16-05-2017 07:30 - Depuis la prison, Ould Ghada exprime ses regrets

Depuis la prison, Ould Ghada exprime ses regrets

Le Courrier du Nord - Dans une lettre largement relayée par la presse, le sénateur Mohamed Ould Ghada, arrêté pour avoir tué, accidentellement, sur la route de Nouakchott-Rosso, une femme et un enfant, exprime son regret et déclare qu’il va payer, et largement,

la « diya » requise par l’Islam, et prendre en charge pour dix ans (10 ans), la scolarité des 5 enfants dont la mère a été tuée dans le malencontreux accident de voiture.

En outre, le sénateur, membre du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), affirme qu’il luttera de toutes ses forces « pour recouvrer sa dignité et son immunité parlementaire », ainsi que l’honneur de la chambre (sénat) à laquelle il appartient, qu’il n’acceptera pas de liberté provisoire, « même s’il doit passer le restant de sa vie en prison ».

Sidmahamed Ould M’haymed





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 4148

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Hotel421 (H) 20/05/2017 19:02 X

    C'est vraiment triste. Après avoir ôté la vie à cette pauvre femme, il va payer une certaine somme et il sera libre

  • lass77 (H) 17/05/2017 09:55 X

    Oui, il exprime ses regrets. La notion de Diya est trés restreinte en islam. C'est facile de faire des dispositions quand ça nous arrange. Il s'agit de protéger la société. Qui va garantir l'application d'un tel engament , ces pauvres 5 enfants ont perdu leur mére que rien ne remplace, ce sénateur les propose d'assurer leur bien materiel pendant 10 ans. Pouquoi pas dire je les prendrai désormais comme mes propres enfants jusqu'à leur émancipation totale .