13-03-2017 22:30 - Les enseignants annoncent l’escalade dans leur mouvement de protestation

Les enseignants annoncent l’escalade dans leur mouvement de protestation

Sahara Medias - Le syndicat des enseignants a annoncé une escalade de leur mouvement de protestation face au refus du ministère de donner suite à leurs doléances.

Dans un communiqué distribué ce lundi, le syndicat déclara avoir été contraint de prendre cette option, leur « département ne leur ayant laissé aucun autre choix », précisant que la première étape de cette escalade sera un sit-in à la mi-mars. Le syndicat déclare maintenir leur plate forme revendicative remise au ministère de l’éducation il y a plus d’un an.

Parmi les revendications la suppression du travail le samedi, l’uniformisation de l’horaire sur toute l’étendue du territoire national, le paiement immédiat aux ayants droit des indemnités d’équipement, du regroupement, du bilinguisme et celles de l’éloignement, en plus de l’exécution de la promesse faite par le président de la république d’octroyer des terrains aux enseignants.

Les enseignants demandent par ailleurs la sanction des responsables impliqués dans le marché des craies avariées, la garantie de la sécurité dans les écoles et l’application du système des corps spécifique à l’enseignement fondamental.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 701

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 14/03/2017 00:21 X

    Monsieur le Premier Ministre , votre attention : Notre systéme éducatif officiel n ‘oblige le professeur d’être en classe que 700 h (soit moins de 3 mois/an de 87,5 jours de 8 h. C’est pourquoi nous sommes classés dernier du monde. Si le Ministre accepte la réduction des horaires (suppression du travail le Samedi revendiquée) , notre pays sortira du classement comme la Syrie et la Lybie qui sont en guerre.