27-03-2017 12:11 - Mauritanie : la Chine injecte 29 millions de dollars dans le secteur de la santé

Mauritanie : la Chine injecte 29 millions de dollars dans le secteur de la santé

La Tribune Afrique - C’est une aide qui ne se refuse pas. Alors que la Mauritanie est en proie à des difficultés dans le secteur de la santé, selon le diagnostic de l’OMS, la Chine vient de lui accorder une subvention de 29 millions de dollars. Signée vendredi dernier entre les deux pays, la convention s’inscrit dans le cadre d’une coopération économique et technique.

Estimée à 200 millions de yens chinois, soit 29 millions de dollars américains, cette subvention dans le cadre d'une convention de coopération économique et technique, signée avec la Chine vendredi 24 mars à Nouakchott, va répondre à un besoin vital : la santé.

Selon l'Organisation mondiale de la santé(OMS) plus de 2000 Mauritaniens, en majorité des enfants âgés de moins de 5 ans, meurent chaque année de diarrhée dans le pays et « 90% de ces décès sont directement imputables à la mauvaise qualité de l'eau, à un piètre assainissement et au manque d'hygiène ».

Cette subvention destinée à financer plusieurs projets dont notamment la lutte contre les maladies contagieuses et équatoriales et la réhabilitation d'un grand hôpital à Nouakchott, va permettre aussi à la Mauritanie d'améliorer les conditions de vie des populations dans les zones les plus vulnérables aux effets du changement climatique.

Après la santé, l'économie et l'emploi...

Signée par le ministre de l'économie et des finances mauritanien, Moctar Ould Diay, et le vice-ministre chinois du commence, Kian Kmenk, cette convention s'inscrit dans le cadre des travaux de la commission mixte sino-mauritanienne de coopération économique et commerciale qui se sont déroulés jeudi à Nouakchott. Dans la même semaine, une autre convention a été signée entre le ministre Mauritanien de l'équipement et des transports, Ahmed Salem Ould Abdel Raouve et l'ambassadeur de la République populaire de Chine accrédité auprès de la Mauritanie, Wu Dung, portant sur l'extension du port autonome de Nouakchott.

« Le projet vise à renforcer la capacité du port à raison de 6 grands navires par jour, la construction d'une barrière protégeant le port contre les impacts environnementaux et le dégagement de la houle ainsi que l'évacuation des déchets des navires du quai ».

Selon le ministre de l'économie et des finances mauritanien, la banque chinoise Aksima mène actuellement une évaluation du projet de port de pêche situé à 28 kilomètres au sud de Nouakchott et le lancement imminent des travaux de réhabilitation du Complexe olympique de Nouakchott.

Le volume des échanges entre la Mauritanie et la Chine a atteint, 6,1 milliards de dollars en 2016. Une bonne entente qui rien se semble perturbée. D'ailleurs, cette coopération bilatérale déjà fructueuse entre la Mauritanie et le Chine se matérialise dans d'autres secteurs comme la pêche l'élevage, l'emploi les ressources humaines la formation et d'autres secteurs vitaux.

« La coopération entre les deux pays a été élargie à plusieurs projets qui ont eu des répercussions positives sur le développement économique, social, culturel et sportif », a confirmé le vice-ministre chinois du commerce, Kian Kmenk, reçu en audience au palais présidentiel à Nouakchott par le Président de la république Mauritanienne Mohamed Ould Abdel Aziz.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 925

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • moukhabarat (F) 27/03/2017 17:47 X

    Article décousu et plein de contres vérités comme les 6 milliards de dollars d'échanges en 2016 avec le Chine (tout le commerce extérieur mauritanien ne fait pas le tiers de ce montant). Webmaster:lisez ce que vous publiez...

  • Mohammed-Ali (H) 27/03/2017 14:54 X

    J'aime la Mauritanie et son peuple pour ce, je pose une question. Jusqu'à quand ce pays dépendra des dons, de l’aumône et de la charité des pays et d'organisations? Qu'en est il de ces dons et financements? Le Mauritanien sait très bien que lorsque certains pays font des dons (comme la Chine) ils attendent un retour, d'autre part nul n'ignore ce qui advient de ces financements: des marchés pour certains, des détournements pour d'autres, en fin de compte ces dons ne profitent qu'à un très faible pourcentage au Mauritanien. Messieurs les responsables ayez pitié de vos compatriotes, servez les au lieu de les asservir.