10-03-2017 11:54 - La police anti-corruption arrête un ex-directeur des domaines et des responsables fonciers (Noms)

La police anti-corruption arrête un ex-directeur des domaines et des responsables fonciers (Noms)

Essaha - La police de lutte contre les crimes économiques et financiers a arrêté mercredi 8 mars dernier, 4 cadres de la direction des domaines publics dont l’ex-directeur Abderrahmane Ould Oubeid, révèlent des sources.

Ces interpellations ont concerné également un ex directeur régional de l’habitat, l’ex-chef de service des domaines Dia Abderrahmane et Abdallahi Sarr, employé au sein du même département. Tous les quatre sont actuellement détenus au commissariat de police IV, dans la moughataa de Tevragh-Zeina.

Les charges portées contre les prévenus concerneraient un grand dossier de corruption foncière, présentant de nombreuses zones d’ombre, indique-t-on. Les interpelés sont également indexés de la vente de terrains sis dans la zone Soukouk dont la propriété revient à un influent Général.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 6291

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • Garbarimba (H) 16/03/2017 16:54 X

    Et l'influent Général "propriétaire" de ces terres passe inaperçu? Ces commentaires adressés contre Abdallahi Sarr que je ne connais pas ont quelque chose de louche: règlement de compte et jalousie.

  • Bech révolution (H) 15/03/2017 19:18 X

    Cette interpellation n.est q. Une campagne de chasse aux hommes. On aurait souhaiter qu on arrête par exemple le président de la république premier responsable de cette gabegie continuelle. Abdallahi Sarr est un homme de principe, modeste, correcte qui fait justement so son boulot sans merci. Chassez le naturel il revient au galop

  • WALATI (H) 15/03/2017 14:23 X

    Cesser svp de dénigrer Abdallahi SARR. C'est un cadre compétent ,un homme bien et un citoyen authentique et correct. Issu autant de la vallée que du Hodh, il est un exemple d'une Mauritanie apaisée et harmonieuse.

  • Marouane (H) 14/03/2017 12:47 X

    La police anti-corruption devrait voir du côté de la Chambre de commerce, il y a sûrement matière à corruption et mauvaise gestion. Le tanding de vie du Président et du SG de la CCIAM, toujours entre deux avions, est très louche.

  • amadou moussa (H) 14/03/2017 09:44 X

    abdallahi sarr est un citoyen Mauritanien comme les 4 autres.soyons objectifs en disant que l'impunité est terminé à jamais.je demande à cette police de continuer son noble boulot

  • brabak (H) 11/03/2017 19:04 X

    Une trêve donc dans les virées pendant les weekends de Abdallahi Sarr dans les hôtels,casinos et boites de nuit de Saint-Louis du Sénégal,toujours en bonne compagnie féminine et le tout avec l'argent du contribuable.Dieu ne dort pas.La vérité finit toujours par triompher.

  • samba el bakar (H) 11/03/2017 12:48 X

    Dans le fond,rien de nouveau:tout ce qui s'est passé,l' est en terrain connu, à savoir, dévorer ce qui est à l' état sans se faire d' état d'âme.Chez nous,la gravité d' une malversation est qualifiée seulement après qu'on en connaît l' auteur.Il y a une relation inversement proportionnelle entre le délit et la notoriété de celui qui l'a commis. Quant à la forme,la parité est bien respectée.En effet dans toute situation fâcheuse,la règle est 4 pour 1 (4 négromauritaniens pour 1 maure) et par contre dans une position avantageuse la règle est plutôt 20 pour 1 (20 maures pour 1 négromauritanien ).Je présente mes excuses au citoyen Lamda maure qui n' est pour rien dans cette vision strabique de l' exercice du pouvoir par ceux qui cherchent par ces pratiques à monter les citoyens les uns contre les autres . En fait "Diviser pour mieux régner "

  • juif53 (H) 11/03/2017 10:11 X

    Ce grand laudateur d'Abdallahi Sarr a toujours pensé que ses sorties honteuses sur Cridem et ses applaudissements ignobles allaient le mettre à l'abri.Il ne faisait que vendre des terrains obtenus frauduleusement et se marier avec faste et fracas.

  • lass77 (H) 10/03/2017 17:07 X

    Il faut continuer à traquer ces kouffars qui n'ont pas honte de vivre de la corruption et des deniers publics. Que ses policiers sur instruction du procureur s'intéressent au scandale de disparition de 22 millions d ouguiyas au ministère de l'enseignement supérieur. Les arrestations sélectives sont honteuses.

  • medabdul (H) 10/03/2017 16:10 X

    abdallahi sarr doit être le phénomène qui faisait très souvent l'apologie du régime sur CRIDEM,pendant qu'il se goinfrait avec l'argent sale, tout en chantant les louanges de Aziz.