16-04-2017 14:11 - Intenses préparatifs de la 2é édition de la Conférence Islamique Internationale sur la Ghadriya

Intenses préparatifs de la 2é édition de la Conférence Islamique Internationale sur la Ghadriya

Le Calame - La deuxième édition de la Conférence Islamique Internationale de la Tarigha Ghadriya, prévue les 8-9 juillet prochain à Nimjatt (Mauritanie) et les 12-13 du même mois au Sénégal, se prépare activement.

Ainsi, le comité scientifique et le comité international de pilotage ont été mis en place samedi soir au cours d’une rencontre organisée dans un réceptif hôtelier de Nouakchott, en présence de plusieurs centaines de participants.

Dans un message lu à l’occasion de cette rencontre, Cheikhna Cheikh Atghana Aidara, président de la Fondation Cheikhna Cheikh Saad Bouh et de la Fondation Internationale de la Tarigha Ghadriya, a expliqué les enjeux de la prochaine manifestation religieuse « qui doit contribuer à apporter une clarification des réponses de l’Islam face aux enjeux d’un nouveau monde, marqué par la globalisation », synonyme de perte de repères pour de nombreuses sociétés.

Parmi les défis de ce nouveau monde dans l’espace ouest-africain et sahélo-saharien, figure notamment l’épineuse question du développement fulgurant de l’idéologie extrémiste, qui débouche sur la violence terroriste.

Ainsi, cette dimension incontournable aujourd’hui dans le débat politique, économique, social, religieux et culturel, sera au centre de cette deuxième conférence internationale.

Fortement ancrées dans l’univers, la personnalité, la mentalité et la culture des populations depuis plus d’un millénaire, les Tarigha et le Soufisme renvoient l’image d’une pratique ouverte et tolérante de la religion.

Un aspect appelé à servir d’amortisseurs contre les idéologies islamistes dans l’espace ouest-africain et saharo-sahélien, estiment les observateurs.

La deuxième édition de la Conférence Islamique Internationale de la Tarigha Ghadriya de juillet 2017 va coïncider avec le centième anniversaire du rappel à Dieu de Cheikhna Cheikh Saad Bouh.

La rencontre de Nouakchott du samedi soir a également permis d’aborder les aspects liés à la modernisation de la localité de M’Boumba Gueoul, capitale de la Ghadriya au Sénégal.

Le gouvernement du président Macky Sall met actuellement en œuvre un programme de modernisation des cités religieuses.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1011

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • sahelien (H) 16/04/2017 20:41 X

    ce serait interessant de voir en quoi comite dit "scientifique" de la secte est utile....est-ce encore les qq "biologistes aux diplomes douteux qui vont egrener les moults soi-disantes "preuves" de la grandeur de tel ou tel autre "saint", comme souvent les 'scientifiques" musulmans aiment en generale faire..... peut-etre aussi que les Mauritaniens devraient devouer ce genre d'energie deborbante a des activites reellement productives et utiles, au lien de mobiliser des miliers de personnes pour s'asseioir, lire et debattre de sujet sans tete ni queue......