12-05-2017 11:11 - Un rapporteur de l'ONU évoque la pauvreté "très inégalement" repartie en Mauritanie

Un rapporteur de l'ONU évoque la pauvreté

Xinhua - La pauvreté en Mauritanie est "très inégalement" repartie en fonction des provinces du pays, selon le rapporteur spécial de l'ONU sur les droits de l'homme et l'extrême pauvreté.

"Le taux national de pauvreté s'élevait à 31% en 2014, mais il atteignait 44,4% dans les zones rurales, contre 16,7% dans les zones urbaines, 74% des pauvres vivant dans les zones rurales", précise Philip Alston, rapporteur spécial de l'ONU.

Un rapport de l'ONU sera présenté en juin 2017 devant la 35ème session du Conseil des droits de l'homme des Nations unies. "En 2015, 55% de la population pauvre du pays vivait dans les quatre wilayas (provinces) les plus peuplées (Assaba, Nouakchott, Hodh Charghi, Trarza)", souligne le rapport qui relève que le taux de pauvreté varie également beaucoup selon la profession.

Le rapport souligne que la répartition inégale de la pauvreté a engendré un exode rural accentué par les sécheresses successives, le manque d'accès à l'eau, à la nourriture et aux emplois décents, et par l'insuffisance des services d'éducation et de santé.

La capitale, Nouakchott, figure parmi les centres urbains d'Afrique qui connaissent la plus forte croissance et elle abrite d'ores et déjà un quart de la population mauritanienne, de sorte que les services publics y sont soumis à une forte pression.

"De plus, nombre des jeunes qui vivent dans la capitale sont déscolarisés et sans emploi et peuvent être, de ce fait, exposés au risque de tomber dans la délinquance ou le terrorisme ", souligne le texte.

Dans ce même document, le rapporteur spécial déplore que cette situation intervienne "malgré qu'à de nombreux égards, la Mauritanie est un pays riche. Elle recèle en effet des minéraux, du poisson, du bétail et des terres agricoles dans la vallée du fleuve Sénégal".

"Ces dernières années de grandes avancées ont été réalisées dans la lutte contre la pauvreté, surtout dans les zones urbaines"
, souligne le rapport, avant de conclure que dans les zones rurales, un grand nombre de personnes continuent à vivre dans un grand dénuement. 



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 2075

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • moukhabarat (F) 14/05/2017 12:17 X

    @ hamadel + lass77 Celui qui - casté et sérroro-wolof - ne peut assumer son passé et coure après une identité peule qu'il n'aura jamais, n'a pas les capacités intellectuelles suffisantes pour analyser un rapport de l'ONU...

  • a.bennan (H) 13/05/2017 08:58 X

    situationcomparable a tous les pays du monde.Et le réchauffement de la planète du aux occidentaux fera encore beaucoup de dégâts partout...

  • hamadel (H) 12/05/2017 16:52 X

    Dans toutes ces régions citees les arabo-berbères ne font pas plus de 10% moukhabarat sème de l'amalgame partout

  • lass77 (H) 12/05/2017 15:07 X

    @moukhabarat@ Attentions diversions indignes ! Les régions citées ne sont majoritairement peuplées de beydans. Nouakchott compte majoritairement des negromauritaniens etc...la pauvreté dont par le rapport onusien concerne les régions dont l'ONU a enquêté. Le guidimakha n'est pas cité car malgré l'absence de l'État, les populations sen sortent grâce à ces,enfants partis à l'immigration en occident etc...le rapport ne dit pas que les peuls, les soninké, les wolofs sont plus pauvres que les beydans comme tu veux l'insinuer quoi qu'il arrive tout:mauritanien sait ce qui se passe dans le pays.

  • moukhabarat (F) 12/05/2017 11:53 X

    Assaba, Nouakchott, Hodh Charghi, Trarza des wilayas pauvres majoritairement beydane. Une contradiction avec ses conclusions sur l'exclusion des "noirs".