20-03-2017 13:15 - Déclaration : Au Guidimakha, les autorités favorisent l’apologie de l’esclavage

Déclaration : Au Guidimakha, les autorités favorisent l’apologie de l’esclavage

IRA-Mauritanie - Sous la pression continue des mouvements abolitionnistes et de la communauté internationale qui exige de l’Etat l’abolition définitive de l’esclavage en Mauritanie, les autorités mauritaniennes ont décrété le 6 mars « journée nationale dédiée à la lutte contre les séquelles de l’esclavage ».

Elles poussent le cynisme plus loin en organisant à travers le pays une campagne de sensibilisation sur la question au moment où elles ne ratent aucune occasion de traiter les abolitionnistes de « marchants de misère » mais surtout de réprimer dans le sang la moindre manifestation pacifique et de mettre en prison les militants abolitionnistes.

Cette attitude des autorités au sommet de l’Etat dicte aux autorités administratives et judiciaires mais aussi aux responsables des forces de police et de gendarmerie régionaux des comportements tendant à saborder le travail des abolitionnistes.

En effet, lors d’une assemblée villageoise à Coumba Ndaw (Moughataa de Ghabou) au Guidimakha, Mr Ali Traore a provoqué une grande bagarre en prononçant des propos outranciers et provocateurs à l’égard d’un vieillard, faisant ouvertement l’apologie de l’esclavage.

Comme il est de coutume, une médiation locale a eu raison des colères jusqu’à ce que sous la pression et l’encouragement d’un groupe de féodaux, Mr Ali Traore décida de porter l’affaire devant la brigade de gendarmerie de Ghabou faisant convoquer le vieillard qu’il avait pourtant agressé verbalement.

Cette affaire s’est davantage compliquée avec l’intervention du Ministre de l’Environnement Mr Amedy Camara qui, par téléphone, a fait pression sur les protagonistes et a cherché à influencer le chef de brigade de gendarmerie.

Le Ministre s’est même vanté au Maire adjoint de la Commune de Ghabou Mr Housseinou Diallo que « tout le monde gagnerait à conserver son statut car lui ministre, par le passé, a fait des prises en charge médicales à certains de leur village parce que ceux-là sont bel-et-bien ses esclaves ». Face à tant de confusion et de malveillance, le Chef de brigade de la gendarmerie a décidé transférer le dossier au tribunal de Sélibaby.

IRA – Mauritanie, attachée au respect des Droits humains et solidaire de l’Association Mauritanienne pour l’Eradication de l’Esclavage et ses Séquelles (AMEES) :

- Appelle les autorités mauritaniennes à se départir du mensonge par le double langage sur la question de l’esclavage,

- Rend les autorités mauritaniennes responsables de la situation de tension qui prévaut en ce moment au village de Coumba Ndaw et exige d’elles des mesures sévères contre ceux qui font l’apologie de l’esclavage avant que l’irréparable ne se produise,

- Rassure les communautés villageoises victimes des agissements rétrogrades des groupes féodaux de son soutien indéfectible mais aussi des combines à relents esclavagistes des autorités.

Nouakchott, le 20 mars 2017
La Commission de communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA-Mauritanie
Commentaires : 5
Lus : 1097

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • NDIEWO (H) 20/03/2017 18:03 X

    Attention, ne vous laissez pas entraîner par un certains Dicko Hanoune, qui falsifie les choses pour incrimer des personnes innocentes. Il n'y' à d esclave au guidimakha depuis des decennies, et vous en êtes tous conscients. Certains ont la phobie des CAMARA, SOUMARE, DIABIRA,DIAGANA et noms des notables. Dicko Hanoun a toujours dénigré Camara Hamadi; il ne va jamais intervenir pour ce genre. De conflit,c' est un politicien et un homme intelligent ; il ne fait aucune différence entre les hommes.

  • samboy (H) 20/03/2017 17:31 X

    personne n'est esclave aujourd'hui en Mauritanie, ne racontez pas n'importe quoi.ce n'est pas parce que ce Monsieur traoré ne peut pas épouser coumba camara qu'il est esclave

  • lass77 (H) 20/03/2017 14:18 X

    @Kemet-seth88@ Attention ta position est tendancieuse et dangereuse.Dire que les soi-disant nobles et esclavages vivent en harmonie au Guidimakha c'est de l'hypocrisie. Quel ordre établi parles tu ? Que de l'aveuglement et parfois le manque de foi.

  • Kemet-Seth88 (H) 20/03/2017 13:57 X

    l'IRA doit prendre garde a faire des déclarations vide de sens, au Guidimakha existe un ordre établit ou chacun trouve son compte, les nobles et les esclaves ont toujours vécues en harmonie depuis toujours.IRA et ses idées néfastes attise le feu dans des villages d'habitude paisible. si le gouvernement ne règle pas le cas de l'IRA je crains qu'on s'achemine vers le chaos

  • sallabarry (H) 20/03/2017 13:45 X

    C'est faut vous êtes de grands menteurs l'affaire ne s'est pas passè ainsi vous dans des rassemblement populaire que vous perturbez par vos interventions pour exciter les esprits et les montés contre les autres nous sommes tous présent à ce rassemblement et nous avons vécu vos manigances de racistes et d’extrémiste vous cherchez toujours à monter les uns contre les autres car la pagaille d'avant n'est plus permise la police est sur les aguets avec des ordres bien défini il ne vous reste qu'a frappè les uns par les autres comme on dit je te frappe sans que ma main te touche en tous cas cette hypocrisie mêlé de haine et de racisme qui vous habite vous détruira jusqu'à l'os