19-03-2017 07:45 - Mauritanie : un système éducatif en déclin

Mauritanie : un système éducatif en déclin

Les Mauritanies - Dans une audience accordée ce mardi par le président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz à une délégation du Bureau exécutif du Syndicat de l’enseignant supérieur, la situation désastreuse qui prévaut au sein de l’école a été soulevée.

En effet, le président de la république accuse les courants nationalistes arabes et négro-africains d’être responsables de la faillite du système éducatif. Et également les différents régimes politiques, qui se sont succédés, qui avaient le devoir historique de concevoir et mettre en œuvre un enseignement adapté à la réalité de la société, dans la situation d’un pays aspirant au développement.

Par ailleurs, les propos attribués au président rentrent dans le contexte d’un débat national à travers lequel les partisans d’une arabisation à outrance, les moins prudents élèvent la voix pour annoncer leur ferme volonté d’imposer ce choix.

En attendant, le système éducatif national se détériore. Ce qui le met dans l’impossibilité de remplir sa mission originelle : c’est-à-dire participer à la transformation de la société. Une réalité illustrée par les résultats du baccalauréat au cours des dernières années, notamment entre 2013 et 2016, avec des taux de réussite qui ont parfois frôlé des niveaux planchers de 8 et même 6%.

Aux origines du mal, une multitude de réformes démagogiques qui se sont toutes soldées par des flops retentissants, avec comme résultat des courses une perte sur 50 ans.

Dieynaba Diop



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1102

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • bonguide (H) 19/03/2017 17:24 X

    Tout le système éducatif a été arabisé!!!Où est la main des négros? Soyons sérieux, tout le monde sait à qui la faute...D'autre part,ces prof du sup croient qu'ils plus importants que les enseignants du fondamental et du secondaire!Ils ont obtenu tout; et les autres?Continuez d'ignorer les plus importants et voir où est-ce que cela mènera la Mauritanie.

  • foutatoro (H) 19/03/2017 14:23 X

    @Djeynaba Diop woto tammpou ! La vérité est connue par les chauvins. Mot au chauvins nazis. Ne noyez pas votre échec patent dans une confusion sémantique irresponsable. Si on avait suivi les propositions des négro-africains, aujourd’hui nous aurions une des meilleurs écoles de la sous-région. Je fais remarquer simplement que les meilleurs cadres de ce pays ont été formés dans le système où les négro-africains étaient plus que majoritaires (le système dit bilingue). Vous le savez. Ce qui a tué le système éducatif de cette erreur coloniale, c’est votre complexe génétique à vouloir faire de ce pays, ce qu’il n’est pas et ne sera jamais. Un pays arabe ! C’est terrible cette obstination ! Vous avez utilisé cette belle langue arabe à dessein. Celui d’exclure les négro-africains de ce « pays » et non d’utiliser cette langue internationale comme outil de progrès, de développement et d’union interethnique. Pire, vous l’avez mis au cœur du système éducatif avec une gestion calamiteuse par de véritables cancres. En effet, un arabisant peut être un génie. Mais, ceux qui gangrenaient l’éducation nationale sont d’une médiocrité que les résultats honteux de l’école mauritanienne suffisent comme preuve de leur incompétence notoire. Un des grands destructeurs de l’école mauritanienne est Hasni Ould Didi. Cet homme et ceux qui l’ont suivi devraient être jugés devant un tribunal populaire. Je fais remarquer par ailleurs que le Maroc et l’Algérie (pourtant qui a connu une guerre sanglante et meurtrière contre l’ex puissance coloniale), ont reconnu l’échec de l’arabisation de leur système éducatif et ont fait machine arrière et sont revenus vers le français et à coté vers l’anglais comme langue d’ouverture par excellence. Comment pourriez-vous réussir ce que vous n’avez pas pu depuis 1960 avec tous les moyens colossaux dont vous disposiez, y compris le DROIT DE TUER IMPUNEMENT, de virer massivement de pauvres fonctionnaires négro-africains de l’administration publique impunément ? De les bloquer dans les concours publics ? De les empêcher d’accéder à l’armée ? D’ignorer leur culture à la télé ? A la radio ? Dans l’économie ? Si malgré tout ça, le pays est si faillite, alors, votre obstinations nous mène tout droit vers l’implosion et la fin de ce « pays ». C’est tout !

  • T (H) 19/03/2017 13:44 X

    C'est la pure vérité mais elle va atterrir dans les oreilles de sourds(les autorités). Donc la descente aux enfers de notre système éducatif continuera de plus belle malheureusement.