12-04-2017 12:14 - Vidéo : Ewlade Leblade sort un nouveau clip très virulent contre le président Aziz et rend hommage aux 33 sénateurs

Vidéo : Ewlade Leblade sort un nouveau clip très virulent contre le président Aziz et rend hommage aux 33 sénateurs

Le groupe de rap mauritanien Ewlade Leblade a mis en ligne sur Youtube ce mardi 11 avril un nouveau clip très virulent contre le régime du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.

Une chanson qui s'inscrit dans le sillage des précédents clips, depuis l'exil du collectif de rap au Sénégal. Habillés aux couleurs du drapeau national vert et jaune griffé du nombre "33", le groupe de rap rend un vibrant hommage aux sénateurs qui ont voté majoritairement le rejet des amendements constitutionnels, adoptés par les députés.

"Le peuple ne doit pas se laisser dompter mais plutôt faire de la défense de la Nation, un devoir", vocifère dans ce clip Ewlade Leblade. En moins de 24 heures, le clip a été visionné plus de 12.000 fois. Un clip à forte teneur de rage, de virulence et d'engagement.

Par la Rédaction de cridem.org

©Cridem 2017

------

Source : Cridem Culture
Commentaires : 4
Lus : 2437

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • boubou_kibili (H) 12/04/2017 15:35 X

    Medlemine il n'ya rien d'insultant et ce que le PR a dit des sénateurs et qu'il dit a tous ceux qui le côtoient est encore plus grave. Vous savez que le respect se mérite. Ces coups d'État répétitifs sont un crime et explique qu'il veuille supprimer la haute cour de justice qui pourrait éventuellement le poursuivre.il est grand temps qu'il s'en aille sinon le pire est a venir et cela son Union pour Rien UPr et ses nafighs toutazimut doivent le savoir. Foutez la paix a ces jeunes et personne fut il MOAz n'est a dessus des lois. Il est un simple mortel.

  • mdmdlemine (H) 12/04/2017 14:28 X

    le clip comporte de termes insultants comme "zweigle", équivant dans le jargon populaire hassaniya à "STUPIDE" Ce qui pourrait être consideré comme un abus de la critique artistique consciente qui doit éviter les propos offensants à la personne et se limiter à la critique du pouvoir

  • oliguense (H) 12/04/2017 13:39 X

    Incroyable

  • 33 Sénateurs (H) 12/04/2017 12:59 X

    Clip très fort et très sensé dans les mots et le RIMAGE des phrases, ce qui est sûr, EWLADE BILADE joue sa carte de participation Nationale pour l’histoire, comme les autres artistes qui ont fait leur devoir d’être auprès du peuple, merci les jeunes c’est encore une autre façon de de dire NON aux changements constitutionnels.