20-03-2017 12:33 - Crise de confiance entre le president Ould A.Aziz et le président du sénat et départ de ce dernier à Dakar

Crise de confiance entre le president Ould A.Aziz et le président du sénat et départ de ce dernier à Dakar

Adrar-Info - A la suite du rejet par les sénateurs des amendements constitutionnels, une crise de confiance aiguë a germé entre le président Ould Abdel Aziz et le président du sénat Mouhssen Ould El Haj.

Des informations rapportent que Ould El Haj a quitté précipitamment hier le pays à destination de Dakar , capitale du Sénégal, sans que l’on ne sache quand est ce qu’il reviendra, ni les raisons réelles de son départ.

La Mauritanie vit, depuis avant hier, une crise politique étouffante en raison du refus de la majorité des sénateurs de se conformer aux décisions de l’exécutif et leur rejet des recommandations du dernier dialogue national , particulièrement le projet des amendements constitutionnels qui énonce la suppression du sénat et son remplacement par des conseils régionaux.

Source : http://essaha.info/?q=node/15312



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 4607

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • canalhistorique (H) 20/03/2017 17:23 X

    Cette information est infondée. Selon une source autorisée le Senateur Mohcen est depuis ce matin dans son bureau au Sénat exerçant ses prérogatives de Président de cette institution. La session parlementaire est en cours jusqu'à la fin de la semaine, c'est une information verifiable. Ceux qui ont échoué dans cette affaire cherchent un bouc émissaire pour mieux isoler le Président de ses vrais soutiens avant de lui porter le coup de jarnac. Ils échoueront encore.

  • gacef12 (H) 20/03/2017 15:39 X

    Qu’Allah protège la Mauritanie : - Daddah tente de forcer la main du pouvoir par l’intermédiaire de son ami SG des nations unis afin d’ouvrir un nouveau dialogue et profiter des modifications de la constitution pour dérouiller l’article relatif à l’âge limite des candidats à la Présidence ; - O. Bouamatou était présent au vote du sénat selon O. Gadour ; - Mouhcin devenu un homme d’affaire très riche tient des relations me semble-t-il avec Aziz, O. Bouamatou et Ely O. Mohamed Vall Où est le Mauritanien LAMDA dans tout cela ? Et si le Général AZIZ se réveille et décide de retirer le pouvoir de Aziz l’homme politique mal conseillé et mal encadré, suspend la constitution, les parties politiques et instaure un régime d’exception, règle le compte de tous ses détracteurs et en 06 mois il s’adresse au peuple avec une nouvelle constitution confectionnée à sa mesure. Que feraient les hommes politiques en ce moment ? En Mauritanie ce qu’il nous faut pour les moments qui courent c’est surtout un homme fort et non des institutions fortes

  • foutatoro (H) 20/03/2017 15:15 X

    Si cette info est vraie, il a raison de fuir parce que le pauvre senateur président doit subir même des menaces de mort ces jours ci.

  • diambarardo (H) 20/03/2017 14:47 X

    Cette situation a des conséquences dramatiques sur la démocratie et l’image du pays. Nous devons tous nous élever pour regarder la réalité en face. Les reformes projetées et la manière dont elles ont été présentées n’ont pas convaincu ni au sein de la majorité ni dans les rangs de l’opposition. Or le législateur a instauré suffisamment de garde-fou pour qu’une révision de la constitution ne puisse se faire dans des conditions les plus consensuelles possibles. Les collaborateurs politiques du Président Aziz ont montré leur limite. La première leçon à tirer pour l’avenir est celle du constat que la classe politique de la majorité plus précisément l’UPR est incapable de traduire dans les faits la volonté du Président. Il faut se débarrasser de son équipe dirigeante plus à cheval sur les derniers produits cosmétiques que sur les enjeux politiques nationaux. Des leçons doivent également être tirées pour la communication des membres du Gouvernement qui a été désastreuse sur cette question. Au lieu de cela, on cherche des boucs émissaires, que peut faire Mohcen contre une soixantaine de sénateurs, des hommes majeurs et vaccinés que Maham et Diallo mamadou Bathia, (le nègre de service) ont tenté d’intimider au lieu de les convaincre. Ne sont-ils s pas libres de voter ? Ce message est adressé aux va-t-en-guerre d’aujourd’hui qui seront les premiers au premier vent de changement à se dédire sans vergogne. Seul Allah est Omnipotent et Eternel

  • Kemet-Seth88 (H) 20/03/2017 14:05 X

    c'est quand même drôle de "fuir" le pays a un moment si décisif surtout après ce non historique. on ne joue pas a être un homme pour fuir ensuite. quoi qu'il en soit le Sénégal devrait fermé ses frontières a ses hypocrites qui méprisent tant leurs compatriotes dans les rues de Nouakchott

  • leguignolm (H) 20/03/2017 13:34 X

    S'il est parti, s'est pour aller se reposer à la suite de cette lourde pression qu'il avait subit avent le vote! Aziz et Mohecin, les gents doivent comprendre que l'un est le complément de l'autre. Aziz a fait Mohcin de quelque chose, on chasse aussi que Mohcin a fait au tant pour Aziz!

  • ELVALLI (H) 20/03/2017 13:29 X

    Fils de l’honorable Mohamed O/ El Hadj dit «Mameya» Et de la maman de tous les enfants de Rosso «Aicha», Mohsen, Sénateur du glorieux Trarza, vas là où tu voudras, Nous irons te chercher pour remercier le frondeur… Tu seras un homme, mon fils… Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite Et recevoir ces deux menteurs d’un même front, Si tu peux conserver ton courage et ta tête Quand tous les autres les perdront, Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire Seront à tout jamais tes esclaves soumis, Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire Tu seras un homme, mon fils.

  • sallabarry (H) 20/03/2017 13:14 X

    C'est grâce à Aziz que Mouhcen est ce qu'il est aujourd'hui et les voies de Rossossois qu'il a fini par trahir ce n'est pas sa première trahison donc c'est sa nature sinon ce dernier ne mérite même pas le siège d'un conseiller de maire ces traitres ont senti leur intérêt touchè raison pour laquelle ils ont votè non et pour les dossiers dont ils soulèvent le cas pourquoi l'ont ils laissè passer des laudateurs rien que des laudateurs et Mouhcen pourquoi fuit il

  • elhousseinou (H) 20/03/2017 12:42 X

    Les sénateurs de la majorité doivent répondre de leur côté Ils n'ont plus de place dans la majorité Mohcen et Ba doivent assumer