19-03-2017 21:00 - Politique : Hatem appelle pour un dialogue franc et salue la position du sénat sur les réformes constitutionnelles

Politique : Hatem appelle pour un dialogue franc et salue la position du sénat sur les réformes constitutionnelles

Tawary - Le parti d’opposition, Hatem appelle pour un dialogue politique national inclusif pour faire sortir le pays de la crise multidimensionnelle qu’elle vit depuis plusieurs années, selon les termes du communiqué rendu public, ce samedi 18 mars.

Il a salué la position des sénateurs qui ont exprimé leur refus aux amendements constitutionnels sollicités par le pouvoir en place. Selon le communiqué, cette position exige un dialogue franc et inclusif entre toutes les composantes de la scène politique du pays.

Le Hatem est l’une des principales formations politiques qui composent le FNDU, principale force de l’opposition mauritanienne.

Notons que le FNDU avait demandé au sénat de refuser le projet de loi sur les amendements constitutionnels voté la semaine dernière par l’assemblée nationale.

Il a exhorté les populations a salué la position des sénateurs pour leur refus d’approuver les rectificatifs de la constitution du 20 juillet 1991.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 750

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • kalidou gueye (H) 19/03/2017 23:49 X

    Vu que le parlement n'a pas ete dissout, que le gouvernment nait pas rendu sa demission et que le president n'ait pas demissioner, je pense que ce rejet du parlement est fait expres par le president pour 2 choses: la premiere par ce que le president a su que le peuple ne veut pas de ces reformes et qu il est tres decide a en decoudre avec les autorites, deuxiement ou que le president veuille refaire un autre dialogue ou il ferra tout pour que tous les partis y participent et qu'il force dans ce dialogue son projet de troisieme mandat qui n a pas marche lors du premier dialogue. En tout affaire a suivre.