15-05-2017 13:12 - Pétrole: Moscou et Ryad veulent réduire l'offre de pétrole jusqu'en mars 2018

Pétrole: Moscou et Ryad veulent réduire l'offre de pétrole jusqu'en mars 2018

Romandie News - La Russie et l'Arabie Saoudite, deux des plus grands producteurs de pétrole dans le monde, se sont prononcés lundi dans un communiqué commun en faveur d'une prolongation de l'accord de réduction concertée de la production jusqu'en mars 2018.

Cette annonce, qui a entraîné un bond du prix du baril sur les marchés, intervient après une rencontre à Pékin entre le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak et son homologue saoudien Khaled Al-Faleh, et avant une rencontre le 25 mai des Etats membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

"Les deux ministres sont tombés d'accord sur la nécessité, afin de parvenir au but souhaité d'une stabilisation du marché, d'une prolongation des accords (de réduction de la production) pour neuf mois, jusqu'au 31 mars 2018", ont indiqué les deux ministres dans un communiqué commun.

Cette mesure doit permettre de "réduire les stocks de pétrole à leur niveau moyen des cinq dernières années et de souligner la détermination des producteurs à assurer la stabilité, la prévisibilité et le développement durable du marché", selon la même source.

Moscou et Ryad consulteront les autres pays producteurs de pétrole avant le 25 mai afin de "parvenir à un consensus complet" sur une prolongation pour neuf mois de l'accord de réduction de la production, poursuit le communiqué.

En novembre, les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont convenus de réduire leur production de 1,2 million de barils par jour (mbj) jusque fin juin en vue de soutenir les cours.

Cette mesure a été partiellement suivie par des producteurs non membres du cartel, Russie en tête.

Le président russe Vladimir Poutine s'est pour sa part dit, lors d'une conférence de presse à Pékin, "optimiste" concernant une éventuelle prolongation de l'accord, saluant l'intérêt de Ryad à instaurer "des prix du pétrole stables et équitables".

"Je me suis entretenu récemment (...) en privé avec les dirigeants de nos principales sociétés pétrolières et avec le ministre de l'Energie. Nous avons abordé cette question, et nous soutenons cette proposition"
, a-t-il déclaré.

L'accord de novembre a été suivi d'un fort rebond des prix, bienvenu pour les grands pays exportateurs comme la Russie et l'Arabie saoudite dont les économies ont été lourdement affectées par l'effondrement des prix.

La perspective d'une prolongation pour neuf mois de plus portait le baril de brut à plus de 52 barils lundi vers 10H15 GMT à Londres, en hausse de près de 1,50 dollar.

(©AFP / 15 mai 2017 12h27)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 658

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Bertrand (H) 15/05/2017 13:41 X

    Le quartier F.Nord Ext secteur 1 entre la villa de Misgharou et la résidence de l'ambassdeur du Quatar, juste à l'Est du siège de la SOGED, tous les charretiers et les waweurs se donnent rendez. les après midi jusque la nuit tu les voies défiler comme des fourmis attirés par cet espace nauséabond ou l'eau stagnante depuis plsueiurs années se couple avec la poubelle, les détritus et les cadavres de chiens et d'ânes et de chèvres. Mais, apparamment, les gens du quartier préférent le suicide à la mort lente. Chaque nuit la poubelle est brulés et le quartier est couvert de fumées toxiques jusqu'au matin arrosant au grés du vent chaque lot de villa. Parfois l'incenide s'avance vers les maisons avoisinantes et par deux fois les sa-peur pompiers sont venus pour arroser. Les autorités doivent prendre garde, car si les incendies de poubelles venaient à se généraliser, devant la défaillance des sociétés de collecte d'ordure et la carence des administrations en charge, il y aurait de grands risques pour toute la ville. Il faut noter que ceux qui brulent la poubelle savent que celle-ci provient de résidences ou de quartiers avoisinants et essaient de leur rendre une partie de leurs saletés sous forme de fumée mortelle. Pourtant, il ya plusieurs gardiens (des misghareurs) qui se relaient devant la résidence de misquarou. Si un de ces gardiens avaient été postés sur les lieux de déversement de la poubelle, pendant quelques semaines, les distributeurs de poubelle trouveraient d'autres crénaux plus éloignés.