05-04-2017 22:30 - BOGHE : atelier de haut niveau sur le foncier rural et la cohésion sociale

BOGHE : atelier de haut niveau sur le foncier rural et la cohésion sociale

Hebdomadaire Mauritanoix - L’hôtel échos tourisme de Boghé a abrité un atelier qui a réuni le conseil municipal de Boghé, des membres de Bureaux des affaires foncières, des représentants de l’administration,

des chefs de village (dans lequel intervient le projet cohésion sociale), les médiateurs locaux de Fonadh et les représentants de la société civile des deux (2) Départements : Boghé et Badabé.

L’objectif vise à renforcer la cohésion sociale à travers la promotion du dialogue en tant que mode de solutions de litiges sociaux. Ensuite, il est question également de faire des Recommandations réalistes, participatives, consensuelles pour constituer une cohésion locale à la réflexion en cours sur une réforme foncière, paisible, équitable et pérenne.

37 personnes sont concernées et ces dernières sont toutes issues des départements de Boghé et Badabé.

Le Hakem Mouçaid départemental de Boghé en compagnie du 1er Adjoint au maire Mr Aliou Lam, Mr Sarr Mamadou de Fonadh, Mr Abdallahi Boumediame ( chef du projet), Diop Mamoudou et Ibrahima Horma Mohamed (les formateurs) , a ouvert la cérémonie. Le Maire Mr Lam Aliou dans son mot de bienvenue a dit : « je me réjouis de cette journée parce que le problème qui sera évoqué durant ses deux jours est un problème d’actualité, et un problème pertinent. Je remercie Concordis pour avoir répondu à notre appel.

Les collectivités locales n’ont pas les compétences de gérer le Foncier. Le présent atelier est le fruit du partenariat entre la commune et Concordis et vient à point nommé, tellement la question foncière préoccupe les collectivités locales, surtout celle qui concerne la nôtre sont essentiellement rurales. Les multiples problèmes sont exacerbés par le retour des réfugiés mauritaniens du Sénégal qui ont du mal à se resservir dans la communauté d’accueil.

A l’aube de la nouvelle reforme foncière voulue par l’état, vous devez en tant que participant et acteur de terrains, faire preuve de toute la volonté, l’expérience pour formuler des recommandations pertinentes pour que les communautés dont vous êtes issues tenues en compte dans l’élaboration des futures lois ».


Le Hakem Mouçaid de Boghé a mis l’accent sur l’importance de cette rencontre salutaire, avant d'inviter les bénéficiaires de profiter de ces compétences pour arriver à ce qu’on attende d’eux.

Cette première journée est axée sur deux exposés : "le bref bilan de l’application de la reforme foncière actuellement en vigueur" et "les vertus et méthodes de recherche de solution consensuelle aux conflits, notamment foncier". Rappelons que cet atelier s’inscrit dans les politiques de stratégie nationale relative à la cohésion sociale, à la réforme foncière l’accès des moyens d’existence des populations.

Deux autres exposés sur les thématiques : « barrières de la cohésion sociale et approche en matières de dialogues intercommunautaire pour la solution des litiges » et « plans de développement communautaires axés sur l’accès aux moyens d’existence des populations» auront lieu la deuxième journée qui est prévue le 5 avril 2017.

L’atelier était organisé en collaboration avec la commune de Boghé, Concordis international, Fonadh, Liechtenstein et le financement est assuré pat l’union européenne.

-------








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1026

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • foutaanke (H) 06/04/2017 00:12 X

    voila une breche dont le principal objectif est de legaliser le pillage des terres du sud en co,plicite' avec des traitres pseudo-elus;mr lam n'ayez pas peur de dire la verite!!!!la seule recompense que les refugies attendent c'est de reccuperer les terres de leurs ancetres et de les utiliser a leures guises comme les populations du nord avec leurs palmeraies point barre!!!!