal, ce pays est un Etat et une demcratie contrairement à cette Mauritanie putchiste et sans alternance veritablement democratique. Il faut en finir avec ce Systeme de MOAZ et cette junte qui a fait tous les malheurs de ce pays depuis 1978. Tout autre stratégie de faire revenir un militaire habillé ou non est un leure. Je le repete n'est pas Macky Sall et le Roi Mohamed VI qui veut et en tout pas des gens avec un Qi de bas moins 6 et leurs acolutes qui ont signé ce pays....

  • Bilal Muezzin (H) 07/03/2017 10:05 X

    Heureusement que vous avez dit or, la presse mauritanienne acquise à la cause d’Ould Abdel Aziz ne cesse de rappeler que c'est lui qui «a convaincu Yahya Jammeh de quitter le pouvoir sans effusion de sang», mais les gambiens voient en Aziz celui qui a sauvé un assassin, un voleur, celui qui a pillé le pays en moins de 72 heures, aujourd’hui marcel de Souza Secrétaire général de la CEDAO dit que Jammeh ne bénéficie d’aucune immunité judiciaire de la part de la communauté internationale. L’autre plus grande erreur et monumentale est le fait de faire partir l’Ambassadeur de Mauritanie en Gambie.

  • lagoonga (H) 07/03/2017 08:25 X

    Un militaire reste un militaire,ce qu'il n'arrive pas à comprendre c'est qu'il n'a pas le même poids que Macky, ce dernier a hébergé un président démocratiquement élu, lui il a sauvé son ami(sa tête), il devait plutôt le rejoindre en Guinée.