16-03-2017 22:00 - Mauritanie : décès de l’un des artisans de l’armée nationale

Mauritanie : décès de l’un des artisans de l’armée nationale

Saharamédias - On a annoncé ce jeudi au Maroc le décès de l’ancien colonel de la gendarmerie nationale, Viah O. Mayouf, l’un des premiers officiers ayant mis sur pied l’armée mauritanienne.

Enseignant puis directeur d’école dans les années 50 dans la ville de Ouadane, Viah O. Mayouf intégrera le corps de l’armée française stationnée en Mauritanie, ce qui lui permettra de faire partie des premiers officiers mauritaniens qui auront la charge de mettre sur pied la future armée du pays.

Après l’indépendance, le président Mokhtar O. Daddah le chargera de mettre sur pied le noyau du corps de la gendarmerie nationale qu’il dirigera jusqu’au coup d’état de 1978, après lequel il sera arrêté.

Viah O. Mayouf est né à Atar en 1935 et s’est fait particulièrement distingué lors de la guerre du Sahara, au cours de laquelle il entrera à la tête d’unités militaires dans la ville de Dakhla.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 13
Lus : 5029

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (13)

  • bleil (H) 17/03/2017 16:39 X

    Le président Mokhtar O. Daddah et Viah O. Mayouf (Allah Yarhamhoum ) constituent l'élite politique qui a crée ce pays et qui a été désavouée par des idiots en 1978 qui répondaient à des injonctions extérieures ... ceux-là meme qui ont saccagé le pays depuis leur prise de pouvoir avec les péripéties que nous avons subies et qui continuent malheureusement de naviguer à vue !

  • foutatoro (H) 17/03/2017 14:44 X

    Qu'Allah l'accueille au paradis ! Amin.

  • medabdul (H) 17/03/2017 10:22 X

    que DIEU l'accueille dans son paradis céleste.

  • diagorga3 (H) 17/03/2017 08:35 X

    @tous. Arrêtons un peu les jérémiades et penchons nous sur le passé de cet homme hors du commun. Que Le Tout Puissant l'agrée au paradis et absout ses péchés. J'ai connu l'homme l'espace d'un instant et cela nous a marqué tous les deux ; en tout moi, particulièrement, car ayant eu des échos de ses propos à mon égard par une autre personne qui vivait à des centaines de km du lieu de notre rencontre. C'était bien avant les événements et il était en ce moment à la retraite. Il se posait constamment une question: comment se fait-il que nous soyons affamés alors que notre pays regorge de ressources? Ta question est toujours d'actualité, mon colonel, et quoiqu'on dise tu auras contribué à lui trouver une solution, étant une des rares personnes à poser la question.

  • Taleb Ely (H) 17/03/2017 08:20 X

    Allah Yar7mou lui et les martyrs de Zouerate! N'oublions pas la face cachée de sa biographie tachée par les manifs des ouvriers de la miferma qui sont tombés sous les balles des gendarmes ,sous le commandemant de ce vaillant fils de la nation .c'etait en mai 68.Paix à leurs ames .

  • Ould Yarg (H) 17/03/2017 02:08 X

    C'est un des rares Maures a donner officiellement un nom Kowri a son fils. Dia( Colenel Dia) ould Via Mayouf, mon ami d'enfance que j ai pas vu depuis 20 ans. Repose en Paix VEILLANT SOLDAT. Rahma wa Gufran

  • Belphegor (H) 17/03/2017 00:18 X

    @Esprit critique À vous lire TOUS les officiers maures seraient coupables d'exactions lors des événements de 89, à force de sombrer dans la haine aveugle du maure vous vous ridiculisez en calomnies et accusations gratuites.

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 17/03/2017 00:14 X

    viah ould mayouf qui vient de nous quitter faisait partie de la génération des bâtisseurs de la Mauritanie.

  • Mourtadi (H) 16/03/2017 23:26 X

    «Esprit critique» le defunt est mis en retraite en 1983,bien avant les événements de 1989.

  • jakuza (H) 16/03/2017 23:14 X

    Une photo en tenue de colonel aurait mieux illustré cet article. Cet homme qui a mené ses hommes au combat au Sahara mérite cela. Nul n'oublie qu'il a participé à traquer les opposants "kadihines"... mais aurait-il pu refuser?

  • jakuza (H) 16/03/2017 23:10 X

    Esprit critique? soit! Mais cet officier n'était plus actif en 1989 et n'a donc pas participé à "votre génocide" dont vous faites une chasse gardée ou plutôt "une sauce gardée" que vous réchauffez et resservez à longueur d'année...

  • foutaanke (H) 16/03/2017 22:43 X

    allah seul sait qui est bon et qui est mauvais

  • Esprit Critique (H) 16/03/2017 22:12 X

    Dieu l'attend et il va rendre des comptes sur sa participation du genocide envers les negro-mauritaniens en 1989.Heureusement dieu existe et qu'on le veuille ou non on aura tous à rendre des compte si on meurt.Ce n'est que le debut et le pire les attends tous surtout les anciens haut gradé du regime Taya.Que son âme repose..................