09-05-2017 00:00 - Cheikh Ould Baya : Ely etait la passerelle de ma réussite, aprés une longue injustice dont j’étais victime..

Cheikh Ould Baya : Ely etait la passerelle de ma réussite, aprés une longue injustice dont j’étais victime..

Adrar-Info - Le maire de Zouérate Cheikh Ould Bayah a déclaré que l’ancien président le colonel Ely Ould Mohamed Vall, était la voie par laquelle il est parvenu à la situation actuelle et l’homme qui lui a permis d’exprimer ses capacités professionnelles après une grande injustice.

Ould Bayah, a ajouté , dans un post publié ce dimanche 7 mai 2017 sur sa page Facebook , repris par le site « Zouérate info » qu’il n’a pas connu le colonel Ely Ould Mohamed Vall, tout au long de sa carrière dans l’armée en raison de la différence d’âge et la nature du travail, car il était un simple officier dans la marine nationale, pendant qu’Ely Ould Mohamed Vall était une figure nationale.

« Je n’ai aucun lien de quelque nature, directement ou indirectement avec lui , et ma position politique est connue et la sienne -que je respecte - est également connue.

Mais je voudrais exprimer ma reconnaissance de gratitude à cet homme pour le rôle inestimable qu’il a joué dans le déroulement de ma carrière après que j’ai souffert d’une injustice qui a duré plus de trente ans ».

Ould Bayah,
a continué : « Au début de 2006, au cours d’une visite de la ville de Nouadhibou, dans laquelle j’étais victime, en ma qualité de délégué du contrôle maritime, d’ une campagne acharnée orchestrée par des lobbies du secteur de la pêche, le président Ely a déclaré dans son discours, lors d’un meeting populaire organisé dans cette ville, que: » les responsables de la surveillance maritime s’acquittent convenablement du devoir qui leur est confié par l’Etat ».

Les éléments de ce Lobby étaient, comme d’habitude, aux premiers rangs dans la tribune officielle, et ce discours était loin de leurs attentes. Il fut pour eux , une arme de destruction massive.

À la fin de 2006,j’ai atteint l’âge de la retraite et devrai quitter mon poste, n’aurait été – une première en son genre, au sein de l’armée-, le président Ely Ould Mohamed Vall, qui a signé un décret pour m’ accorder une prolongation de quatre ans au poste que j’occupais, à la demande de Sidi Mohamed Ould Sidina ministre des Pêches, à l’époque.

C’est donc Ely Ould Mohamed Vall, qui m’a offert l’occasion d’exprimer mes capacités professionnelles et les réalisations qui, sans elles, je n’aurai été ce que je suis».

Il a conclu, «Ely a joué un rôle central en ma faveur. »

Ould Bayah a confirmé avoir appris la mort du colonel Ely Ould Mohamed Vall, vendredi après-midi alors qu’il se trouvait dans la ville Zouérate et bien sûr, comme tous les Mauritaniens j’ai été -dit-il - surpris par cet événement douloureux.

Comme l’ensemble des Mauritaniens j’ai présenté mes condoléances sincères, par téléphone à mes deux collègues : le commissaire Ahmed Ould Eleya et mon ami Bokka Ould Eleya et à travers eux à la famille du défunt.

Source : http://zahraa.mr/node/12205

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2330

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • craicra (H) 09/05/2017 15:58 X

    Ce témoignage de Monsieur le maire est empreint d’humilité, d’honnêteté, d’abnégation et de grandeur. Il ne saurait nous surprendre nous autres, ayant eu cette grande chance dans la vie de connaitre et de pouvoir apprécier le grand Cheikh o. Baya. Entre amis anciens marins (le milieu socioprofessionnel où, il est le mieux connu), on le surnomme l’œuvre sociale. En fait, la marine nationale, le corps où, sa personnalité et ses hautes compétences ont été déployées dans l’intérêt singulier de la nation, n’a connu à ce jour quiconque officier ou subalterne, de sa trempe. Quant à tous ceux, dont il a été victimes ils iront sans nul doute un à un aux enfers. Alors que lui n’en déplaise à ses détracteurs et avec l’aide d’allah et des prières de milliers de marginalisés affamés qu’il ne cesse d’entretenir, il empruntera inchaallah la seule trajectoire qui va du bonheur d’ici bas au paradis de l’au-delà. Quant à ce qui lie le défunt président Ely, à cheikh o. Baya croyez moi, c’est qu’ils se ressemblent en matière de bonté comme deux gouttes d’eau. الله لا إلم حي أمع ميت، أيرحم ألموتي و انجي الحيين، رحم الله عبدا قال آمين.

  • Actualites Mauritanie (H) 09/05/2017 09:55 X

    Feu Ely était connu pour sa politesse, sa générosité et son sens du respect des plus faibles ! Durant ses vingt ans de directeur général de la sûreté nationale, on ne lui a jamais enregistré un langage mal placé envers quiconque ,Il ne montrait jamais son pouvoir et sa force, au contraire c’est à peine qu’on entendait sa voix : c’ l’humilité elle-même, L’homme a disparu mais il laisse derrière lui, toute une école de grandes valeurs .

  • moboco (H) 09/05/2017 08:37 X

    Témoignage émouvant!!!Le Président a fait de même,dans la discrétion qui le caractérisait, pour plein de cadres de tous horizons de la république sur le seul critère de leurs capacités professionnelles...Qu'Allah le lui retourne en hassanat dans l'au delà...

  • boubou_kibili (H) 09/05/2017 08:15 X

    Mr le Maire c'est tout à votre honneur. Le defunt que son ame repose en paix a fait plus que cela à des citoyens dont certains ne s'exprimeront peut être jamais et pour cause!. EOMV pour ceux qui l'ont connu dans l'armée et nous sommes nombreux dans ce cas mais aussi de la vie civile était un homme bien, affable non hautain et trés respectueux des gens qu'il cotoyait. Je suis tombé comme par hasard sur un livre d'un ancien Ministre de son Gouvernement qui déjà en 2008 résumait les qualités de cet homme. Comme le dit un addage bien connu de chez nous : voilà la vie! nous partirons tous mais il y'a ceux qui partent et laissent derriere eux le bien et il y'a ceux qui malheureusement et c'est le commun de nos dirigeants qui partent avec ce que mes cousins les maures disent Workhess!! qu'Allah nous en preserve. Amine.