14-03-2017 13:51 - Mauritanie : beaucoup de bateaux pêchent sans le Système SIA (Greenpeace)

Mauritanie : beaucoup de bateaux pêchent sans le Système SIA (Greenpeace)

Alakhbar - Selon une équipe de Greenpeace en visite en Mauritanie, beaucoup de bateaux opérant aux larges du pays ne disposent pas de Système d'Identification Automatique (SIA) pour envoyer des messages sur leurs identité et position.

Et certains bateaux pêchent dans des zones trop proches des côtes et d’autres rejettent en mer du poisson capturé.

L’équipe de Greenpeace avait invité lundi trois ministres mauritaniens (Equipement et Transports; Pêches et Economie maritime ; Environnement et Développement Durable) ainsi que le commandement de la Garde-côtes mauritanienne à bord de son bateau en tournée en Afrique de l’Ouest.

Dans ses réponses, le ministre mauritanien des Pêches et Economie maritime, Nani O. Chrougha, a indiqué que "tous" les bateaux se trouvant dans la zone économique mauritanienne ont des "balises VMS" qui informent sur leur position.

Suivez les réponses du ministre en vidéo



Et selon le commandement de la Garde-côtes mauritanienne, un projet d’arrêté est en cours d’élaboration avec le soutien de la Coopération allemande sur le Système d'identification automatique (SIA).

Nani O. Chrougha a également expliqué les raisons de la pêche trop proche des côtes par la situation des côtes mauritaniennes. « Plus vous descendez au sud plus les grandes profondeurs s’approchent de la côtes », a-t-il dit.

Le ministre mauritanien des Pêches et Economie maritime a par ailleurs informé d’"un ensemble de mesures" prises par le pays de nature à assurer une "pêche propre" dont "l’interdiction totale de chalutage dans des profondeurs inférieur à 20 mètres".

«Tout le Banc d'Arguin qui est 10% de notre côte est interdit à toute pêche motorisée. Seuls les pêcheurs traditionnels peuvent pêcher», a poursuivi le ministre.

«Pour les pêche de fond, nous avons deux arrêts biologiques annuels. Chacun de deux mois (1 mai-30 juin/ 1octobre-30 novembre) pour permettre aux céphalopodes de se reproduire».

Pour ce qui est du poisson rejeté en mère, le ministre mauritanien des Pêches et Economie maritime a dit : « Il y a un quota qui ne doit pas être dépassé. Notamment pour les grands pélagiques. Mais, il s’avère qu’un bateau prend plus que son quota. Pour éviter des sanctions de la Garde-côtes, ils rejettent quelques poissons. C’est très rare, mais ça arrive.».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1313

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • bleil (H) 14/03/2017 23:23 X

    Aller à la peche dans tous les domaines de la vie économique ... on cherche au hasard, sans plan précis des imperfections qui existent certainement mais nécessitant un savoir faire.

  • cccom (H) 14/03/2017 16:09 X

    SVP Message2 Etat et Green peace : De sources techniques viables d’un expert français ami de la Mauritanie connu décédé un Ministre et son collaborateur ont été corrompus par ne Organisation écologique internatonale en 1990 pour créer le Parc de Diawling qui prive la Mauritanie de 2 ouvrages hydraulique Cheyal t Lemer d’un dédit de 50m3/s pouvant irriguer sur simple décision politique 60.000 ha de riz sans pompage facilement viabilisables pour produire 600.000 Tonnes de riz (à cet animal bipéde qu’st l’homme mauritanien dont 1.300.000 individus sont déclarés menacés de famine cette année) un coût 70% moins cher que la concurrence mondiale. Cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr Président de l’ONG SOS Environnement et Agriculture.

  • cccom (H) 14/03/2017 16:07 X

    SVP message 1-Etat et green peace : De sources techniques viables d’experts français du Banc d’Arguin, depuis plusieurs années la surpopulation des oiseaux du Banc d’arguin consomme ou tue chaque jour 5000 tonnes de poissons soit la valeur de 1000.000 UM X 5000T= 5milliard d’UM/jour . Je demande à greene peace et à l’Etat d’engager deux enquêtes paralléles pour confirmer ou infirmer ce carnage et préconiser les mesures protectrice de notre richesse halieutique.cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • craicra (H) 14/03/2017 14:39 X

    je suis sidéré parles phrases que voici:ils rejettent quelques poissons. C’est très rare, mais ça arrive.».Ce ministre doit siou minoutou démissionner de la pêche.Plus menteur , tu meurs.