17-03-2017 00:00 - Niger: La Sécheresse force de nombreuses écoles à fermer

 Niger: La Sécheresse force de nombreuses écoles à fermer

Sahel Intelligence - Les conséquences de la vague de sécheresse qui sévit dans le Sahel a eu des impacts au niveau de plusieurs secteurs de l’économie nigérienne, mais pas seulement puisque le système scolaire public subit également de plein fouet cette crise climatique.

Le bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’ONU à Niamey (Ocha) a en effet confirmé cette semaine que plusieurs écoles situées dans le milieu rural ont fermé leur portes par manque d’élèves. En cause, la sécheresse qui a forcé les éleveurs de bétail à migrer pour trouver des zones de pâturages pour leur bêtes. Les enfants de ces éleveurs sont ainsi contraints de suivre leurs parents abandonnant dans la foulée leur scolarité.

D’après les chiffres publiés par l’ONU, quelque 33 000 enfants d’éleveurs ont ainsi quitté les bancs de l’école en l’espace de quelque semaines. Les régions les plus affectées par cette déscolarisation massive sont Zinder avec plus de 17 000 abandons d’élèves et Tahoua avec 12 000 cas recensés.

Cette tendance pourrait d’ailleurs se poursuivre, les prévisions météorologiques ne sont guère optimistes à brève échéance. Le manque de pluie assèche les points d’eau et se traduit par l’absence de fourrage, une situation qui risque de perdurer de long mois alors que la saison estivale approche à grands pas.

En janvier 2017, le gouvernement nigérien avait reconnu « un déficit fourrager » de plus de 12 millions de tonnes pour 2016, reconnaissant qu’il n’y aurait pas assez de fourrage pour nourrir les 40 millions de têtes du cheptel nigérien.

Cette sécheresse qui touche le Niger impacte également les pays voisins comme le Tchad, le Mali et la Mauritanie. La Corne de l’Afrique subit elle aussi les effets les plus accentués de cette épreuve climatique. La Somalie et le Soudan du Sud ont ainsi déclaré l’état de famine dans plusieurs de leurs régions.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 640

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)