20-03-2017 18:45 - Aîdiss, une femme dans l’univers du football

Aîdiss, une femme dans l’univers du football

DuneVoices - Malgré son petit gabarit, Aîda Thiam dite Aîdiss est une battante, qui ne recule pas face aux défis. Cette restauratrice de 44 ans, est tombée très tôt amoureuse du football. Elle s’est initiée à ce sport dès l’âge de 10 ans, au quartier de Boghé Escale, en jouant sur le terrain de Djinthiou avec ses amis d’enfance, nous confie-t-elle.

Plus tard elle déménage à Nioly, un grand quartier de Boghé, un département de la 5ème région du Brakna dans le sud du pays. Bien avant de rencontrer N’Diaga Choueîn, son époux avec lequel elle va partager sa vie. A Nioly, « Aîdiss » comme la surnomment les Boghéens, sera sollicitée par les jeunes garçons de son quartier pour les aider à promouvoir leur équipe.

Sollicitation qu’elle va accepter. On est en 1995. « J’ai commencé par leur acheter des maillots de la friperie plus connue sous le nom de "Fougoudiaye" » explique-t-elle. Elle sera épaulée dans cette tâche par son petit frère Bakari. « Nous aimons le sport avant toute chose même si ça ne nous rapporte rien. Une passion que nous avons en commun avec les enfants.

C’est pour cela que nous leur avons apporté notre soutien. Le sport leur a apporté beaucoup de choses : l’intelligence, la santé, les relations, l’ouverture vers l’extérieur, les bonnes habitudes ; ce qui cadre parfaitement avec notre vision » déclare Aîdiss lorsque nous la rencontrons dans son restaurant du nouveau pôle commercial, au carrefour reliant la route bitumée Boghé à la capitale régionale Aleg et la ville de Kaédi.

Ainsi, Aîdiss va tisser de solides relations avec les jeunes et le ballon rond. Au fil du temps, elle deviendra l’unique sponsor du Club qu’elle a personnellement porté sur les fonds baptismaux.

En 2012, elle baptise avec son nom cette formation de football. Contre vents et marées, elle finira avec l’appui des jeunes et d’autres cadres à imposer sa volonté au public sportif. C’est une véritable bataille qu’elle va livrer contre le District Départemental de Football qui s’est opposé, en vain, au nom FC Aîdiss qu’elle a donné à son Club.

De bras de fer en bras de fer, elle finira par prendre le dessus sur le DDF. Son club devient une réalité dans le milieu sportif. Les footballeurs sont réputés être de très bons joueurs. Mais le club est aussi montré du doigt pour ses prises de position qualifiées de sectaires et l’indiscipline de ses supporters. Il fait en tout cas beaucoup parler de lui, que ce soit en bons ou en mauvais termes.

A en croire Bakari Thiam, le capitaine de FC. Aîdiss, leur présidente, mère de trois filles et cinq garçons est une femme à part : « Quand nous l’avons sollicitée pour diriger notre Club, nous aider et nous accompagner, elle a aussitôt accepté en affirmant qu’elle était disposée à aider les jeunes de Boghé.

Elle a mis tous ses moyens financiers, matériels en achetant les maillots et en menant une rude bataille pour décrocher une affiliation auprès de la FFRIM (Fédération de Football de la République Islamique de Mauritanie). Tout ce que nous lui demandons, elle le met à notre disposition. Elle reste ouverte à tous les jeunes et ne fait pas de différence entre les maures et les noirs. Prête à recruter tout talent dans son Club ».


« Je lance un appel à tous pour collaborer avec elle dans le cadre du sport qui reste un facteur d’unité et de rapprochement des jeunes »
lance le petit frère d’Aîdiss.

« Aîdiss est une brave femme, ajoute Dadé Mint Moîssé, A chaque fois que FC. Aîdiss doit jouer, c’est elle qui loue des voitures, la jeunesse l’accompagne et la supporte Dieu merci. A chaque fois nous gagnons les matchs. Mais un seul faux-pas au sein de son équipe, et c’est l’arrêt. Ils savent que c’est une femme qui ne se laisse pas faire..

Elle nourrit, achète des équipements et met tout à la disposition de son équipe. Elle se déplace dans tout le pays pour suivre les matchs de son Club. Le FC Aîdiss a été sacré champion du tournoi organisé par le DDF en septembre 2016 et parrainé par l’ONG Ensemble pour la Solidarité et le Développement (ESD). Le Club a remporté quatre fois la coupe du district local de football. N’est-ce pas un palmarès très riche ! »


Aîdiss, est devenue au fil du temps l’incarnation de l’émancipation de la femme en milieu sportif. Car elle est la seule femme qui peut se targuer de diriger un club de football sur le plan local et régional.

L’heure de l’ascension sonne en 2013 pour Aîdiss. Elle devient vice-président du District Départemental de Football. Elle est alors le sujet de toutes les conversations et à ce jour, elle est restée la seule femme membre du DDF.

Une femme qui a abandonné les études en classe de 5ème année car révoltée par l’ingratitude d’une cousine paternelle à l’endroit sa propre mère. Une femme qui en cette période de vaches maigres ose abandonner son restaurant très fréquenté au carrefour pour se consacrer pendant plusieurs heures au football. Ce sport, elle l’a dans le sang.

Daouda Abdoul Kader Diop



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : DuneVoices
Commentaires : 0
Lus : 1107

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)