11-03-2017 11:54 - Une plateforme pour protéger et défendre ceux qui dénoncent les faits de corruption en Afrique a été lancée

Une plateforme pour protéger et défendre ceux qui dénoncent les faits de corruption en Afrique a été lancée

Agence Ecofin - Ce 7 mars 2017, la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (Pplaaf) a été lancée à Dakar au Sénégal. Elle réunit des magistrats, des avocats, des journalistes et divers militants. Ce collectif est emmené par l’avocat français William Bourdon (photo).

La plateforme s’est donné pour mission d’apporter une assistance technique, juridique et médiatique à ceux qui dénoncent la corruption et la mal gouvernance dans les pays africains.

Un site web est ouvert pour accéder à un système de communication et de transmission de documents, ainsi qu’une ligne téléphonique protégée. A travers cette plateforme, tout lanceur d’alerte peut ainsi entrer en relation avec des journalistes d’investigation du continent qui lui assureront l’anonymat. Il peut également contribuer aux enquêtes et à la divulgation d’informations.

La plateforme panafricaine prend toute son importance dans un contexte africain où seuls 7 pays ont adopté des lois de protection des lanceurs d’alerte. L’autre mission est naturellement d’encourager les Etats africains à adopter des lois qui protègent les lanceurs d’alerte.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Agence Ecofin
Commentaires : 1
Lus : 839

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cheibou (H) 11/03/2017 12:35 X

    Une excellence initiative qui va pouvoir protéger les lanceurs d'alerte partout en Afrique et qui le porte drapeau des liberté contre la corruption et la mal gouvernance. Bonne chance.