11-05-2017 13:54 - Déclaration du SIPES après la répression de la manifestation par la police

Déclaration du SIPES après la répression de la manifestation par la police

SIPES - Par un agissement ô combien barbare et agressif, les forces de police ont hier mercredi le 10 Mai 2017, réprimé avec une violence inouïe, la manifestation des professeurs qui étaient venus réclamer leur droits en réponse au mot d’ordre de débrayage de 2 heures couplé d’un sit- in au ministère de l’éducation nationale.

Un mouvement initié par le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire SIPES. Ce mouvement de protestation a largement été suivi par les militants sur toute l’étendue du territoire national.

La manifestation faisait suite à un autre débrayage la semaine dernière, visant à réclamer le versement de primes et de dus financiers confisqués par le ministère des finances à coté de l’ouverture d’ une négociation sur les points de sa plateforme revendicative soumise au ministère de l’éducation nationale.

Ce comportement agressif des forces de l’ordre ne reflète pas seulement le barbarisme des agents de la police et leur incapacité à encadrer les manifestations pacifiques garanties par les lois de la république, il révèle hélas le caractère scandaleux et détestable de la réaction du ministère de l’éducation qui aurait appelé ces forces lâchées comme des bêtes sauvages contre les manifestants pacifiques.

Le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire Sipes voudrait réitérer à cette occasion qu’il:

- Souligne que toutes ces violentes agressions font indéniablement l’honneur des professeurs qui s’insurgent avant tout contre le mépris des détenteurs du savoir

- Affirme aux responsables du ministère de l’éducation nationale qu’il n’y a nulle alternative au dialogue et à la satisfaction des doléances des professeurs puisque le recours à la violence relève d’une époque entièrement démodée et révolue

- Souhaite prompt rétablissement à tous les professeurs blessés suite à cette agression

- Se réserve le droit de porter plainte contre les autorités ayant été à l’origine de cette agression barbare.

Le bureau exécutif du SIPES

Nouakchott
le 11-05 -2017





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Source : SIPES
Commentaires : 0
Lus : 1180

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)