14-05-2017 10:12 - Nouakchott : Une commission chargée d’enquêter pour connaitre les tenants et les aboutissants sur l’assassinant d’Ould Hormattalah (Sources)

Nouakchott : Une commission chargée d’enquêter pour connaitre les tenants et les aboutissants sur l’assassinant d’Ould Hormattalah (Sources)

Tawary - Selon des sources informées, la direction de la sûreté a désigné une commission chargée d’enquêter sur la mort du professeur en droit et avocat, Cheikh Ould Horomtalah, qui est décédé, vendredi 12 mai, à la suite d’une balle qu’il a reçue dans la tête alors qu’il se rendait à la mosquée pour la prière de l’aube.

Le professeur avait reçu il y a de cela une semaine des menaces de la part des inconnus et depuis il s’est procuré d’une arme à feu autorisée qu’il porte sur lui, au cours de ses déplacements, selon la chaine privée, EL Wataniya qui a rapporté l’information dans son édition de 23 heures, ce samedi 13 mai.






Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 4432

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Construisonsensemble (H) 14/05/2017 21:16 X

    Inna lillahi we inna ileyhi rajioun. Rahma we ghvran. Nos condoléances à sa famille et à toute la Mauritanie qui vient de perdre un brillant professeur dans une circonstance douteuse. Les autorités doivent mettre les moyens nécessaires pour retrouver les coupables dans les meilleurs délais et traduire à la Justice.

  • Kemet-Seth88 (H) 14/05/2017 14:43 X

    on sait tous ce que vaut "une commission d’enquête" en Mauritanie, cette enquête devrait être confier aux enquêteurs indépendants ou même étrangers pour echaper aux pressions politiques, tribale...toute la lumière devrait être faite sur cette histoire macabre et les coupables punis sévèrement

  • samba el bakar (H) 14/05/2017 14:39 X

    Allah yarham notre frère Hormtallah tombé en Chahid car répondant à l' appel de Son Seigneur à une heure où les hypocrites tirent la couverture sur eux pour mieux se rendormir.Je demande un grand pardon et beaucoup d' indulgence pour faire de ta disparition une opportunité de commentaire.Mais je pense que ce rappel est profitable et c'est du moins mon objectif. Ce meurtre de sang froid qui laisse dubitatif quant à son caractère"accidentel" ou crapuleux nous fait penser malheureusement aux États d' Amérique du Sud gangrénés par la pullulation de gangs bras armés au service des oligarques.Il est grand temps que soient mis fin aux agissements de ceux qui prônent le musellement de toute voix qui ose dénoncer le chauvinisme et l' apartheid sournois dans ce pays.Ils sont connus ces"historiens" à la solde du sionisme pour lesquels tout négromauritanien est étranger en Mauritanie ou ces négationnistes des exécutions sommaires de militaires noirs lors des années sombres du régime de TAYA .Tous les hommes de bonne volonté doivent se lever pour dénoncer ce crime et exiger une enquête claire et impartiale pour retrouver les auteurs et commanditaires de ce forfait.

  • leguignolm (H) 14/05/2017 11:47 X

    Il a reçu des menaces de mort, vous avez dit. Alors ces menaces, il les a reçu à travers quel canal?

  • lass77 (H) 14/05/2017 11:32 X

    Dans un pays normal, il devrait y avoir une sécurité renforcée au tour de ce monsieur dont on menace d assassiner au lieu l'autoriser à porter une arme pour de défendre et de plus ces mêmes autorisés n'ont rien fait clarifier les auteurs des menaces de mort. Cette commission est une hypocrisie.