08-03-2017 12:33 - L'ONU veut tourner une page dans les négociations sur le Sahara occidental

L'ONU veut tourner une page dans les négociations sur le Sahara occidental

RFI - La démission de Christopher Ross, émissaire spécial des Nations unies pendant huit ans pour le Sahara occidental, donne l’occasion au tout nouveau secrétaire général de l’ONU, d’ouvrir une nouvelle page de relations avec les partis impliqués dans ce conflit. Christopher Ross était devenu persona non grata pour le Maroc et Antonio Guterres doit d'abord rétablir la confiance.

Rétablir la confiance entre l'ONU et les partis concernés par le conflit du Sahara occidental semble être le seul moyen de remettre le Polisario et Rabat à la table des négociations. Antonio Guterres en est conscient et il possède une approche différente de son prédécesseur dans ce conflit qui dure depuis 1975.

Il connaît de près ce dossier épineux. Il l’a approché quand il était Premier ministre du Portugal dans les années 1990 et il a visité les camps de réfugiés à Lâayoune et Tindouf en étant haut-commissaire aux réfugiés.

Pour rétablir cette confiance, Antonio Guterres nommera donc un nouvel émissaire, qui sera probablement un non-Américain. Peut-être un Européen. Mais des noms d'Amérique latine et même de la Tunisie circulent également.

L’arrivée de Guterres a éveillé une lueur d’espoir pour une solution de ce conflit.

Rabat avait critiqué Christopher Ross pour son « manque de neutralité », tout comme Ban Ki-moon. En parlant de la crise du Sahara occidental, l'ex-secrétaire général de l'ONU avait employé le terme « occupation ». Ban Ki-moon s’est attiré alors les foudres de Rabat. Les relations entre les deux partis sont tendues depuis.

La question du Sahara occidental sera à nouveau devant le Conseil de sécurité des Nations unies en fin du mois d'avril prochain.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 2107

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)