16-03-2017 10:35 - La Mauritanie pourrait recourir à l’aide du FMI

La Mauritanie pourrait recourir à l’aide du FMI

L'Expression - La Mauritanie a entamé à Nouakchott des discussions avec le FMI sur un accord de prêt destiné à soutenir son programme économique à court terme, a indiqué mardi le Fonds monétaire international dans un communiqué.

"La mission et les autorités mauritaniennes ont eu des discussions constructives sur un programme économique et financier mauritanien couvrant la période 2017-2020 susceptible d’être appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit du FMI (FEC)", a précisé une mission du FMI qui vient d’achever ses consultations annuelles sur l’économie mauritanienne.

"Les discussions (sur cet accord) se poursuivront au cours des prochaines semaines, et les parties se sont accordées sur l’importance d’avancer rapidement", a ajouté le FMI.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1552

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • foutatoro (H) 18/03/2017 14:27 X

    Le "pays" de l'incohérence absolue. Le perroquet de Sinistre de l'économie et de finances ne pas une occasion pour chanter à tue tête qu'on se porte mieux que la Suisse et le Qatar réunis et voilà que le médecin financier international vient perfuser notre erreur coloniale. Curieux !

  • doudou19 (H) 17/03/2017 12:39 X

    Pourtant on nous chantait dans un passé proche que notre économie se porte très bien et accuse même une croissance appréciable. Donc, pourquoi cette contre vérité? Pourquoi tendre la main au FMI? Les ''financiers'' et les ''rachadistes'' doivent être mis devant la barre pour nous justifier où est parti l'économie du pays. L'IGE doit a un travail de fourmis .....

  • ELVALLI (H) 16/03/2017 12:18 X

    Encore une négligence de Christine Lagarde directrice du FMI ! La Cour de la République de France, vient de lui épargner une peine pour l’affaire Tapie et elle ne trouve mieux à faire qu’une autre négligence en mettant notre pays sous perfusion alors même qu’elle sait les limites de notre économie, notre mal gouvernance qui fait que notre banque centrale, nos mines, biens et services appartiennent exclusivement à Aziz qui va donc profiter du prêt du FMI et c’est à nous de payer sur plusieurs générations ! Les institutions de Bretton Woods sont de mèche avec les dictateurs au détriment de l’intérêt des peuples. Le capitalisme et ses ressorts financiers asphyxient et maintiennent sous dépendance les économies des pauvres pays du tiers-monde en accordant ce genre de dettes.

  • medabdul (H) 16/03/2017 10:57 X

    mais qui disait que les finances sont très bonnes?