08-05-2017 14:45 - A propos des droits de l’ancien président Ely O. Mohamed Vall : O. Bouhoubeini se justifie…

A propos des droits de l’ancien président Ely O. Mohamed Vall : O. Bouhoubeini se justifie…

Sahara Medias - L’ancien bâtonnier des avocats, Me Ahmed Salem O. Bouhoubeini, a fait parvenir ce lundi à Sahara Media, des documents qui attestent de la véracité de sa déclaration à propos des droits impayés dus au président défunt, Ely O. Mohamed Vall.

La veille des sources officielles avaient démenti les propos de l’avocat, et réaffirmé que le défunt avait perçu tous ses droits jusqu’au mois d’avril 2017.

Dans sa lettre, Me Bouhoubeini réaffirme détenir tous les documents qui prouvent que l’ancien président avait été empêché de percevoir ses droits et avantages en sa qualité d’ancien chef de l’état, de même que la procuration dûment établie qui confère à l’avocat le droit d’ester en justice en son nom, en plus de décisions judiciaires relatives à ce sujet.

L’ancien bâtonnier a enfin déclaré qu’il publiera successivement l’ensemble des documents en sa possession, chaque fois que les noms empruntés par des membres du gouvernement continuent de mentir et de vouloir tromper l’opinion publique, comme elles a l’habitude de faire relativement à d’autres sujets qui intéressent la justice et les droits de l’homme dans le pays.

Depuis samedi une importante controverse est née autour de cette question des droits impayés de l’ancien président Ely O. Mohamed Vall, décédé subitement vendredi dernier, dans les environs de Mijk, dans la wilaya de Tiris Zemour, dans l’extrême nord du pays.










Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 3901

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • layma (H) 10/05/2017 17:41 X

    C'est vraiment regrettable. Feu Ely n'était pas poursuivi par la justice et il vivait au pays librement. Donc payer ses héritiers leur droit. Chacun attend son tour et personne n'est éternel sur cette terre.

  • lass77 (H) 10/05/2017 07:48 X

    @kaldigal@ Oui c'est la logique. Ni taya , ni Haidalla ne doivent ni le défunt putschiste ne devraient avoir ce statut d'ancien president de la république encore moins Aziz s'il quitte le pouvoir en 2019

  • kaaldigal (H) 09/05/2017 17:42 X

    @lass77 vous dites que "que le défunt putschiste n'avait pas à avoir le statut d'ancien chef de l’État et les droits égoïstes et hypocrites qui vont avec car il n'a pas été elu par le peuple Mauritanien. " Dès lors en dehors de Maitre Moctar O DADDAH et Sidi O cheikh Abdallah, personne d'autre du chapelet de Présidents que la Mauritanie a connu n'aurait donc droit à ce statut, car tous sont venus par la force et se sont maintenus par la force.

  • kaaldigal (H) 09/05/2017 17:37 X

    @boubou_kibili , c'est curieux ! Maintenant vous défendez les droits de l'Ancien homme fort de la de la Sureté au temps de Ould Taya ? Donc vous oubliez les droits de ceux qui sont morts pour rien sous les faux renseignements que le défunt a validé et conduit à leur perte et le malheur de plusieurs orphelins et veuves d'anciens militaires Négro-mauritaniens ? Je ne vous comprends pas . Votre opposition à Aziz vous rend aveugle et vous perdre de vue toute lucidité. Si seulement ce Président de la transition a des droits à se faire payer , Feu Ba Mbaré aussi Président par intérim doit en avoir.

  • lass77 (H) 09/05/2017 06:30 X

    Je ne sais pas où est passé mon post. J'ai redit que le défunt putschiste n'avait pas à avoir le statut d'ancien chef de l’État et les droits égoïstes et hypocrites qui vont avec car il n'a pas été elu par le peuple Mauritanien.

  • laveritetoujours (F) 08/05/2017 16:30 X

    Maître qui parmi ces ministres ne ment pas, qui parmi ce gouvernement à commencer par Ould Hadmine ne déforme pas l’information pour plaire a Aziz, tout le monde et la Mauritanie en premier, les mauritaniens devant sont unanimes de votre loyauté et votre franchise, aucun doute sur ce que vous dites preuve à l’appui. Ou sont ceux qui disent le contraire pour combler un vide, certainement Aziz n’est pas au courant, sinon il aura enfreins la loi la plus élémentaire pour le droit.

  • boubou_kibili (H) 08/05/2017 15:21 X

    Quelle honte et je vous avez bien avertis que le défunt que son âme repose en paix amine Ya Rabi qui est au delà de ses fonctions et juriste de surcroit et plus encore Me avocat connu et respecte n'est pas homme qui s'amuserait qui plus dans les circonstances que nous vivons raconter du fauc commr l'ait habitiuee cette administration bidon et sed nombreux nafighs qu'Allah punira tot ou tard et leur parrain n'y pourra nullement rien. Mor be Koum!!! merci Me pour votre rigeur et confiance. Tous nos rrdpectd.

  • leguignolm (H) 08/05/2017 15:17 X

    Hé!Salamou aleykoum, tous ces tralalas qu'il ne faut pas nous tympaniser. On sait celui qui est derrière tout ça même si on ne dénonce pas son nom alors il faut aller le voir et qu'on épargne cridem de ces blablas sans importance.

  • dykrim (H) 08/05/2017 15:11 X

    Droits ou pas en tous cas désormais le Général AàZ n’aura aucune pitié à mater son opposition, car la seule personne qui l’encombrait dans cette entité, était bien Ely Ould Mohamed vall dont il le doit tous ce qu’il a aujourd’hui.