13-03-2017 14:30 - Dar-Naim : Une ivoirienne kidnappée et violée par 7 individus

Dar-Naim : Une ivoirienne kidnappée et violée par 7 individus

Elian Sei - Les faits se sont déroulés le vendredi 10 mars dernier, aux environs de 6h20 du matin à Dar-Naim.

La victime, de ses initiales CT, la quarantaine environ se rendait à son lieu de travail alors que le jour n'était pas encore tombé. Les 7 individus à bord d'une voiture l'ont pourchassée et jeté manu miltari dans leur véhicule en direction d'une zone enclavée du quartier.

La-bas, ces sinistres chauds lapins vont la battre et satisfaire leur libido. Elle s'en sort avec une blessure à la tête et des hématomes sur le corps. Les quidams après leur forfait prennent la poudre d'escampette en laissant leur engin embourbé dans le sable.

Cependant l'infortunée ivoirienne a trouvé les ressources physiques nécessaires après être violée pour déposer une plainte au commissariat de police de Zatar à Dar-Naim qui a ouvert une enquête. Pour l'heure la victime est traumatisée et attend avec crainte les résultats des examens médicaux.

La communauté ivoirienne est en émoi et projette de protester ce mercredi 15mars à 10h devant leur consulat pour dénoncer ce énième crime selon leur propos.Quant au consul ivoirien, il compte suivre cette affaire de très près.

En tout cas les ivoiriens veulent que justice soit rendue et dénoncent les agressions sexuelles fréquentes dont sont victimes les ivoiriennes de la part de certains automobilistes mauritaniens, surtout lorsqu'elles finissent tardivement leur service dans les restaurants et cafés de la capitale.

Source : elian Sei



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Elian Sei
Commentaires : 6
Lus : 5042

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • Polemicard (H) 18/03/2017 12:56 X

    Belphegor (H),vous avez malheureusement tout à fait raison, l'application de la charia ici, comme en Arabie Saoudite d'ailleurs, ne sera appliquée qu'aux pauvres citoyens et les étrangers des pays insignifiants sur l'échiquier international

  • poissonnoir (H) 16/03/2017 07:28 X

    C'est inadmissible. Et tout le monde doit condamné ses actes barbares.

  • Belphegor (H) 13/03/2017 17:17 X

    @lass77 Bien que beaucoup de nos concitoyens continuent a se gargariser a chaque occasion de notre statut de "République Islamique", la charia ne pourrait être adoptée parce qu'elle sera très sélective dans son application: seuls ceux issus des classe moyennes et défavorisées en feront les frais. La progéniture des riches et des puissants s'en sortira toujours par des pressions tribales sur les familles des victimes qualifiés le plus souvent "d'arrangements a l’amiable" pour leur assurer l’impunité quelque soit le degré du crime commis (meurtre ou viol) et les encourager par la même occasion a récidiver.

  • lass77 (H) 13/03/2017 16:25 X

    Les criminels se fichent de la nationalité des victimes, ce qu'il faut faire : il faut appliquer la charia point barre mais j'en doute que des kouffars vont appliquer les lois d'Allah.

  • abatcha (H) 13/03/2017 15:28 X

    Indescriptible cette ignominie, voici ce qu'est devenu ce peuple Mauritanien. Ou un étranger ne compte plus à leurs yeux, triste. Et pourtant des millions de Mauritanien en Cote d'ivoire, si seulement

  • T (H) 13/03/2017 14:46 X

    C'est un acte barbare commis par des individus sans foi ni loi contre une laborieuse citoyenne d'un pays étranger venue chercher de l'hospitalitélé chez nous.