24-03-2017 13:51 - La ministre de l’habitat: les mesures sont prises pour lancer les travaux du tronçon Nouakchott-Bombry

La ministre de l’habitat: les mesures sont prises pour lancer les travaux du tronçon Nouakchott-Bombry

AMI - L’Assemblée nationale a consacré sa plénière du mercredi présidée par le député El Khalil Ould Tayeb, 1er vice président de cette chambre à la réponse de la ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Mme Amal Mint Maouloud, ministre de l’équipement et des transport par intérim à une question orale adressée par le député de Rosso, M. Ahmed Amar Diagne.

Introduisant sa question, le député de Rosso a exposé les mesures qui ont entouré la construction du tronçon reliant Nouakchott à Bombry, long de 145 kilomètres de l’axe Nouakchott – Rosso, notant que le marché a été attribué en décembre 2013 à la société Monte Andriano pour un coût global de 50 millions 998 mille 670,13 euros, la fin des travaux étant prévue après 32 mois.

A l’issue de 34 mois, poursuit-il, il n’a été réalisé qu’une seule couche sur 5 km seulement de cette route pourtant vitale, relevant que finalement les travaux se sont complètement arrêtés depuis 5 mois.

Le retard accusé dans la réalisation de cette route dit-il, a contribué à l’existence de beaucoup d’accidents causant de nombreuses victimes. Il a demandé à la ministre d’expliquer les causes à l’origine du retard de la construction de cette route et les mesures prises pour permettre la reprise des travaux.

La ministre de l’habitat a indiqué que le marché du tronçon Nouakchott – Bombry a été remporté par la société portugaise Monte Andriano après le lancement d’un appel d’offres dans des conditions transparentes.

L’ordre de commencer les travaux a été donné le 10 décembre 2013 avec la prévision de la fin des travaux pour le 09 août 2016 soit 32 mois. Le projet est financé par l’Union Européenne pour un montant de 42.500.000 euros avec une contre- partie mauritanienne de 8.500.000 euros.

Depuis son lancement, ce projet a connu des problèmes dont le retard de l’arrivée des équipements et du matériel de travaux que prévoit le marché et qui fait que la société n’a importé que 43% de ce matériel entraînant que l’avancement des travaux n’a atteint que 0,5% seulement alors que pendant ladite période seuls 12,7% de route en terre ont été réalisés tandis que 56% de la période contractuelle se sont écoulés.

Elle a attiré l’attention sur le fait que suite à cela, l’administration a, de concert avec le bailleur de fonds, a pris les mesures nécessaires conformément au contrat et aux textes régissant les marchés publics, après convocation de l’entrepreneur à plus d’une réunion pour l’exhorter à respecter les clauses du contrat et à accélérer le rythme des travaux en plus d’une mise en demeure adressée à la société chargée de l’exécution.

Mme Amal Mint Maouloud a rappelé que l’administration, pour rattraper le retard, a élaboré une annexe signée par les parties concernées destinée à corriger le tir et accélérer les travaux ; mais la société a voulu se débarrasser de ses obligations contractuelles, et changé son nom puis a commencé à se justifier par le fait que les matériaux de construction sont éloignés faisant de nouvelles exigences non prévues par le contrat initial dont l’augmentation du montant du marché et le retour des travailleurs du projet dans leur pays, relevant que ces mesures impliquent l’annulation automatique et unilatérale du marché par la société exécutant le projet.

Après s’être assuré de l’impossibilité pour le cocontractant de tenir ses engagements, l’administration a résilié le contrat sur demande de la délégation de l’Union Européenne, bailleur de fonds.

Sur ces faits, l’administration a mis au point un plan en vue du redémarrage des travaux de ce projet prolongeant la période du contrat de financement du projet afin de couvrir la période requise pour le redémarrage du projet. L’accord a été obtenu côté UE au sujet de ce nouveau plan de financement au terme duquel l'UE supporte les coûts de construction de 120 km du tronçon, quitte à ce que l’Etat se charge des 25 km restant.

La ministre de l’équipement et des transports par intérim a évoqué deux appels d’offres portant sur la construction des deux tronçons précités. C’est ainsi que la réception des offres portant sur le premier tronçon de 25 km sera faite le 30 mars courant alors que ceux afférents au second, long de 120 km le sera au début d’avril prochain.

Mme Amal Mint Maouloud a conclu en disant que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour le démarrage immédiat des travaux de la route en question, relevant que la maintenance sera assurée par les deux sociétés en charge de la construction de cette route.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1765

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutaanke (H) 27/03/2017 21:12 X

    des explications minsterielles qui aulieu de lever les zones d'ombre epaississent encore le mystere;quel pays!!!les scandales financiers sont des faits divers dans ce pays;alors comment voulez vous avancer dans un pays ou' le vol est une pendemie?thieey