15-05-2017 12:33 - Mauritanie : la gestion de la sécurité routière retirée aux agents de fourrières

Mauritanie : la gestion de la sécurité routière retirée aux agents de fourrières

Les Mauritanies - Il y a quelques jours le directeur général du groupement de la sécurité routière, Moktar O. Bollé avait invité les agents de la sécurité routière à faire preuve de souplesse pour les infractions simples. A l’heure actuelle, le chef de cette institution ordonne le retrait définitif de l’ensemble des agents de ce corps dans des différentes fourrières de Nouakchott.

De sources concordantes révèlent que les mairies tirent irrationnellement des revenus derrière ces fourrières causant un préjudice à la fois aux populations et à l’image du groupement.

Dorénavant, la gestion de ces fourrières sera confiée à un autre groupement qui se chargera très prochainement de leur réouverture dans toutes les wilayas de Nouakchott.

Diary N’diaye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2464

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ikslebart (H) 16/05/2017 10:02 X

    Ou plut^t le contraire 'la gestion des fourrières retiré aux agents de la sécurité routière'

  • sybasarr (H) 15/05/2017 17:07 X

    "....les mairies tirent irrationnellement des revenus derrière ces fourrières causant un préjudice à la fois aux populations et à l’image du groupement..." On veut nous faire gober que les mairies ont creee la police et la milice de Misgarou. L'arnaque, les rackettes multiformes nous sont imposees par les mairies. Jamais. Tout ce qui se passe dans ce pays de desordre, de confiscation des biens, des libertes, d'humanisme, de deni et d'usurpation d'existence noous est imposes par la dictature militaire de Taya, Ely, a Aziz avec leurs ideologues demoniques a la Goebel d'Hiltler. Aziz est le geniteur de "Misgahrou". Ils veulent par l'avorton du nouveau code de transport faire de grosses recettes directes. Les derniers emeutes nous en disent long. Tout le mal que vit le peuple, les pauvres sont des plans biens reflechis et muris par le systeme hegemonique et satanique qui s'impose par le sang depuis 1978.

  • Kanou_matam (H) 15/05/2017 16:19 X

    Les fourrières sont gérées depuis belle lurette par une mafia d'hommes d'affaires véreux. Ils reverse une misère aux mairies, et empochent un bon pactole. Ce nouveau changement sent la magouille ! Là oùilya l'argent les éperviers du régime ne sont pas loin.