10-05-2017 10:00 - Maurtitanie: un rapport onusien fustige l'exclusion des Haratines et des négro-Africains

Maurtitanie: un rapport onusien fustige l'exclusion des Haratines et des négro-Africains

Le360 - Un document du rapporteur spécial des Nations Unies sur les droits de l'homme et l'extrême pauvreté, Philip Alston, établi à l'occasion d'une mission effectuée en Mauritanie du 02 au 11 mai 2016, et qui sera présenté à Genève en juin, stigmatise l'exclusion des Haratines et négro-mauritaniens.

Une grande partie de la population mauritanienne "continue à vivre dans une pauvreté multidimensionnelle et n’a pas accès à une nourriture suffisante, à l’éducation, à l’eau, à l’assainissement, ni aux soins de santé". Ce constat est établi à travers un document du rapporteur spécial des Nations Unies (ONU) sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté, Philip Alston.

Ce dernier a effectué une mission dans le pays du 02 au 11 mai 2016. Ce rapport sera présenté à l’occasion de la 35e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, qui se déroulera à Genève du 06 au 23 juin 2017.

A l’ordre du jour de la rencontre : la promotion et la protection de tous les droits de l’homme, civils, politiques, économiques, sociaux et culturels, y compris le droit au développement».

Ce document affirme que "les Haratines et les négro-mauritaniens sont pratiquement exclus de toutes les fonctions réelles de pouvoir, ainsi que de nombreux pans de la vie économique et sociale, ce qui les condamne de fait à la pauvreté".

D’autres difficultés se posent également pour combattre la pauvreté. Ainsi, "les droits économiques et sociaux ne sont pas suffisamment reconnus, on ne dispose pas de données fiables correctement ventilées, et l’espace dont jouit la société civile va en se rétrécissant". ajoute le rapport.

Au cours de cette mission, le rapporteur spécial des Nations Unies (ONU) sur les droits de l’homme et l’extrême pauvreté à rencontré les autorités gouvernementales, le parlement, les organisations de la société civile, les organisations Internationales (OIN) opérant sur place et les membres du corps diplomatique accrédités en Mauritanie.

Ce document relève cependant que la Mauritanie est un pays riche sur le plan des potentialités: minerai de fer, bétail, poissons, terres agricoles dans la vallée du fleuve. D’après l’enquête sur les ménages réalisée par les autorités en avril 2015, «la pauvreté aurait été ramenée de 42% en 2008, à 31% en 2014, et l’extrême pauvreté de 25,9% à 16,6% au cours de la même période».

Insistant sur l’exclusion des Haratines et des négro-mauritaniens, le rapport ajoute "qu’ils sont systématiquement absents de la quasi-totalité des postes de responsabilités et constamment exclus des nombreux aspects de la vie économique et sociale. Ces groupes représentent plus des 2/3 de la population, mais différentes politiques servent à rendre leurs besoins et leurs droits invisibles".

Par ailleurs, regrette le rapport, "le gouvernement a pour principe de ne pas recueillir des statistiques sur le nombre de Haratines et d’afro mauritaniens vivant dans le pays, de ne pas ventiler les données dans les domaines tels que la santé ou l’éducation, alors que cela permettrait d’évaluer la manière dont certains groupes de la société s’en sortent par rapport à d’autres".

En dépit de cette absence de statistiques officielles sur l’exclusion de certaines franges de la population, les responsables du «Manifeste Haratine» avancent quelques chiffres pour donner un visage à cette réalité: «80% des chômeurs, 85% des analphabètes et 95% des individus sans terre pour cultiver» seraient issus de cette dernière composante. Qu’en serait il pour les négro-mauritaniens?

Pour défendre sa position et «les progrès réalisés» dans la lutte contre «les séquelles» de l’esclavage et le «rétablissement des négro-mauritaniens dans leurs droits» après les exactions des années 1990, le gouvernement mauritanien envoie traditionnellement dans ces forums onusiens un contingent d’ONG, dirigées souvent des membres de ces communautés. Genève 2017 devrait obéir à la même règle.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 9
Lus : 3927

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • mystere1 (F) 12/05/2017 11:06 X

    La réalité dérange pour ceux ou celles qui vivent illégalement la vie en rose dans le faux, cette article est purement vraie, sur la vie quotidiennement sociale, politique, géopolitique, de la communauté noire mauritanienne (autochtone) d’origine, comme aussi à ces cousins harratins d’origine africains esclavagisé), quant au côté culturel, c’est juste de la fausse diplomatie entre le « soi-disant peuple qui proclame (unité nationale) , de la pure jolie folklore nationale», désolée, mais la vérité sur cette article dérange, tout celui qui nie la pauvreté d’une masse de gens et pire les séquelles de l’esclavage dans ce pays, est soit un ignorant des faits historiques, dont la preuve vivante est «la communauté harratine », ou soit quelqu’un(e), qui n’accepte pas la réalité, oh peuple rimien ! encore endormis, réveillez-nous ! pour faire démarrer cette nation en retard, sinon à cause de nous, les générations futures en payeront le prix, et j’espère comme autant que mes concitoyens, la relève sera prise par nos petits-enfants, car c’est trop tot que nos enfants puissent entrer dans l’histoire de la lutte avec ardeur, combattons ces fléaux (racisme, l’exploitation illégale, l’injustice, la corruption etc…), sans distinction de couleurs, d’ethnies, et de cultures, afin que l’harmonie et l’équilibre puisse se rétablir dans tous les sens, mais pour cela, il n’y a qu’une et qu’une seule solution, c’est de passer par la voie spirituelle d’abord, donc à Dieu, qui nous a Crée pour nous tester de nos valeurs morales de vertus, et non par nos physiques, biens matériels, ou nos appartenances d’origines, ce sont des conneries sociales, revoyons la qualification nationale de (RIM), elle est très importante, il faut que nous lui rendons sa vraie valeur.

  • jakuza (H) 10/05/2017 15:48 X

    foutatoro (H) selon toi tu représentes 4/5 ? T'es trop généreux! Avant que tu t'étrangles de rancœur rajoute 1/2 point de plus et montes à 4,5/5! Il faut bien laisser quelque chose à ceux que tu rêves de détruire...

  • lass77 (H) 10/05/2017 13:01 X

    Seuls les hypocrites et kouffars professionnels vont nier les faits dénoncés dans ce rapport onusien concernant la Mauritanie. Je crois bien que le nouveau secrétaire de l'ONU a promu de changer les règles du maintien de la paix et de la prévention des conflits et des génocides , il s'agit de régler les problèmes à la source. Au moins l'ONU est au courant du cas mauritanien. Certains diront ici que je n'aime pas les beydans voire je suis complexé etc...on aimerait voire les beydans se lever contre ce système d'exclusion d'une partie de leurs concitoyens. Pourquoi les beydans se taisent ?

  • foutatoro (H) 10/05/2017 12:16 X

    La solution est la destruction totale du système. Et la reconstruction intégrale de cette "erreur coloniale". La refondation ! Comment les tenants du statu quo pourront-ils continuer éternellement à tenir à l’écart plus des 2/3 de la population (moi je dirai 4/5 au moins) ? Comment ? De façon aussi flagrante. Les dominants sont dans une position telle que le risque est grand que la révolte des opprimés ne soit fatale un jour pour le pays. Ce qui est incompréhensible, c’est cet autisme incroyable de l’élite beïdane qui ne voit pas les terribles dangers qu’ils nous font courir à tous. Surtout à eux ! Bon Dieu, la Mauritanie n’est plus celle des années 80, ni 90 ni même celle de la première décennie des années 2000. Sa population a changé. Les mentalités ont fondamentalement changé. Le haratine se voit désormais comme différent de tous les autres mauritaniens. Il veut exister par et pour lui-même. Il exige ses droits naturels de citoyen, d’humain. Le haratine tue petit à petit son complexe historique à l’égard du beïdane. Il devient un homme nouveau. Le négro-africain, lui, longtemps émancipé, essaye de détruire l’ordre établi depuis 1958 (congrès d’Aleg). Il n’a pas capitulé et ne le fera jamais. Question d’honneur et de survie. La démographie a changé et augmenté de façon exponentielle ces dernières décennies en faveur de la communauté noire. C’est flagrant ! Face à tout ça, le système fait comme si rien n’a changé et veut continuer à rester droit dans ses bottes. Bon Dieu, changez avant que le changement incontrôlé ne vous surprenne et change TOUT dans ce « pays ». En attendant, dites, y a t-il des autorités dans ce « pays » ? Même des bouffons. Parce que Nouakchott croule sous les ordures partout, dans tous les quartiers sous l’indifférence générale de ceux qui nous font office « d’autorités ». Pathétique !

  • jakuza (H) 10/05/2017 12:03 X

    Ce qui me choque c'est que ce genre de pseudo expert se paie des virées aux frais de l'ONU que De Gaulle qualifiait, à juste raison, de grand machin...

  • jakuza (H) 10/05/2017 11:55 X

    Jamais rapport n'a été aussi stupide et médisant! Ce type aurait pu s'épargner le déplacement et rédiger son torchon bien calé sur la cuvette de ses toilettes... sur du papier Q! Envie de dégueuler!

  • Cheikh el arbi (H) 10/05/2017 11:33 X

    Parce que vous pensez qu'avoir Ould Abdel Aziz (maure blanc)comme president fera que au moins 30% de cette frange de la population ne sera pas pauvre. Detrompez-vous, la pauvreté se trouve plus au sud et au nord de la mauritanie. Régions à population fortement mauresque. Le seul poste que les nois n'ont pas occupé serait celui de la présidence. En fin, l'article rapproche les haratines ds autres noirs pour les besoins de gonfler les statistiques. Et quelles sont les bases des statistiques de nos "amis"des NU? Un petit individu sans envergure aucune qui crache du venin pour un but précis. Que faire des esclaves des negro africains. Ils seront ajoutés au pourcentage des maures? Du moment qu'il a additionné (comme des...) les haratines au négro africains. C'est vrai qu'ils partagent la culture, la langue, l'éducation et même le milieu géographique

  • cccom (H) 10/05/2017 10:49 X

    Nous pouvons courir. Nous resterons dans la misére toutes ethnies et couleurs confondues ,quelque soit nos discours, richesses minières, halieutiques, les rapports tendancieux sur les droits de l’homme, les actions du gouvernement en faveur des populations. Notre pays reculera à grande vitesse tant que le systéme éducatif actuel destructeur de 95% de nos ressources humaines est ce qu’il est. Notre ONG propose au gouvernement le systéme éducatif intensif et gratuit de sauvetage qui assure de rattraper le temps perdu depuis 1960 à faible coût de temps et d’argent et ravir la maîtrise de la science aux pays asiatiques et européens par une production de 40.000 docteurs/an trilingues âgés de 19 ans en 7ans au lieu de 4000 bacheliers zérolingue . J’ai sollicité l’inauguration à haut niveau le 15 juillet 2017 d’un projet pilote dudit systéme regroupant 24 colléges de 24 Oasis d’Aoujeft centralisées à Maaden El Ervane sans réponse , jusu’à ce jour. Les ressources humaines constituent 70% des richesses latentes de chaque pays (pétrole, Or, poissons …)La destruction annuelle de 95% de cette richesse est irréparable. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • Askatasuna (F) 10/05/2017 10:26 X

    HOOH! BOOYS! Quelle vérité VRAIE! Trêve de de bavardage et de marches inutiles: PASSONS À L'ACTION comme l'avait suggéré Tounkara à Ould Vall: pour faire des omelettes il faut casser des œufs. HOOH! BOOYS!