12-03-2017 13:14 - Trafic de drogue : Arrestation d'un officier de la marine mauritanienne

Trafic de drogue : Arrestation d'un officier de la marine mauritanienne

Alakhbar – L’un des officiers de la marine mauritanienne est aux arrêts depuis 48h sans que les motifs qui ont conduit à son interpellation soient révélés, jusqu’à l’instant, rapportent des sources.

Des premières indiscrétions évoquent des liens de l’officier avec le trafic de la drogue. Des instructions sont menées au plus haut niveau de l'Etat pour lever les zones d’ombre de ce présumé trafic.

Le Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz avait mis en garde, dans l’un de ses discours, contre les dangers de la propagation alarmante de la drogue dans le pays, mettant en exergue, l’arrestation quasi-quotidienne des services de sécurité de personnes en connexion avec les réseaux de trafic de la drogue.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3183

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • kalidou gueye (H) 12/03/2017 15:30 X

    Il ny a que eux qui peuvent faire entrer la drogue en quantite dans le pays sans probleme. Cet officier arrete n est que l arbre qui cache la foret. mais les avions qui atterissent dans des pistes clandestins dans le desert, les bateaux qui accostent dans les ports toutes ces nuits qui sont decharges apres coupures d electricites quand les pauvres dorment, ou ces camions marocains qui decharges au milieu de la nuit dans les quartiers chics de Nouakchott (tevragh zeina soukouk.. ). un pauvre ne pourra jamais faire ces trafics, alors qu on attrape des innocents pour les emprisonner. Attention Attention.........

  • Hammejerel (H) 12/03/2017 15:26 X

    Le role d'un journaliste est d'informer d'interpeller ses congénères et exhorter notre société à assumer ses responsabilités pour pallier à la pauvreté qui conduit inévitablement à la dépravation des mœurs. Nous suggérons à CRIDEM d'éviter de reprendre ces torchons où on trouve aucune information Merci

  • disargus (H) 12/03/2017 14:17 X

    Bonjour à tous, l'image du bateau pour les informations données dans cet article est loin d'être en conformité avec ce que navire de recherche effectue dans les eaux mauritanienne. Il s'agit du navire de recherche océanographique de l'IMROP au port autonome de Nouadhibou. S'il vous plaît, en donnant des informations prière prenez le temps de vérifier les support que vous ajoutez à vos informations.