20-04-2017 00:00 - Conférence –débat sur l’islam et les amalgames dont elle est victime

Conférence –débat sur l’islam et les amalgames dont elle est victime

Le Calame - « Dès lors qu’on enlève des personnes innocentes au nom de l'Islam, cela signifie que l'Islam a été aussi enlevé? », dxit, le Sg du forum de la Pensée Islamique

Invité par un regroupement d’organisation gambienne, sénégalaise et guinéenne des droits de l’homme, en partenariat avec l’USAID, Dr Cheikh Ould Zeine Limam, membre du Haut conseil Islamique (HCI) et secrétaire général du Forum de la Pensée Islamique (FPI) a animé une conférence débat organisé, du 10 au 14 avril, à Banjul, sur le thème de l’islam et les stéréotypes que certains détracteurs lui colle, hélas, depuis quelques années.

Le Conférencier a démonté et réfuté nombre d’amalgames, voire de stéréotypés, véhiculés, ça y est là, pour ternir l’image de l’Islam, cette Sainte religion, l’Islam, révélée par le Prophète Mohamed (PSL).

Dans son exposé, le secrétaire général du forum de la pensée islamique a convoqué les versets du Saint Coran, les Hadiths du prophète pour étayer son argumentaire, pour démystifier certaines idées reçues.

D’abord sur les inégalités entre l’homme et la femme, Ould Zein rappelle que le prophète Mohamed a été le premier des hommes à parler de cette égalité quand il a dit : « les femmes sont les sœurs des hommes», recommandant de les « traiter avec bonté.» Il s’agit là d’un paradoxe dans une contrée musulmane qui confère moins de droits et dignité aux femmes, alors que l’Islam leur reconnaît des droits, il y a quatorze siècles déjà.

Sur la violence collée à l’islam, suite aux actes terroristes commis en son nom, par certains groupes, à travers le monde, Cheikh Ould Zeine cite le Saint Coran qui explicite : « nous ne t’avons envoyé que comme miséricorde pour l’humanité.» Et de faire remarquer : que si on « Lorsqu'on enlève des personnes innocentes au nom de l'Islam, cela signifie que l'Islam a été aussi enlevée. »

Pour le conférencier, l’islam est donc aujourd’hui otage ici et là ; otage chez les retardés et otage chez les extrémistes, qui usent des coutumes et autres traditions pour la dénigrer.. Nombre d’hommes de soit disant guides religieux « considèrent que toucher à ces us et coutumes, c’est violer ou remettre en cause la religion elle-même.»

Face à cette situation, indique le conférencier, le forum de la pensée Islamique, a retroussé les manches pour combattre les idées surannées et erronées qui s’évertuent à dénigrer l’Islam, à en faire un obstacle au progrès et au développement humain. Ould Zeine a invité les Oulémas et érudits, les élites musulmanes à faire barrage à ces préjugés.

Poursuivant son exposé, le conférencier a rappelé d’autres actions à l’actif du forum de la pensée islamique, réalisées, grâce à certains partenaires au développement.

Dans ce cadre, le FPI a émis, en 2010, d’une Fatwa contre l’excision, une pratique jugée attentatoire à la dignité des filles et des femmes.

Cette fatwa fut une révolution au sein de l’opinion religieuse, grâce à la méthode scientifique, logique et déductive sur laquelle, elle se base ; les courants radicaux, les détracteurs n’ont trouvé aucun grief face à cette décision qui a eu des échos favorables dans les pays voisins, souligne le conférencier Elle démontre l’engagement la détermination des Oulémas à combattre les tares que certains groupes s’obstinent à coller à l’Islam, déclare le secrétaire général du forum de la pensée islamique.

La Fatwa de 2010 constitue, aujourd’hui, une référence pour le gouvernement mauritanien et les organisations non gouvernementales opérant dans le pays, se réjouit Ould Zeine qui a rappelé au passage, l’organisation, en septembre 2011, par le forum, d’une conférence internationale sur la position de l’Islamique sur les pratiques néfastes pour les femmes. Elle a permis de vulgariser la Fatwa des Oulémas mauritaniens.

Le résultat fut l’émission d’une Fawta sous-régionale, interdisant cette pratique (excision), en Afrique de l’Ouest.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1019

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • sahelien (H) 20/04/2017 01:33 X

    Oh no, pas encore cette comedie de "islam, victime" et autres farces de certains musulmans qui ne veulent pas regarder la realite en face: la violence et linegalite homme-femmes sont bel et bien heritage de l'islam. Passer la journee a nier ces faits qui regissent le vecu des musulman(e)s depuis le 7e siecle releve juste de la comedie. Il serait considerablement plus judicieux d'accepter la realite, et de chercher ouvertement a eradiquer ces maux du comportements des musulmans. Speciallement des musulmans arabes, vus que c'est surtout un reflet de leur heritage culturel......dire que l'islam n'est pas violence, c'est simplement ignorer pres de 15 siecles de faits historiques.

  • Ould Yarg (H) 20/04/2017 01:04 X

    Dites nous , vous voullez parler de la lutte contre l'excission ou bien d'une conference sur la mauvaise utilisation de l'islam??