16-03-2017 21:45 - Une ivoirienne kidnapée et violée au quartier de Dar Naïm par un groupe de jeunes

Une ivoirienne kidnapée et violée au quartier de Dar Naïm par un groupe de jeunes

Journal Tahalil - Une ressortissante ivoirienne, C.T., la quarantaine, a été victime ce vendredi dernier 10 mars 2017, d’un kidnapping suivi de viol en série par un groupe de 7 jeunes mauritaniens. La victime se rendait à 6h du matin au travail lorsque soudain, elle fut envahie par un groupe de jeunes à bord d’un véhicule.

Prise d’assaut, C.T. a été emmenée de force sur un terrain nu et vague très loin des passants sur la voie qu’elle avait empruntée. Les agresseurs violeurs, qui étaient dans une voiture, ont laissé cette dernière sur les lieux après avoir commis leur forfait. Le véhicule étant enfoncé, ils n’ont pas pu trouver le temps de le tirer du sable.

La victime est allée porter plainte à la police de Zatare qui s’est rendue aussitôt avec elle sur les lieux pour constater et récupérer le véhicule abandonné. Selon certaines sources, le véhicule qui a servi de moyen de transport aux violeurs, aurait été volé. Une plainte contre ses présumés violeurs a été déposé pour tenter de mettre la main sur ces derniers. Et la police a ouvert une enquête.

A en croire le président de la communauté ivoirienne qui s’est saisi de l’affaire, la victime n’est pas en danger mais elle porte encore les stigmates de l’agression et du viol. Elle a également une blessure sur la tête à la suite d’un coup qu’elle aurait reçu de ses agresseurs pour l’obliger à obtempérer.

Les examens médicaux détermineront davantage l’état de santé de la victime qui souffrirait de contusions et semble traumatisée par cette agression. La communauté ivoirienne est mobilisée pour que les agresseurs soient identifiés et punis conformément à la loi.

« Très souvent, les ivoiriennes sont victimes de ce genre d’agression soit en allant au travail, soit sur le chemin de retour» dit le président de la communauté ivoirienne qui a tenu informer le Consulat de la Côte d’Ivoire de la situation « pour dispositions à prendre ».

« Trop c’est trop », tonnent certains membres de la communauté qui tirent sur la sonnette d’alarme pour alerter les autorités mauritaniennes sur «les multiples agressions subies par la gente féminine ivoirienne en Mauritanie ».

I.Badiane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1651

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • foutaanke (H) 16/03/2017 22:02 X

    je parie ma main a couper que demain on va arreter la bande en entier pour les expedier en prison par la grande porte et apres demain ils sortiront par la fenetre pour encore cmmettre d'autres forfaits plus barbares ;c'est comme ca que ca se passe ici;les criminels ne restent pas en prison

  • mauritanievive (H) 16/03/2017 21:56 X

    il faut agir ,je le dis souvent . il faut un fichier empreintes et meme adn de ces monstres . pour qu 'ils oient fiches a jammias et poursuivis pour leur crimes odieux.il faut proteger les femmes.

  • jakuza (H) 16/03/2017 21:52 X

    Il faut traquer ces criminels et les châtrer! Je dis bien CHATRER, pour les "calmer" à vie! Le viol est un acte immonde.....