12-05-2017 23:26 - Le sénateur Ould Ghadde arrêté par la gendarmerie

Le sénateur Ould Ghadde arrêté par la gendarmerie

Mauriweb - A la suite du dramatique accident survenu à une vingtaine de kilomètre de Rosso, la Gendarmerie agissant sous des ordres venus semble-t-il « d’en haut » a arrêté le Sénateur Mohamed Ould Ghadda qui conduisait la voiture qui heurté deux dames tuant l’une et blessant l’autre.

Les gendarmes qui ont mis à l’isolement le sénateur lui ont par la même occasion retiré ses téléphones. Ce dramatique accident est donc donc une aubaine pour le pouvoir pour se débarrasser de l’un de ses adversaires les plus féroces nonobstant son immunité parlementaire dont ils n’ont apparemment pas tenu compte.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 3360

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Aboulamine (H) 16/05/2017 12:05 X

    Messieux Hanefi et Samba el Bakar, Nous croyons tous au destin, mais évitons le fatalisme aveugle ! Car je crains que vous soyez entrain de vouloir envelopper ici tout acte de crime sous le même drap et justifier ainsi la mort de ces 2 pauvres personnes sans immunité. Honnêtement, je ne vous comprends pas : C’est parce qu’il ya des personnes qui meurent chaque jour, qu’on soit forcément amené, selon vous, à banaliser cet acte de meurtre perpétré par ce sénateur dont vous voulez soustraire le sort pourtant tributaire de l’acte crapuleux qu’il a commis du sacro sain destin que vous avez bien pris le soin de soutenir par le verset coranique. De l’autre côté, vous criez à la politisation. Mai si aujourd’hui on clame haut et fort l’immunité de ce Sénateur Ould Ghadda, c’est parce qu’il est de l’opposition et pas plus

  • samba el bakar (H) 15/05/2017 08:17 X

    Ce type de malheureux événement ne devrait pas être objet de polémique. 1) Un accident de circulation arrive en toute circonstance et prions pour les victimes. 2) Si il y a eu tant de vacarme,c'est à cause de la personnalité de l' auteur qui à mon avis dispose encore objectivement du titre de sénateur avec tous les égards dus à son rang que lui octroie la constitution du pays.Et je suis certain qu'il n'a pas prémédité ce qui est arrivé en sachant qu'il jouit d'une immunité qu'on lui ôte arbitrairement aujourd'hui, parce que c'est lui tout simplement. Alors,destin régi par Allah ,oui;Que l' auteur du drame en réponde de manière appropriée (Idya pour réparer et action de la justice) oui également.Mais ce qui est déplorable c'est la manière d'avoir agi à l' encontre d' un représentant du peuple qu'on veut humilier.Si c'est l'objectif des initiateurs de cette action,je trouve qu'il n' ont aucun respect pour la République et encore moins pour les familles endeuillées.Cela me rappelle le cas ahurissant des années 90 quand un policier sur la route de l' espoir arrête la voiture d' un colonel négromauritanien tombé en disgrâce.Il lui fait le salut militaire et lui dit"Mon Colonel,je connais très bien votre rang,mais les ordres sont des ordres et on me demande de vous fouiller intégralement" (sic). Les bonnes manières doivent être au -dessus des passions de l' heure pour un état qui se veut stable.

  • mohamed hanefi (H) 13/05/2017 15:01 X

    Mais, monsieur Rasshmar, il y a combien d'accidents mortels en Mauritanie et dans le monde? Ce n'est pas une question de fatalisme, mais de logique de la réalité. Je suis sur que ceux qui sont morts, ceux qui ont causé des morts par accidents, pour la plupart, ont été victimes du destin. Avec le raisonnement que vous avancez, nous n'aurions pas assez de prisons pour contenir la masse colossales de prisonniers que vous préconisez !!! Il y a accident et crime prémédité. La différence est de taille monsieur.

  • rasshmar (H) 13/05/2017 13:00 X

    @mohamed hanefi (H) vous avez bien raison quand vous nous rappelez : « Quand Dieu a dit : قل لن يصيبنا إلا ما كتب الله لنا "Dis ! Il ne nous arrivera que ce qui nous a été prescrit par Allah. Ceci voulait dire aussi, nous ne pouvons éviter ce qui est écrit. ». Cela s’applique aussi à l’arrestation et la mise en garde à vue du Sénateur Mohamed Ould Ghadda, comme cela s’appliquera s’il est jugé condamné à de la prison ferme. On pourra très justement dire et répéter que nous ne pouvons éviter ce qui est écrit.

  • mohamed hanefi (H) 13/05/2017 05:10 X

    Il est vrai que personne n'a le droit de tuer. Mais il est plus vrai, qu'aucune personne jouissant de ses facultés mentales et de son bon sens ne veut faire un accident. Encore moins se facturer des vies humaines sur la conscience. Les chocs et les accidents sont inévitables dans la vie. Par contre on peut éviter leur instrumentalisation ou leur utilisation a d'autres fins. Quand Dieu a dit : قل لن يصيبنا إلا ما كتب الله لنا "Dis ! Il ne nous arrivera que ce qui nous a été prescrit par Allah. Ceci voulait dire aussi, nous ne pouvons éviter ce qui est écrit. Il est urgent de retaper l'axe Nouakchott-Rosso et de créer un code strict pour le rapport route-animaux. Ce n'est pas le premier accident. Beaucoup sont morts sur ces routes délabrées. Condoléances aux familles des victimes et puisse Allah délivrer le sénateur de ses peines.

  • thialido (H) 13/05/2017 03:01 X

    C'est correcte Kemet_set88 il faut oser dire la vérité et rien que la vérité

  • Kemet-Seth88 (H) 13/05/2017 00:41 X

    mais de quel immunité parlez vous ? les sénateurs n'ont plus mandat légal depuis des lustres; et meme si c'etait le cas, l'accidnt n'a pas eu lieu dans les cadres de ses fonctions mais plutot lors d'une visite privée. et a ce que je sache nul ne possède "un permis de tuer" donc sénateur ou pas il aura a répondre de ces actes devant la justice